Vous souvenez-vous de vos débuts dans le monde du RPG ? Quand tout cela a commencé ? Nous, oui, et nous le regrettons amèrement. Replongeons-nous dans le passé !
 
Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Dim 8 Oct - 23:51

Franchement, je me demandais comment j'allais réussir à passer la prochaine année sans céder ? Ça avait déjà été pénible pour la première semaine. OK, c'est vrai : être un an seul ne m'aidait pas à regarder cette jeune étudiante d'une autre façon, pourtant elle était la seule parmi toutes mes élèves à avoir attiré mon attention ainsi. J'étais dans la merde, jusqu'au cou. Malgré qu'elle avait atteint l'âge de la majorité fixé par l'État de New York, j'avais tout de même treize ans de plus qu'elle.

J'étais dans le métro, me dirigeant vers le domicile de Matthew, mon demi-frère que j'avais rencontré en déménageant chez les voisins du sud. J'avais de la chance de l'avoir, il avait toujours eu de bons conseils, pendant mon divorce, par exemple. Et malgré les écouteurs sur mes oreilles, je n'entendais même pas la musique, pas à cause du bruit causé par le train, mais j'étais distrait, depuis le début de la semaine, par une étudiante qui assistait à mes cours.

Évidement, je ne m'étais pas invité chez Matt, je lui avait laissé savoir que j'allais débarquer chez lui, quand j'aurais fini ma journée à l'université. J'avais pris le temps de mentionner que c'était urgent et que j'avais besoin de lui parler. Qu'allait-il penser de moi ? Je venais de terminer les procédures de divorce et j'avais déjà des problèmes concernant les femmes. Quelle chance il avait : il ne connaîtrait jamais ma situation avec les femmes.

Arrivé à la bonne station, je débarquai et me rendis chez Matt à pied, ce n'était même pas à cinq minutes de marche de la station de métro. Et voilà! J'étais devant la porte et, maintenant, j'hésitais. J'ignore combien de temps, en fait. Finalement, je lâchai un soupir et appuyai sur le bouton de la sonnette. Qu'allait-il croire ? Que penserait-il de la merde dans laquelle j'étais ?
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 130 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : En couple avec la belle Sarah St. James

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Lun 9 Oct - 11:38

Mon jeune frère m'avait prévenu qu'il allait passer me voir aujourd'hui. Mon demi frère, pour être exact. Vous vous souvenez quand ma mère s'est barrée après ma naissance ? Bah voilà ! C'était pour mieux aller copuler au Canada et procréer mon frère Theo. Autant je m'en bat les couilles de ma mère, autant mon frère est plutôt cool. Il m'a contacté il y a quelques années maintenant, pour me dire qu'il existait. Bon je savais que j'avais de la famille de son côté, mais bon, je ne m' étais jamais intéressé ! Je ne sais même pas s'il a rencontré tous les frères et sœurs d'ailleurs. Je lui demanderai un jour.

En tout cas,apparemment, c'était urgent. Et j'avoue que je me demandais bien pourquoi. Mais bon, ma porte lui était toujours ouverte, alors après ma journée de travail, j'ai décidé de passer chez un traiteur chinois pour ne pas avoir à lui proposer les restes de mon frigo, à savoir des pâtes. Et clairement je n'avais pas envie de faire un repas là. Alors oui, j'ai pris à manger pour nous deux avant de rejoindre mon appartement.

Je n'ai même pas eu le temps de me poser que déjà, la sonnette retentissait. Du coup, je vais vers la porte, et l'ouvre après peu de temps

« - Salut Theo ! Entres »


Je ne sais pas trop ce qu'il a me dire, alors dans le doute, je préfère ne pas lui demander si ça va. Je le saurais bien assez tôt.

« - On mange chinois, j'espère que ça te va. Si t'aime pas ça, j'ai des pâtes. »


Mais de toute façon, ce n'était pas l'heure de manger. D'abord, l'apéro ! Je sors quelques bouteilles et deux verres, les posant sur la table basse du salon.

« - J'ai gagné un procès hier, faut qu'on fête ça ! Bon et toi alors, qu'est-ce qui t'arrive ?  »
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 379 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Lun 9 Oct - 19:03

J'étais nerveux. Je doutais un peu de tout ce qui m'arrivait, et même de ma présence chez mon frère. Et finalement Matthew m'ouvrit la porte et m'invita à l'intérieur.

"Je suis désolé de m'inviter comme ça, Matt, j'ai besoin de me changer un peu les idées, je crois."

J'entrai. L'odeur d'un repas me vint au nez. J'aurais pu identifier ces arômes parmi tant, mais avant même que je puisse dire quoi que ce soit, mon frère me confirma ce que je pensais : du chinois au menu.

"Tant que tu as les baguettes, ça me va. C'est rare que j'en mange, et j'adore ça. Je te dois combien, qu'on paie 50-50?"

Mais visiblement, ce n'était pas le temps de manger, Matt sortait les bouteilles et les verres, disant qu'il avait une victoire à célébrer. J'étais bien partant pour souligner cet événement, quoi que ma propre vie, présentement, allait probablement m'encourager à avaler de plus en plus de vin. J'aurais bien aimé qu'il ne me demande pas ce qui se passait dans ma propre vie, mais, après tout, je l'avais quand même contacter parce que j'avais des problèmes. J'avais laissé Matthew me servir un verre avant d'en boire la moité et lui révéler ce qui me tracassait :

"Un problème, en quelque sorte, et je ne sais pas quoi faire. Je te rassure, je n'ai pas encore fait de conneries. Mais je ne sais pas si ça va durer encore longtemps. Tu n'aurais pas une batte, ça m'éviterait de faire le con?"

Je sortis mon portable de ma poche et accédai à l'application de l'université. J'ouvris son profil, trouvant sa photo et tendis le téléphone à mon aîné.

"Elle s'appelle Eloane et elle est dans mon cours. Elle est restée à la fin du premier cours et, honnêtement, je suis en train de perdre la tête. Elle s'impose constamment dans ma tête, que ce soit son visage ou ses courbes. L'autre jour, j'ai eu droit aux effluves de son parfum et tu n'as aucune idée de ce à quoi je pouvais penser ou de l'effet que ça a eu sur moi."

Et j'avalai le reste de mon verre. Dire que j'étais séparé depuis un peu plus d'un an, mais le divorce datait à peine d'un peu plus de six mois.
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 130 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : En couple avec la belle Sarah St. James

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Lun 9 Oct - 23:04


Il me faisait rire, à presque être gêné d'être là. Et puis, ce soir j'étais seul, en sachant que le frère avec qui j'habitais travaillais de nuit aujourd'hui. Alors nous allions être que tous les deux ! Mais franchement, je me fichais bien qu'il s'invite, il pouvait le faire quand il le voulait, bien au contraire, j'étais content de ne pas être tout seul ce soir. Même si je n'allais pas le rester longtemps dans tous les cas, rares sont les nuits où je reste seul, que ça soit en soirée ou dans mon lit. Mais bref, ça c'était encore autre chose.

"- Soit pas désolé, tu viens quand tu veux ! même pour pas grand chose, vraiment. "

Après tout, c'est ça la famille ! Alors en plus, si il avait des problèmes, j'étais encore plus content qu'il soit venu me voir moi. C'est qu'il avait confiance en moi, et puis, si je pouvais le conseiller, j'étais encore plus à même de l'écouter.

"- Dis pas de connerie, je te le paye. Offert par la maison ! Et oui, j'ai des baguettes. "

Je commence par nous servir deux verres de vins, et quand je lui tend le sien, il commence à déballer ce qu'il devait me dire. Et bizarrement, je le sens mal. Comment ça il n'a pas encore fait de conneries ? Et puis c'est con, mais Theo, je le vois comme un des plus sage de mes frères, alors l'idée qu'il puisse faire une connerie...

"- Ne me dit pas que tu comptes recoucher avec ton ex femme ? Parce que non seulement ce serait une connerie, mais en plus, ça n'apportera rien de bon ! Mis à part un orgasme, mais même ça je ne suis pas sur que ça vaille le coup "

Non, ça clairement, je lui dirais haut et fort que c'est une connerie. à la place, il sort son téléphone, et me donne une photo. Une fille, une gamine, canon cependant. Je n'aimais pas les femmes, certes, mais je sais quand même reconnaitre quand l'une des jolies, et celle là... Ouais, un bon numéro ! Alors j'avais hâte de savoir la suite, c'était quoi son problème ? Site étudiant... Du coup, forcement avec son boulot.

Oh putain ! Noooon, sérieusement ? Il me parle d'elle comme si il avait envie de se la faire là ? Nooooon ! Théo, sérieusement ? Ouais, j'étais sur le cul,mais bon, je pouvais le comprendre malgré tout. J'ai rendu son téléphone, et j'ai bu mon verre

"- Ah ouais, tu m'étonnes que tu as un problème... Si rien que son parfum te fait de l'effet... Mais elle te chauffe, ou comment ça se passe ? Ou c'est juste toi qui a envie ? "

Je ris u peu, malgré tout

"- Une de tes élèves. Tu vis dangereusement ! "

Mais à sa place, je trouverais surement ça un peu excitant.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 379 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mar 10 Oct - 1:17

Je savais que je serais toujours la bienvenue, pour la énième fois, Matt me le répétait. Malgré tout, je me sentais mal de l'avertir à la dernière minute, si on peut qualifier le milieu de l'après-midi la dernière minute... Pour essayer de me déculpabilisé, j'avais essayé de payé la moitié de la facture, ce fut un échec, ce frère que j'avais refusait complètement que je lui rembourse ma part. S'en suivit le vin au salon et le début de mon histoire. Pourquoi croyait-il que je voulais visiter le lit de mon ex ? Il m'avait fait rire, en plus qu'il avait raison que ce serait con et que ça ne me donnerait rien de bon. Si seulement il savait...

Il ignorait la vérité, et plutôt que répondre à ses conneries - comment mieux désigner l'idée de coucher avec mon ex ? - je lui tendis mon portable qui affichait la photo d'Eloane. Je lui expliquai rapidement qui elle était et il me redonna mon téléphone. J'avais vraiment un problème - pas pour rien que j'avais déjà avaler un verre en cinq minutes - et Matt le reconnaissait. J'avais partagé si peu d'informations en plus, je n'avais mentionné que la douceur de son parfum et l'effet qu'elle me laissait. N'était-ce que moi qui se faisais des idées ?

"Écoute, je n'ai plus la vie active que j'avais à quinze ans, loin de là. Depuis que je suis séparé, j'ai vidé plus de boites de mouchoirs que j'ai pu avoir de partenaire dans mon lit. Je n'ai pas voulu m'embarquer avec une autre et... Bref, je suis resté seul. Ça ne doit pas m'aider, je l'avoue, mais tu devrais la voir dans la classe. Elle m'observe constamment, ce qui est normal, c'est moi qui fait le spectacle,  mais j'enseigne depuis que j'ai vingt-cinq ans, et aucune élève ne m'a regardé ainsi. Elle boit mes paroles comme personne ne l'a fait avant elle."

Oui, une de mes élèves ! J'étais conscient du risque que je ne voulais pas prendre, mais juste la dernière semaine avait été difficile, ce serait quoi pour le reste de l'année?

"Ça reste moins dangereux que mon ex. Ne t'en fais pas, je ne retournerai pas dans ses bras, les ex sont faites pour garder dans le passé. Mais je ne tiens pas tant que ça à me brûler, je ne sais pas comment éviter de jouer avec le feu. Je sais qu'elle est jeune, elle n'a que dix-neuf ans, et j'essaie de garder constamment quelqu'un autour pour éviter de risquer mon job, mais j'ai de la difficulté à la regarder comme un prof et non comme un homme. Je vais être franc : en ce moment, je préférerais être homo, comme toi, ce serait moins dur..."

Je désignai la bouteille du regard :

"Je peux m'en prendre un deuxième verre ?"

J'entendais sa permission, mais je poursuivis sur la situation :

"Tu sais que je ne suis pas un pervers, que je n'ai jamais ressenti du désir pour une élève, que je tiens à mon travaille. Je ne veux pas risquer de le perdre pour du sexe, je viens de retrouver une vie qui me plaît et je ne veux pas perdre cette vie. J'habite à Long Island, je me rends au Madison Square Garden à chaque fois que les Senators rendent visite aux Rangers, qu'est-ce que je pourrais demander de mieux ?"

Une femme à mes côtés, peut-être? Je priais pour ne pas avoir cette réponse de la part de Matt, même si j'avais envie de cette étudiante. J'avoue, l'abstinence me faisait chier, mais pas au point de tout risquer, bien qu'Eloane me faisait de l'effet...
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 130 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : En couple avec la belle Sarah St. James

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mar 10 Oct - 20:32


Je ne savais pas vraiment ce que mon frère faisait là. Il me parlait de cette fille, cette étudiante de son cours, et de son parfum. Franchement c’était même presque flippant si juste une odeur arrivait à le faire hésiter sur le côté étique de la chose, mais bon… après tout, il restait un homme, et elle restait une belle femme, du coup… pourquoi pas ? Enfin, non, pas pourquoi pas ! En tant que grand frère, je devais le mettre en garde, et lui dire que c’était pas bien. Même si clairement, à sa place, j’y serai allé.

Par contre, je n’étais clairement pas prêt à ce qu’il me parle de boite de mouchoir et de son activité sexuelle d’avant et de maintenant. Savoir que mon frère a une copine, pourquoi pas, mais savoir qu’il se branle tout seul devant un film de cul ou je sais pas quoi.. Non, c’est perturbant. Je fronce les sourcils, gardant tout de même un sourire aux lèvres.

« - Je ne veux pas savoir ce que tu fais et le nombre de boite que tu utilises, mais sache que les vraies filles, c’est mieux »

Franchement, en plus on se ressemblait beaucoup, j’étais persuadé qu’il pouvait sortir et avoir facilement une vraie fille prête à passer la soirée en bonne compagnie. Même sans s’engager, de nos jours, ce n’est plus quelque chose de choquant.

« - Tu sais, il y a beaucoup d’étudiantes où leur prof canon, c’est un fantasme. Avant toute chose, faut que tu essayes de savoir si c’est ça qu’elle pense de toi ou pas. Parce que clairement, ça se trouve tu as l’impression qu’elle t’écoute alors qu’elle cherche juste comment passer sous ton bureau sans se faire voir. »

On ne sait jamais, je ne la connais pas cette fille. Puis franchement, je ne voulais pas qu’il se fasse avoir bêtement par un piège ou quoi. Après il avait raison, c’est « moins pire » que son ex, parce que bon… Qu’elle reste où elle était, maintenant qu’il en était débarrassé ! Je lui sers un autre verre, et moi aussi par la même occasion, et repose la bouteille. Par contre, j’avoue que sa phrase me fait réellement rire.

« - Tu penses que parce que j’aime les mecs, j’ai pas de problèmes aussi à ce niveau là ? Dis toi qu’il y a quelques jours, je me suis tapé un mec qui a débarqué dans mon bureau en me disant qu’il « voulait me baiser » tout ça parce que je l’avais battu à un procès. Chacun ses problèmes. »

Bon après, j’avoue que j’ai bien aimé, peut-être parce que je l’avais dominé, clairement. Bref, c’était une autre histoire, qui sait peut-être que je serai aussi amené à lui parler de Lewis aussi un jour.

« - Je sais que tu n’es pas un pervers. T’as des besoins et des envies, mais ce que je peux te conseiller, c’est de tâter le terrain. C’est pas parce que tu penses ne rien avoir à demander de plus que rien de bien d’autre te rendra encore plus heureux. Mais c’est pas le moment de tomber dans un procès ou quoi, okay ? Parce que clairement, tu y perdras beaucoup plus que ton poste. »
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 379 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mer 11 Oct - 2:58

"OK, Matt, j'arrête, c'était un peu trop de détail. C'était simplement pour mentionner que, tu sais... Je sais que tu as raison, mais je ne veux pas retourner dans une vie instable, c'est dangereux; et voir une fille régulièrement pour du sexe, j'ai peur de m'attacher, éventuellement. Je suis pas prêt pour ça."

Pourquoi me parlait-il des fantasmes d'autres profs ? Je me dois de l'admettre : depuis le début, je ne parlais que de Eloane, mais j'avais surtout besoin de me changer les idées, pas de me mettre à imaginer des scènes érotiques avec la belle blonde aux douces effluves qui assistait à mes cours. Est-ce que je lui faisais le même effet ? Non, Matt, arrête de me tenter, tu es censé être le frère aîné qui me fait la morale quand je suis sur le point de faire une connerie.

"Si ça se trouve, je vois aussi tout de travers à cause de mon manque d'activité. Je ne compte pas le hockey pour un activité, dans le contexte actuel. Merci"

Il fallait bien le remercier de me verser un deuxième verre. Je bus encore une gorgée en espérant seulement ne pas terminer ma soirée saoul, ce serait inconfortable dans le métro, pour rentrer. Mais j'aimais ça façon de modeler mes mots autrement que ma pensé, au moins, il me redonnait un sourire. Ce n'était pas vraiment clair, la façon dont j'avais parler, il me fallait le lui accorder. Mais qu'il poursuive avec ses "problèmes" avec un autre homme, le chanceux, en un sens.

"Calme-toi, je faisais plutôt allusion au fait qu'Eloane te fait ni chaud ni froid en regardant sa photo, elle n'est pas ton type. Et pour ce gars, je suis sûr que tu as eu le dessus sur lui une deuxième fois. Tu es certain qu'on célèbre ta victoire au tribunal d'hier et non tes exploits sexuels? Parce que, honnêtement, j'aimerais bien avoir des problèmes similaires, mais avec une femme, je ne sais pas si je te l'ai déjà dit, mais je suis hétéro..."

Enfin, Matt, tu endosses le bon rôle, même si je n'avais pas envie d'entendre quelqu'un me faire la morale. Même s'il ne me faisait pas vraiment la morale, mais qu'il me donnait plus des conseils et confirmant que je risquais plus que mon job.

"Merci pour ces conseils, mais quand tu dis tâter le terrain, c'est au sens propre ou figuré ? Parce que franchement, je ne veux pas avoir à me présenter devant un juge pour agression sexuelle. Je crois que j'ai déjà eu assez de problème avec les tribunaux durant la dernière année."

Je continuais de boire, mais ce verre, je le buvais beaucoup plus lentement que le premier. Malgré l'alcool, j'arrivais encore à voir clairement son visage angélique.

"Promis, grand frère, si il se passe quelque chose avec elle, ce n'est pas moi qui commence. Tu sais, ça fait plus de bien d'avoir un frère qui me comprends et qui me conseille que d'avoir une sœur qui passe son temps à me faire la morale parce que j'avais une vie sexuelle très active et très instable à l'adolescence..."
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 130 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : En couple avec la belle Sarah St. James

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mer 11 Oct - 22:53


definitivement, moi et mon frère nous n"étions pas du tout pareil... il avait peur de s'attacher autour du sexe, et de mon côté, j'avais peur de ne plus avoir de sexe une fois attaché, que ça devienne monotone, et je recherchais avant tout une relation où les deux partenaires seraient partant pour se faire du bien tous les soirs. Oui, tous les soirs. Que je sois énervé, ou bien que j'ai besoin de me détendre, rien de mieux qu'une partie de jambe en l'air, surtout que franchement, il y avait moyen qu'il soit bon et relaxant dans tous les cas.

" - Mais tu as peur de quoi ? Tu sais, le sexe et l'amour, c'est pas la même chose... "


Peut-être qu'il arriverait à m'expliquer ce concept, d'ailleurs. on ne sait jamais ! en tout cas, j'écoutais son histoire avec attention, tout en prenant mon verre de vin, bien décidé à le finir avant que l'on ne tourne la page de cette élève qui lui donnait des pensées bien trop obscures. En tout cas, ce qui est bien, c'est qu'il a gardé son sens de l'humour ! Et ça, j'aime beaucoup. Pour le reste, j'espère qu'il n'avait pas cru que j'étais énervé de sa remarque ou quoi, je me doute bien que ce n'était pas son but.

" - T'inquiète, je me doute bien. Et certes, elle me fait ni chaud ni froid, mais c'est vrai qu'elle est canon, appelons un chat un chat. Et pour le mec, les deux, du coup. J'ai gagné le procès contre lui, et maintenant, je couche avec. Une pierre deux coups, je suis vachement gagnant dans l'histoire en fait "


Je lève mon verre avant d'en boire une gorgée et de reprendre

" - Tu m'envies, mais d'un côté, moi je profite sans me poser de question. ça complique beaucoup trop. Hors tu as peur de t'attacher avec que du sexe... Va falloir que tu choisisses un camp, Theo "


Je souris, et finit enfin mon verre. Bon allez, un troisième chacun ! Après au pire, la bouteille serait vide, donc pas besoin d'en reprendre.

" - Tater le terrain dans le sens figuré, d'abord. Vois si vraiment, elle a un regard spécifique sur toi. N'hésite pas à la recaler une fois, voir si vraiment ce n'est pas qu'un pari, ou qu'une passade. Tu sais, y'a beaucoup d'histoire comme ça. Si vraiment elle a envie de quelque chose et toi aussi, bah... soit tu patientes la fin de ses études, soit tu changes de boulot, soit vous vous cachez, mais si vous vous faites gauler, ce sera pire ! "


Je pense qu'il le savait, mais au moins, il avait la version de quelqu'un d'autre.

" - Je pourrais jamais m'entendre avec elle je crois ! "


J'ajoute à propos de sa soeur. Je la connaissais beaucoup mois celle la ! Et j'avais pas spécialement envie, de ce que j'entendais.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 379 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Jeu 12 Oct - 0:31

Pourquoi je me sentais comme dans la chambre de hockey, avant les parties de la ligue amateur ? Oui, toute l'équipe faisait allusion au fait que je n'avais pas essayé de rencontrer quelqu'un depuis le divorce. Et Matt faisait un peu la même chose en affirmant que je n'avais pas à avoir peur de m'attacher pour du sexe, même si je n'avais qu'une seule partenaire. "Le sexe et l'amour, ce n'est pas la même chose." Comme si je l'ignorais ! Mais cette fois, je préférais attendre et utiliser tous les mouchoirs que j'avais à la maison, s'il le fallait. je ne réagis pas non plus à sa remarque, bien que je me doutais qu'il attendais une explication.

Savoir que mon demi-frère partageais mon opinion, peut-être pas avec la même intensité que moi, me rassurait, comme s'il me donnait raison d'avoir une érection quand elle s'imposait dans ma tête ou quand j'avais la chance - ou malchance - de percevoir l'odeur de son parfum. Et à sa remarque sur ce gars qui avait visité son bureau, je ris. À sa place, j'aurais probablement fait la même chose. Il profitait de sa vie, c'était tant mieux, et je n'avais plus vraiment envie de parler de mes propres problèmes, mais j'avais un peu ramené, involontairement, le sujet de ma vie sexuelle inexistante.

"La dernière avec qui j'ai couché en espérant que ce soit seulement du sexe, je suis resté chez elle deux ans, avant de la marier et de me retrouver avec des problèmes dans un divorce. Je veux simplement éviter que ça se reproduise."

Sens propre ou figuré ? Je savais qu'il ne me dirait jamais d'aller toucher une de mes élèves, en tant qu'avocat, il savait que ça ne m'apporterait que des problèmes, et j'en avais déjà assez juste en voulant me faire Eloane. Pourquoi était-elle une de mes élèves? La vie serait plus simple si ça avait été le contraire. Donc soit je me retenais et je ne me risquais qu'au moment où elle quittait l'université, soit je changeais de travail ou je risquais quelque chose avec la belle blonde en espérant ne pas me faire prendre la main dans le sac.

"Je vais essayer de garder mes choses chez moi, mais je ne sais pas si je réussirais à patienter toute la prochaine année, alors attendre qu'elle finisse ses études pour tenter quoi que ce soit, à moins que je me rende compte qu'elle est loin d'être intéressée, ça va être difficile... Et pas besoin de me rappeler que je risque mon job si je fais quoi que ce soit avec elle.

Et puis notre sœur.

"La pire fois, c'était au tournois de hockey, à Hamilton. Avec les cinq heures de routes à faire entre Ottawa et Hamilton, besoin de te dire qu'on avait dormis là-bas ? J'avais seize ans et c'était la troisième année que je participais au tournois, j'étais un peu un habitué. Cette année là, l'équipe s'est retrouvé dans le même hôtel qu'une autre qui participait au championnat. Ce jour-là, on avait remporté nos deux premières parties : la première cinq à trois; la deuxième, huit à deux. Finalement, avec les gars de l'équipe, je suis allé dans la salle du resto, après vingt-deux heures, ils mettaient la musique et on pouvait danser et tout. De mon côté, j'ai préféré draguer la sœur du gardien adverse et l'emmener dans mon lit. Quand nous sommes redescendus, l'émeute s'est déclenchée. Partie numéro trois, en fin d'avant-midi, nous jouions contre l'équipe de l'hôtel. J'ai nargué le gardien en lui rappelant que j'avais baisé sa sœur avant d'aller me ranger devant mon propre filet. Ça a fini un à zéro, en tir de barrage. Tu aurais dû voir à quel point cette partie a connu la violence. Ça valait la peine de coucher avec cette fille... Toute l'équipe m'a appuyé."

Je riais à ce souvenir. Quoi de mieux que de créer une rivalité avec le gardien adverse ?
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 130 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : En couple avec la belle Sarah St. James

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Jeu 12 Oct - 23:31


Oui, bon, mon exemple n'était pas forcement le meilleur, mais bon.. toutes les femmes avec qui il allait coucher dans sa vie, il n'allait pas forcement les épouser et vivre avec elles pendant de longues années. Puis bordel, toutes les femmes n'étaient pas comme son ex femme, et bien heureusement pour tous les hétérosexuels de ce monde ! Parce que mon dieu, j'aurai pas mal de boulot alors... Et ouais, je m'occupais aussi des divorces, parfois. Bon, surtout parce que mon frère me l'avait demandé.

Je préfère m'occuper des affaires graves, avec le plus souvent, un meurtre ou alors une grosse escroquerie. Pourquoi pas aussi des trafics ! En tout cas, j'adorais montrer que quoi que j'ai à défendre, je pouvais faire en sorte de gagner. Je l'avais d'ailleurs prouver il y a peu de temps, avec Lewis. J'avais gagné, alors que rien ne me donnait vainqueur au début. Surtout pas les jurés, que j'ai réussi à mettre dans ma poche. Et non, je l'ai fais à la loyale en plus !

Bref, en tout cas, j'avais pas vraiment envie de devoir défendre mon frère pour une affaire de la sorte, alors s'il pouvait éviter de faire des conneries, j'avoue que ça m'arrangerait. Ou alors qu'il les fasse, mais en étant sur de ne jamais se faire prendre !

" - Mais tu passes à côté d'expériences, en pensant comme ça. Au pire, tu sais, t'en prend une qui te plait pas à mort, et voilà "


Facile. sur le papier, en tout cas.

" - Et si tu essayais de voir quelqu'un d'autre ? Parce que tu sais, je pense aussi que vu que tu n'as pas eu quelqu'un depuis un bail, bah forcement, tu accroches sur la première belle fille qui pourrait te plaire et à qui tu plais peut-être. Alors qu'en vrai, ça se trouve, tu verras après ne plus être en manque qu'elle est pas si bien que ça "


On ne sait jamais, après tout. en tout cas, sa petite histoire sur le hockey m'avait fait rire, car oui, j'aurai peut-être fait la même chose. Au final, on se ressemble peut-être plus que physiquement ! J'aurais bien aimé voir la gueule du type, après j'espérais qu'il avait pas fait souffrir la pauvre fille pour rien, parce que ça par contre, j'aurai pas cautionné qu'il l'utilise pour que dalle.

" - Ouais bah heureusement qu'elle t'a appuyé ! T'aurais prit cher sinon "


Quoi que, il était loin d'être un mec tout fin et sans muscle. bon, moins que moi, mais pas mal quand même !

" - Au pire, voilà ! Crée une rivalité avec cette fille ! ça se trouve, ça marchera aussi "
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 379 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 24 février 2012 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 11 Mai 2012 (Résultats)
» Friday Night Smackdown - 18 Mai 2012 (Carte)
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 14 Septembre 2012 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  :: Archives :: Archives de RPons à l'ancienne :: RPs-
Sauter vers: