Vous souvenez-vous de vos débuts dans le monde du RPG ? Quand tout cela a commencé ? Nous, oui, et nous le regrettons amèrement. Replongeons-nous dans le passé !
 
Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
MessageAuteur
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mar 7 Nov - 23:09

"Ne t'en fais pas, Matt, je suis loin de vouloir étaler ta vie sexuelle en publique. Et je n'ai pas envie de faire perdre son emploi à qui que ce soit."

Je redoutais la réaction de mon frère, après lui avoir assurer que son secret était en sécurité, j'avais osé lui dire de laisser son partenaire prendre les devants. Mais quand même, Matthew avait mieux réagit que je ne le croyais plus tôt. Pour tout dire, je pensais qu'il allait m'arracher la tête. Mais non, il n'avait que haussé la voix en l'accompagnant de ce ton interrogateur surpris.

"Il a aussi droit à avoir le plaisir qu'il veut. Je ne t'ai pas dit de le laisser entrer son engin dans..."

Je l'admet, j'avais de la difficulté à finir ma phrase. Ce n'était pas parce que j'avais un quelconque préjugé, mais plus parce que je connaissais assez Matt pour savoir que mieux valait ne pas parler d'entrer quelque chose entre ses fesses.

"Tu sais, dans mon cas aussi, c'est une sorti seulement, je te comprends. Mais il pourrait faire bien des choses que tu pourrais apprécier."

Par contre, mon aîné était loin d'être prêt à se laisser faire et je ne pouvais pas lui en vouloir. Nous avions tous nos préférences. Pour moi, j'adorais le changement, quand j'avais une partenaire, ma main exclue.

"Prends le temps qu'il faut, si tu n'es jamais prêt à faire ce que je te suggère, c'est pas grave. Ta vie t'appartient, surtout ta vie sexuelle, fais juste en profiter. Et puis, si on vous prenait ensemble, vous n'auriez qu'à ouvrir un cabinet ensemble, les pauses café pourront être très plaisantes pour vous deux..."

Je ne savais plus vraiment quoi dire, j'avais l'impression d'être un fou et que j'avais causé un moment de froid, et c'était loin d'être mon intention au départ. J'étais mal à l'aise, en grande partie parce que je croyais avoir choqué Matthew et qu'il était mon demi-frère. Même si on se connaissait que depuis que j'étais à New York, j'avais appris à le connaître et je l'aimais plus que j'avais pu apprécier ma sœur. Tout ce que je réussis à faire ensuite, fut de vider encore une fois mon verre.

"Je vais à la toilette, je reviens."

Je n'avais pas encore ressenti les effets de l'alcool, autre que celui dans ma vessie, avant de me lever, Et j'avais quand même pu me rendre sans aide à la salle de bain et évacuer le double de liquide que j'avais avalé. De retour au salon, je repris ma place.

"Matt, je m'excuse si je t'ai offusqué, c'était pas mon but. Si tu préfères que je rentre chez moi, c'est pas grave. La prochaine fois, c'est moi qui invite."
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 88 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : Divocé et confus suite aux événements récents

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mar 7 Nov - 23:19


Oh. Mon. Dieu. Il y a très peu de chose avec laquelle je ne suis pas à l'aise, vraiment, c'est pas mon style de faire le mec qui ne veut pas parler de certaines choses. Je suis plutôt ouvert d'esprit, et je suis ouvert à la critique et la discussion, mais... entendre mon petit frère parler de l'engin de Lewis qui pourrait entrer en moi, ça, je n'étais clairement pas prêt. Si je n'avais pas fini mon assiette de pâtes, j'aurais clairement pu m'étouffer avec.

Non mais franchement ? Rien que d'imaginer que quoi ce soit qui pouvait entrer dans mes fesses, ça me mettait mal à l'aise. Non mais... non ! juste non, rien, rien du tout. Autant j'adorais le faire, autant qu'on me le fasse. Non, je n'étais clairement pas prêt.

" - Ne finit pas ta phrase, pitié ! "

Je ris un peu, mais oui, clairement c'est nerveux.

" - Il fait déjà des choses que j'apprécie, pas besoin de ce genre de chose. Puis crois moi, il prend son pied. "


Je peux l'entendre, dès que je passe un moment avec lui. Maintenant, il a dépassé le stade de faire croire qu'il n'aime pas, il me le dit haut et fort. Et me demande des choses, aussi. Putain, en vrai, notre relation a quand même grave évoluer par rapport au début.

" - J'aimerais bien que ça soit aussi simple.. Mais clairement, on ne fait pas vraiment le même métier, et puis un cabinet tous les deux, on passerait plus de temps à la machine à café comme tu dis plutôt qu'à bosser. Puis j'aime pas mélanger travail et vie privée "


Un peu ironique, dis comme ça, j'avoue... Il part aux toilettes, et j'en profite pour débarrasser la table de ce que nous avions finis, et lorsqu'il revient, j'avoue qu'il me surprend

" - Hein ? Oh non mais t'inquiète, c'est rien ! Tu peux dire ce que tu veux, je vais pas me vexer ou quoi. C'est comme si je te disais qu'il faudrait que tu testes le fouet et le SM, si tu veux pas, c'est rien, vraiment. Donc bah, si tu veux partir, tu peux, mais clairement je ne te mets pas dehors "


Je lui souris, vraiment pour lui montrer qu'il n'y a pas le moindre soucis. On peut tout se dire, entre frères.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur au gros marteau
Administrateur au gros marteau
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 342 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Ven 10 Nov - 1:59

Au final, Matthew et moi étions tous les deux mal à l'aise à ce que je disais. Je n'aurais jamais dû parler de ça, pour tout dire. Je bloquait au dernier mot de ma phrase et lui me suppliait de ne pas la finir. La seule chose qui comptait dans l'histoire que Matt vivait avec le procureur, c'était que les deux aient du plaisir, et mon frère était mieux placé que moi pour affirmer que c'était le cas.

J'avais quelques bonnes idées si ces deux gars se faisaient prendre à s'amuser ensemble, ils n'auraient qu'à travailler ensemble. Ha! Ha! J'avais oublié de considérer une chose : deux hommes partageant leur vie sexuelle et qui travaillent ensemble... Matt avait raison : il y avait plus de chance qu'ils soient plus souvent "en pause" qu'au travail. Alors oui, je riais de ma propre stupidité. Mieux valait garder le boulot et le sexe loin l'un de l'autre. Paradoxalement, leur première fois avait été dans le bureau de Matthew. Rire autant, en plus de l'alcool, me donnait envie de pisser.

Revenu de la salle de bain, je remarquai même pas que tout avait été ramassé avant de m'asseoir. Même mon verre! J'avais encore envie de boire, malgré que j'avais avoué à mon aîné que j'étais prêt à rentrer chez moi, parce que je me croyais déplacé avec mes propos sur sa vie sexuelle. Au moins, je ne l'avais vexé, même s'il avait semblé un peu choqué par mes dires sur le sujet.

"Clairement, je n'ai pas envie d'essayer le fouet, ni le SM. Mais excuse-moi quand quand même, j'ai très peu dormi, depuis lundi, je ne sais pas quoi faire, dans ma situation. Ma vie est devenue compliquée. J'ai peut-être un peu trop bu, ce soir, aussi. T'imagines si Sarah me voyait comme ça? Je veux dire, incapable de dormir parce que je pense trop? À une de mes élèves, en plus?"

Franchement, j'avais de la difficulté à savoir ce qu'elle ferait ou ce qu'elle me dirait. D'un côté, elle serait heureuse que je pense à quelqu'un d'autre que celle que j'avais divorcée; de l'autre, mon élève... Sans compter l'alcool qui me brouillait l'esprit.
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 88 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : Divocé et confus suite aux événements récents

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Dim 12 Nov - 0:52


Je ne pensais pas qu'il prendrait tout au premier degrés comme ça. Enfin, ouais, j'avoue que de m'imaginé "prit" par Steiner, ça ne donnait pas envie, mais... ce n'était pas du tout un argument qui faisait que j'avais envie que mon frère parte d'ici ! ça n'avait rien a voir, et justement, il était la pour me donner un avis sans tabou, et que je vois mes réactions face à tout ça. Et là, en l'occurence, et bien j'ai vu ! Et ce n'était juste pas possible... Pas pour le moment du moins.

En tout cas, le voir prêt à partir pour ça m'avait quand même surprit, je ne pensais pas qu'il le ferait. Enfin bon, après lui avoir dit que tout allait bien, il restait certes debout, mais au moins, il n'avançait pas vers la porte alors c'était peut-être qu'il avait compris. Ou bien est-ce qu'il allait partir, parce qu'au final, il se faisait tard ? En vrai, il faisait comme il voulait, moi j'étais déjà sur place alors franchement, peu m'importait !

" - Ne t'en fait pas, vraiment. Et je peux comprendre pour ton sommeil... "


Quand il parle de Sarah, j'ai un petit sourire. Franchement, cette fille était cool, et j'avais été amené à la voir souvent pour le divorce.

" - Elle te botterait le cul, et te ferait un câlin, sûrement ! "


J'étais même pas sur pour le botter le cul, mais bon, au fond on s'en fiche.

" - Déjà, va lui demander son avis, pour savoir ce qu'elle pense. Et ensuite, on en discutera "
avatarMatthew Kennedy
Administrateur au gros marteau
Administrateur au gros marteau
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 342 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Lun 13 Nov - 2:35

Je ne voulais pas vraiment partir, mais j'étais chez Matthew, c'était plus à lui de décidé si je pouvais rester ou non, même si je doutais de ma capacité à retourner chez moi. La fatigue et l'alcool ne m'aidaient pas à saisir clairement les émotions de mon frère, en ce moment. J'étais confus dans ma propre tête... J'étais surtout rassurer de savoir qu'il ne voulais pas absolument me voir partir et qu'il comprenait pour mon manque de sommeil.

"Je pourrais prendre ton canapé, pour la nuit ? Franchement, même si je prends le métro, je ne crois pas que je vais être capable de prendre le bon train et la bonne sortie pour me rendre chez moi. Et je n'ai pas trop envie de me faire arrêter pour ivresse en publique."

J'avais fini par m'asseoir, regardant l'écran de la télé éteinte. Même si j'avais mentionné Sarah, c'était plutôt une question rhétorique. Et dire qu'en un an, Matthew avait quand même bien appris à connaître Sarah, il suggérait qu'elle allait me botter le cul et me serrer contre elle. Je ris, j'avais un peu la même scène en tête.

"Tu as sans doute raison, elle serait heureuse d'apprendre que je m'autorise à regarder ailleurs, et passerait une soirée à me cogner parce que je ne dors pas assez et que je bois trop de café. Dommage qu'elle soit de garde, ce soir. Ça fait déjà deux semaines que je ne la vois pas, nos horaires ne concordent pas, je passe de temps à autres à l'hôpital pour dîner avec elle, quand elle peu, ou elle passe à l'université quelques minutes pour me voir et boire un café, mais c'est loin d'être suffisant, ça me manque de passer des soirées entières à déconner. Parfois on boit; d'autres fois, non. Elle me manque, tout court. J'ai jamais eu d'amies comme elle..."

J'espérais ne pas entendre les mêmes choses qu'on avait l'habitude de nous dire. J'avais même déjà entendu que c'était Sarah que j'aurais dû marier. Même bourré, quand on me disait ce genre de commentaire, je me demandais pourquoi le gens ne pouvaient simplement pas concevoir qu'un homme et une femme - tous deux hétéros - ne pouvaient pas être de simples amis avec un aussi grande complicité que Sarah et moi avions?
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 88 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : Divocé et confus suite aux événements récents

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Lun 13 Nov - 19:12


Avoir mon canapé pour la nuit.. Hm, franchement, si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais accepté avec plaisir, mais nous étions deux ici.. Oh et puis de toute façon, c'est son frère aussi, et s'il faisait chier, clairement je lui rentrerais dedans. Et puis ça se trouve, il n'allait même pas revenir cette nuit ! Et puis franchement, je n'avais pas envie que Theo puisse se perdre dans le métro, et puis... même, il avait bu, alors clairement, il resterait ici.

" - Bien sur, reste. Par contre je ne nettoie pas le vomi, je préviens "


On ne sait jamais. Je préfère être franc. Je le laisse du coup s'installer sur le canapé, de mon côté, je vais chercher dans le placard de l'entrée une taie d'oreiller que je garde pour justement ceux qui dorment sur le canapé, ainsi qu'un drap et un plaid, pour si jamais il a froid. Même si bon, chez moi, c'est clairement pas le pole nord, je déteste avoir froid.

" - Tiens, histoire d'être un peu mieux que sur un canapé "


Je prend un des coussins du canapé, juste pour y mettre la taie, le laissant faire le reste.

" - Ah bah en même temps, il n'y a pas deux amies comme elle.... "


J'adorais Sarah, même si c'était une fille bornée, j'aime bien parler avec elle. Puis j'avais rapidement vu qu'entre Theo et elle, il se passait quelque chose. Je ne dis pas qu'il y a quelque chose de plus que de l'amitié, mais... Quoi que, si, peut-être en fait. Bon il me parle d'une autre fille, alors au final, peut-être pas, mais je suis le genre de personne à clairement parier qu'un jour, ils vont se rouler une pelle ou un truc comme ça.

" - Après, rien ne t'empêche de débarquer chez elle un soir, au pire, une nuit blanche à discuter n'a jamais fait de mal à personne "


Enfin, je dis ça, mais il fallait assumer le réveil au lendemain.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur au gros marteau
Administrateur au gros marteau
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 342 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mar 14 Nov - 2:12

"Merci, Matt, je te revaudrai ça. T'en fais pas, j'ai l'estomac plus solide que les jambes, en ce moment et je vais être capable de me rendre à la salle de bain."

J'étais un peu moins certain pour la dernière affirmation, on sait jamais ça va prendre combien de temps avant de régurgiter l'alcool. Par contre, j'étais loin de croire que j'avais assez bu pour que mon estomac ne le supporte pas.

J'étais reconnaissant que mon frère accepte de me garder chez lui pour la nuit. Je crois même que, depuis qu'on s'était rencontré face à face, c'était la première fois qu'il me voyait ainsi. Ce n'était pas la première fois qu'on buvait ensemble, mais c'était la première fois que je lui disais que je me croyais incapable de rentrer chez moi, et d'habitude, j'avalais plus de vin que ça et je mélangeais avec un peu de bière.

"Tu sais prendre soin de la famille, dis donc... Merci, pour tout : de te libérer pour moi pendant la soirée, de me payer le repas, de m'héberger pour la nuit. Franchement, je ne sais pas ce que je ferais sans toi, ni sans Sarah."

Le meilleur duo de ma vie, Sarah et Matt. Après cinq ans au sud de la frontière, je refusais de retourner chez mes parents pour rester avec eux deux. Ça avait été une déception pour mon paternel, je lui avait au moins promis de retourner à Gatineau, chez sa mère, pour Noël.

Le dernier commentaire de Matthew, au sujet de Sarah, me fit sourire. Comme il le mentionna, ensuite, je pouvais toujours aller lui faire une visite surprise.

"Y'en a pas deux comme elle, c'est vrai. Mais je sais ce que tu fais de tes nuits blanches. Il serait bon que tu arrêtes de t'imaginer des trucs, tout le monde à l'imagination trop fertile quand il s'agit de notre amitié, je ne comprends même pas pourquoi. Ça a toujours été clair, on est amis; si ça avait été le contraire, elle ne m'aurait jamais appelé pour l'aider à se préparer pour une sortie avec un gars et elle ne se serait jamais affichée en sous-vêtements devant moi. Et je n'ai jamais imaginé la moindre chose. Je sais que ça semble ridicule de la part d'un hétéro, mais j'ai appris à trop bien la connaître et je suis incapable de l'imaginer dans mon lit, à moins que je ne dorme sur le canapé."
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 88 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : Divocé et confus suite aux événements récents

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Mar 14 Nov - 19:44


Il n'avait pas l'intention de vomir, ça c'était une bonne nouvelle ! Parce que je l'aurais clairement laissé dans sa merde avec un petit mot écrit à côté : assume tes actes. Je veux bien être gentil, mais il y a des limites. Mais il me rassure en quelques mots, puis ça se voyait qu'il n'était pas vraiment mal au point d'aller rendre aux toilettes. Mais d'un autre côté, il vaut mieux être prudent, donc... Je suis parti dans la cuisine, et j'ai ramené un sac poubelle.

" - Juste au cas où, mais je te fais confiance "


Je préférais tout de même, au cas où il ait envie de s'enfiler une bouteille dans la nuit et que moi, je me retrouve à dormir.

" - Sans moi, tu serais encore marié et totalement paumé ! "


Oui, bon, au point ou on en est, on pouvait en rire, c'était du passé tout ça. Et puis franchement, c'était vraiment pas grand chose, ça me paraissait totalement normal de faire ça dans une famille. Même avec des demis famille, comme ici. C'était exactement la même chose.

" - Et puis franchement, ça servirait à quoi une famille sinon ?


Il me fait tellement rire quand il parle de Sarah. Bon, je ne le montre pas, c'est plus un rire intérieur, mais franchement... sérieusement quoi ! Ouais okay, amitié homme femme et tout.. .Mais n'allez pas me dire qu'avec un verre dans le nez, et un petit dérapage, il n'y aura jamais rien entre les deux... Franchement, non, je n'y crois pas. Tellement que j'ai limite envie de les emmener tous les deux en soirée pour leur prouver que leur grande amitié là, elle peut déraper. Surtout que bon, c'est pas une petite partie de jambe en l'air qui va faire qu'ils ne vont plus être complice après ou quoi, au contraire.

" - Ouais, bah tu sais quoi ? On verra ! Mais les grands frères ont souvent raison "


Phrase à la con, mais elle colle si bien !
avatarMatthew Kennedy
Administrateur au gros marteau
Administrateur au gros marteau
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 342 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Jeu 16 Nov - 2:05

Juste au cas! Un sac poubelle!

"J'espère que ce n'est pas moi que tu veux mettre dedans..."

Évidement, je savais que c'était au cas où je me mettrais à gerber l'alcool. Mieux vaut prévenir que guérir, après tout; même si je n'avais pas envie de vomir, maintenant, les choses pouvaient changer d'ici une heure. Je grimaçai intérieurement à l'idée de vomir plus tard, clairement, je n'en avais pas envie.

Je ris avec Matt, il avait raison, un peu. Et puis, cet épisode de ma vie était derrière - ça faisait du bien - et on pouvait en rire, mais pas trop. Mais n'empêche, je lui étais reconnaissant de m'avoir sorti de cet enfer légal, ça faisait à peine quelques années que nous nous connaissions et j'étais plus proche de mon frère que je ne l'avais été de ma sœur, j'avais enfin droit à un peu de famille. J'avais droit à une vraie famille qui se tenait avec Matthew et son autre demi-frère qui lui sert de coloc. Même ce gars avec qui je n'avais aucun lien de sens, je le considérait de ma famille; c'était Matt qui me liait à lui.

Paumé, je te l'accorde, mais j'aurais toujours pu trouver un moyen d'en venir au verdict de divorce. C'est juste dommage que je ne puisse pas te rendre la pareille, à moins d'avoir besoin d'un cours d'histoire pour avoir la citoyenneté canadienne, je ne peux pas t'aider pour beaucoup avec mes études.

J'en ris un peu, je n'avais même pas encore commencé les démarches pour la naturalisation américaine.

"Et je vais devoir suivre un cours sur l'histoire des États-unis avant d'avoir la nationalité, et je manque de temps, avec le boulot."

Et puis ma tentative pour lui enlever ses idées ridicules entre Sarah et moi. Je me demandais si j'avais réussi? Je ne croyais pas vraiment à cette réalité alternative, on parle de Matthew Kennedy, après tout. Il avait du s'amuser avec son meilleur ami durant son adolescence, je n'en doutais même pas. En plus, il avait l'esprit trop tordu et fertile pour ne pas s'imaginer qu'il y aurait, un jour, quelque chose entre Sarah et moi.

"Tu crois vraiment que je vais te croire, la dessus? Je connais mieux Sarah que toi et je t'assure que, peu importe ton super scénario mental, elle ne le jouera jamais. Et ça n'a aucun lien avec le fait que tu sois l'aîné, je peux très bien avoir raison sur ça, et même sur autre chose. Tu te permets de parler de ma relation avec Sarah, je peux faire la même chose pour toit et ton procureur; la journée que tu lui accorderas quelque chose que tu refusais de lui donner, ce n'est plus sexuel, c'est affectif. Et crois-moi, je sais de quoi je parle : je n'aurais pas déménagé au sud de la frontière si je n'étais pas passé par là."
avatarTheo Gagnon
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 11/08/1985 à : Ottawa, Ontario, Canada. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 88 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 08/10/2017 Dans la vie, je suis : Enseignant d'histoire du Canada. Côté cœur, je suis : Divocé et confus suite aux événements récents

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   Ven 17 Nov - 1:15


Le mettre dedans ? Il me prenait pour Dexter ? Ouais, j'avais suivi cette série, et je me rappelais de quelques épisodes où le héros, bah il découpait les victimes pour les mettre dans un sac poubelle et les jeter au fond de la mer. Mais clairement, je n'avais pas envie de ça, je ne vois même pas comment un être humain peut y arriver ! Mais bon, j'avoue que du coup, la vision me fait sourire, parce que je sais qu'il n'est pas sérieux ou final.

" - Non, pas toi, t'es grand, ça me prendrait trois heures pour te découper, et encore plus pour laver. Je ne préfère pas "


Comme si j'avais pu faire quelque chose quand même. c'était pas des vrais arguments, mais les autres me paraissaient vraiment évidents. Jamais je ne tuerais qui que ce soit. Moi je me contente de défendre les gens, en toutes circonstances.

" - Tu sais, si un jour j'ai besoin de toi, je te le dirais, et ça sera un moyen comme un autre. Même si j'ai pas fait ça pour que tu fasses la même chose. Et ouais, c'est comme ça, pour devenir américain ! Mais tu verras, l'Amérique, c'est bien "


J'en étais persuadé. Je sais qu'il aime par dessus tout son Canada, et personnellement, j'arrive pas à comprendre pourquoi, mais bon. Après tout, chacun son pays, et savoir qu'il aime le sien, c'est pas vraiment une mauvaise chose. Juste, on avait pas les mêmes pays.

" - Tu ne m'empêcheras pas d'y croire, peu importe ce que tu en dis ! "


Je souris, parceque oui, moi j'y crois. Il y aura un dérapage, parce que lorsqu'on est aussi proche l'un de l'autre, il y en a dans la plupart des cas. Puis les deux sont célibataires, et puis... peut-être qu'un jour il se dirait qu'il faut qu'il oublie son étudiantes, et Sarah sera là, et bam, ça va vite.

" - T'inquiète petit frère, c'est pas une mauvaise chose au fond ! Mais bon, après, tu fais ce que tu veux, au pire j'aurais tort "


Je lui tape sur l'épaule, et lui offre un grand sourire.

" - Je te laisse y réfléchir, la nuit porte conseil. Dors bien, Theo "


Je lui fais un signe de tête, et monte dans ma chambre. Faut dire que l'alcool, ça m'a quand même un peu cassé.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur au gros marteau
Administrateur au gros marteau
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 342 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Friday Night between brothers (Matthew Kennedy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 24 février 2012 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 11 Mai 2012 (Résultats)
» Friday Night Smackdown - 18 Mai 2012 (Carte)
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 14 Septembre 2012 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  :: New York :: Manhattan :: Les logements-
Sauter vers: