Vous souvenez-vous de vos débuts dans le monde du RPG ? Quand tout cela a commencé ? Nous, oui, et nous le regrettons amèrement. Replongeons-nous dans le passé !
 
Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Privilégiez les hommes, s'il vous plaît,
nous sommes en pénurie !

Partagez | 
 

 /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Jeu 12 Oct - 23:15


Il y avait pas mal de choses qu'on avait pas encore eu le temps -ou plutôt l'opportunité- de tester, mais celle ci faisait partie de ce que je voulais absolument faire avec lui. La domination de cette position était assez partagée, dans le sens ou c'était lui qui aurait les commandes, et qui déciderait de tout. La profondeur, la vitesse, l'intensité. Mais d'un autre côté, c'était moi qui le prenait, et moi qui sentirait ses chairs se refermer sur mon membre.

Mais voilà, je lui laissais les commandes, pour une fois. Je savais que ça allait l'exciter, surtout que les yeux bandés, ça ne serait que mieux au niveau des sensations. J'étais d'ailleurs content qu'il ait joué le jeu en fait, j'aurai été à sa place, je ne me serais surement pas laissé faire avec autant de facilité, au contraire. En vrai, ça me montrait que malgré tout ce que nous pensions l'un de l'autre, il me faisait suffisamment confiance pour se laisser guider.

Je n'allais pas m'en remettre ? Putain, je n'attendais que ça. Alors je l'ai regardé, caressé, pendant qu'il allait et venait sur moi. En vrai, ses mouvements circulaires étaient presque meilleurs que s'il montait et descendait simplement. Il ne pouvait pas me voir, ce qui m'arrangeait aussi. Je pouvais prendre n'importe quelle expression, sans risquer de passer pour un con, ou qu'il se foute de ma gueule si jamais je prenais vraiment trop mon pied et lâchait cette image de dominant. Alors là, je penchais la tête en arrière, je profitais, simplement.

Mais voilà, à son gémissement, j'avoue que j'avais bien envie de lui faire recracher ce son, qui m'avait tant plu. Mais assit, c'était quand même assez compliqué. Du coup, je me suis allongé complètement, et ait attrapé sa taille pour le maintenir, pendant que je le martelais de coups de bassin, grognant tant le plaisir était intense, et également parce qu'en vrai, ça prenait pas mal d'énergie de bouger comme ça, aussi rapidement et en hauteur comme ça. Je l'ai gardé dans cette position, j'avoue, jusqu'à me libérer. J'aurais pu continuer plus longtemps notre partie de sexe, mais je ne sais pas, il m'avait beaucoup trop excité à bouger comme ça. Bon, il ne tarda pas non plus à jouir, alors j'ai pu m'arrêter.

" - Bordel. En vrai, t'es un putain de bon coup "


Je le fais tomber sur le côté du lit, histoire de l'allonger, et lui vole un baiser avant de me relever, m'étirant sur le côté du lit. J'avais soif, d'ailleurs. ça attendra un peu.

" - J'espère t'avoir convaincu "


Ouais j'oubliais pas le cinéma qu'il venait de me faire, genre il voulait arrêter et tout.

" - Passes moi mon boxer s'il te plait "


Putain, j'étais poli, en plus. Avec lui. Je lui montre du doigt mon boxer étant pas loin de lui.
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Ven 13 Oct - 10:58

Troisième fois qu’on se voyait, et je sentais bien que je me laissais un peu plus aller. Mon corps réclamait simplement cette attention qu’il m’avait donné pour la première fois il y a quelques jours, et quand j’étais en plein dedans, plus rien ne pouvait m’en sortir. Il avait un truc ce gars. Un truc que je savais pas expliquer. J’me laisserai pas faire par n’importe qui, et pourtant lui en un claquement de doigts il l’a fait. Ça me fait chier de l’admettre, en vérité, mais là, tout d’suite… J’en ai rien à foutre.

J’ondulais sur lui d’une manière particulière, je ne pouvais pas voir son visage ni ses expressions. Mais par ce que j’avais en moi, je sentais bien qu’il n’était pas indifférent à ce que je lui prodiguais… Cette position avait comme avantage que je pouvais gérer les choses, le rythme, tout… Et c’était une autre manière de découvrir la sensation d’être « au dessous ».

On a passé un petit moment comme ça, et j’avoue que je me faisais moi-même languir, tout comme lui, j’accélérais un peu, et je finissais par clairement m’appuyer sur ses épaules bien musclées pour me soulever, et faire coulisser son membre de manière profonde et langoureuse en moi. Je soufflais de plaisir.

Puis cette danse plus sensuelle que rapide sembla l’attiser. Je le sentis simplement changer de position pour s’allonger, et m’attraper par la taille, avant de m’assaillir de coups de reins bien puissant. Naturellement, je me cambrais, et j’en ressentais tous les détails. Là, les coups étaient tellement forts contre mes parois que je ne pouvais retenir quelques soupirs, gémissements, saccadés par le rythme de la pénétration.

— Nh-Ah, P-Putain…

Chacun de ses coups de butoirs me rendait dingue, je sentais ses grandes mains sur ma taille maitriser totalement mon corps, et faire grimper le plaisir à chaque choc contre ma prostate. J’étais sûr de pouvoir jouir comme ça, putain… Ça aussi, je découvrais, pour le coup… Mes souffles ne s’arrêtaient plus, et j’abattais ma tête contre son front, puis sur son épaule, gémissant contre sa peau, grognant de plaisir en me mordant la lèvre, gardant l’arrière de mon corps cambré à sa disposition.

Puis je l’ai senti jouir, se libérer brusquement, et les quelques derniers coups de reins qu’il donna eurent raison de moi également. Je me découvrais capable de jouir uniquement ainsi… J’avais honte. Mais je pouvais pas nier que c’était putain de bon… Quand je jouis, je le mord, à l’épaule, ni trop fort ni trop faiblement, pour m’empêcher de gueuler.

Je soufflais un bon coup, avant qu’il ne me mette sur le côté, et je me retrouvais allongé, la main sur le torse, avant de sentir ses lèvres me voler un baiser. Sa phrase me fit sourire en coin.

— Eh ouais. T’es pas mal non plus dans ton genre…

Je le taquine en disant ça, mais en vrai, j’ai pris un pied de fou… Alors ouais, c’est un sacré bon coup pour arriver à me faire jouir comme ça. Je reprenais mes esprits, j’avais toujours les yeux bandés, et ma chemise en vrac sur les épaules. Je me redresse doucement, je suis sur le côté droit du lit, j’dois avoir mes mouchoirs pas loin. Je détache la cravate de mes yeux, ça brille de partout, la lumière légère m’agresse les yeux.

— Ouais, c’est bon, oublie c’que j’ai dit tout à l’heure par message…

Puis la vue me reviens peu à peu. Il me pointe son boxer du doigt, et je l’attrape, avant de doucement réaliser…

— Attends…

Je recouvre toute ma vue. Et là, arrêt cardiaque.

— Putain !

Je me lève, à moitié à poil et l’intérieur des cuisses souillé, regardant autour de moi. Je lui lance son boxer, et je le regarde, paniqué.

— On est pas dans ma chambre là !!

Oh mon dieu putain… Avec le cinéma que j’ai fais à Morgan pour avoir baisé dans mon bureau, j’viens de niquer dans sa chambre… Oh putain… J’attrape mon boxer, j’l’enfile précipitement, je regarde l’état des draps.

— Merde, merde, merde !
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Ven 13 Oct - 13:28

"Tu t'en vas ?"

Comment ça j'm'en vais c'quoi ces questions de merde ? Elle a cru que j'allais dormir avec elle et lui faire des bisous ou quoi ?

"Bah ouais."

J'remets ma chemise, mon jean, tout ça quoi. Elle me regarde de ses grands yeux de biche, le drap tout froissé remonté contre son corps de rêve. J'crois qu'elle est déçue mais en même temps, je l'avais prévenue...

"D'accord... On se rappelle ?"

Non.

"Bien sûr Beauté."

Une fois ma veste enfilée, j'viens l'embrasser délicatement sur ses lèvres, histoire qu'elle garde un bon souvenir de tout ça... Puis j'finis par tourner les talons, direction la sortie de son appart' pour rentrer chez moi.

***


J'me suis arrêté au Kebab parce que j'ai trop la dalle après avoir tiré mon coup. Là j'rêve que d'une chose : retrouver ma piaule, mon pieu et me mater Rambo 3 pour m'endormir. C'est donc tout naturellement que j'rentre à la maison, Kebab dans la main droite. J'retire mes pompes que j'abandonne dans l'entrée, balance ma veste sur le dossier d'un fauteuil et j'monte les escaliers tout en commençant à bouffer comme un chancre. Bifurcation dans l'couloir, porte de droite. J'ouvre la porte et...

"... Porca puttana troia..."

Ah ouais. Langue maternelle. Insulte suprême de chez moi... Là, j'vais casser des dents. Le Kebab fini par terre.

"MAIS VOUS ÊTES SÉRIEUX BANDE DE BATARDS ?"

Lewis et son connard de viking sont dans ma piaule... Et j'sais parfaitement bien qu'ils étaient pas là pour faire le ménage voyez vous ? Alors je fixe Lewis et le pointe d'un doigt menaçant en me rapprochant, l'air vraiment, mais VRAIMENT en colère :

"LEVATI DAI PIEDI !! SUBITO ! STRONZO DI MERDA"

Non là j'suis hors de moi. Vraiment. Alors j'le tire, puis j'le pousse vers la porte, avant de m'adresser à son pédé de compagnie :

"TOI AUSSI TU DÉGAGES !"

J'vois rouge. Que l'autre essaie deux secondes de s'interposer et je crois que je lui refais la gueule à coups de genoux. Ah il pouvait bien m'faire la morale et venir m'afficher devant mes clientes ce batard ! Baiser dans mon lit, sérieux ? Même moi j'aurais jamais osé faire ça...
avatarMorgan Valentini
Administrateur Mégalo
Propriété de Lewis

Administrateur Mégalo Propriété de Lewis
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 05/08/1988 à : Florence, la belle. Italia. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 96 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Gynéco obstétricien depuis 1 an. Côté cœur, je suis : Célibataire et vendeur de rêves...
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Ven 13 Oct - 15:19

J’étais complètement paniqué. On s’en était fait des coups de putes, avec Morgan, mais baiser dans son lit, putain, ça passera pas. Mais j’savais pas, bordel, j’ai même pas fait attention. J’me sens pas bien, j’enfile mon boxer avec hâte, faut qu’on sorte d’ici tout de suite. Les draps sont intacts, j’aplatis le tissus d’un revers de main, et je récupère mes fringues sous le bras.

— Matthew, faut qu’on s’casse putain !

J’le regarde, j’suis de dos, et c’est à ce moment là que j’entends une injure qui pique bien en italien. Oh non. Merde, merde, putain, tout mais pas ça. J’me retourne, et j’me retrouve face à Morgan. Fallait qu’il rentre pile maintenant, pas deux minutes plus tard, non, maintenant. Là, pour le coup, j’fais pas mon malin. J’savais que ça allait pas passer, et ça s’est vu sur ma gueule, comme sur la sienne d’ailleurs…

— Morgan, att-

Ouais bon j’ai pas l’temps de parler, qu’il se met à gueuler. J’le comprends. J’ai l’impression d’être la maîtresse chopée sur le fait par la femme en colère… J’ai pas l’air apeuré, mais j’fais pas le fier. Son doigt pointé sur moi, je dis rien. Il me gueule dessus en italien, pour l’avoir entendu, j’pense comprendre c’que ça veut dire, à force… Mais là, j’l’avais jamais vu en colère à ce point.

— Calme-toi !

Ouais, c’était mettre de l’eau sur le feu, mais j’savais pas quoi dire. J’aurais bien voulu lui dire que c’était pas fait exprès, mais il savait très bien que Matt connaissait l’endroit de ma chambre, alors j’aurais beau dire que « moi j’avais les yeux bandés » et que lui savait pas, ça passerait pas… J’voulais pas emporter Matthew dans ma chute non plus. J’suis autant coupable que lui, on va dire, même si j’savais pas que j’étais dans cette chambre là…

J’me fait tirer, puis pousser vers la porte. Il est vraiment hors de lui, je lance un regard à Matthew. Vaut mieux que je dise rien de dangereux.

— C’est bon, on y va…

Je ne savais absolument pas comment Matthew allait réagir, et en vrai, j’avais peur que ça dégénère entre les deux. J’avais pas mon mort à dire, j’faisais profil bas, parce que je savais très bien que j’avais fait une connerie. Mais si Kennedy considérait pas ça comme une connerie… Je sais très bien qu’il se laisse pas faire, et encore moins gueuler dessus.

C’est la merde…
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Ven 13 Oct - 19:46


Nous voilà tous les deux après l'extase, à reprendre doucement nos esprits. Ouais, je lui fais même un compliment, qu'il me retourne, à sa façon. Mais je sais qu'il est sincère, il aurait tout simplement fermé sa gueule sinon. En tout cas, il retire la cravate, et ça me fait soudainement penser à quelques chose. C'est vrai que je l'ai emmené ici, donc pas dans sa chambre. La chambre de son colocataire et ami, Morgan. Ouais bah c'était la première que j'ai trouvé hein, j'ai pas non plus fait exprès.

En tout cas, j'avais quand même assez peur de sa réaction... après tout, il pourrait mal le prendre. et au final, ouais, il le prend mal. Il n'a pas l'air de m'en vouloir, mais en tout cas, il panique

" - Panique pas, lève toi et on sort de la. De toute façon, j'ai envie de prendre une douche "


Mais il n'a même pas eu le temps de quoi que ce soit, et moi non plus, mis à part remettre mon boxer, que le propriétaire de la chambre débarque... Ah, merde... Je regarde Lewis, pendant que l'autre semble nous insulter en Italien. J'y comprend rien, alors au fond, je m'en fous. Mais Lewis n'a vraiment pas l'air bien. Sérieux ? Oui, nous étions sérieux... ça n'allait pas être une blague, mais en vrai, il fallait juste qu'il change les draps, et basta. Au pire, je lui fais, je m'en fous. Bon, par contre, j'ai cru entendre un craquement, peut-être une latte. Mais bon, ça se trouve il ne s'en rendra même pas compte avec l'épaisseur du matelas !

Lewis qui lui demande de se calmer, et Morgan qui ne l'écoute absolument pas. Au contraire, il s'énerve encore plus, au point d'attraper Lewis et de le foutre dehors comme un mal propre. Putain, il a presque volé, tellement il l'a chopé fort. Hors de question de me faire traiter comme ça. J'aurai été Lewis, pote ou pas, je lui aurai foutu un coup de pied dans les couilles.

" - Deux choses. Tu me parles encore une fois comme un chien, et je ne vais pas faire que de baiser dans sa chambre. Et ensuite, deux minutes, faut que je m'habille "


J'attrape ma chemise, que je remet correctement, bouton par bouton, tout en continuant de parler.

" - Je ne vois pas pourquoi tu gueules comme un poissonnier là, c'est bon on va te les changer, les draps. "


J'adresse un petit sourire à Lewis. Perso, je ne regrette pas du tout.

" - Puis c'est pas de sa faute, en vrai. Il savait même pas dans quel lit il était ! Et je ne lui ai même pas laissé le temps de le savoir "


Je souris de nouveau, au souvenir d'il y a quelques minutes.

" - Putain en plus t'as gâché un kebab "
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Sam 14 Oct - 9:16

J'crois que Lewis m'a jamais vu comme ça. Oh, il m'a déjà vu taper des types en soirée, m'embrouiller pour des trucs à la con... Mais énervé à ce point, et contre lui, jamais. Et il a de la chance que j'sois pas bourré parce que pour ce motif, j'aurais largement pu déraper et le cogner. Il se laisse dégager d'ailleurs, il réplique pas. Il sait très bien qu'il a franchi une limite. Par contre son connard, là, lui, c'pas le même game. Dès qu'il ouvre son claque merde, ça m'fais péter un plomb. Genre il me menace ce connard... Alors j'amorce un pas vers lui, bien résigné à m'faire respecter dans MA piaule et sous MON toit. Me voilà à quelques centimètres de lui :

"Sinon quoi, connard ? HEIN ? Sinon quoi ?"

J'le fixe. Les yeux sombres dans les bleus. Faut qu'il comprenne qu'il peut faire c'qu'il veut avec Lewis, mais pas avec moi. J'suis pas son clébard non plus, et il va pas m'la faire à l'envers : il savait très bien que cette piaule c'était la mienne puisqu'il m'a vu en sortir y'a quelques jours à peine. Lewis savait pas ? J'en air rien à foutre, on aura tout l'temps d'en causer plus tard. Mais lui, là. Lui, j'veux qu'il pige qu'avec moi, il mène rien :

"Tu t'es pris pour qui, toi ? Si j'te dis de dégager de là, tu dégages de là. J'vois pas pourquoi tu l'ouvres."

Mon poing droit se serre.

"Alors tu vas finir d'te rhabiller dans l'couloir, et vite. Parce que j'vais pas être patient longtemps."

Non j'vais pas m'laisser écraser chez moi. Hors de question. Lewis sait. Il sait que j'peux partir en couilles dans la seconde... J'espère qu'il va avoir la décence de le raisonner, sans quoi ça risque vite d'aller au carton.
avatarMorgan Valentini
Administrateur Mégalo
Propriété de Lewis

Administrateur Mégalo Propriété de Lewis
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 05/08/1988 à : Florence, la belle. Italia. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 96 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Gynéco obstétricien depuis 1 an. Côté cœur, je suis : Célibataire et vendeur de rêves...
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Sam 14 Oct - 14:23

Putain, ça partait totalement en couilles. Évidemment, ni Morgan, ni -encore moins- Matthew décide de se laisser marcher dessus, pour clore la discussion. J’en étais certain. C’est rare que je ferme ma gueule, et quand je le fais, c’est parce que je sais que j’ai « tort » en quelques sortes. Là, j’le savais très bien, même si c’était pas nécessaire d’en faire autant, à mes yeux. Ouais, bon, ok, j’l’ai bien emmerdé pour mon bureau, mais de là à en venir aux mains, j’me voyais pas en arriver là.

Je vois Matthew répliquer, il se laisse pas faire. Il me défends au passage… J’lui revaudrais ça, même si aux yeux de Morgan, ça vaudra rien. Et son p’tit sourire quand il parle là… Bordel. Je trouve ça sexy, et à la fois je sais que ça va mettre Momo dans un état de malade. Je réponds à son sourire, simplement d’un rictus, mais si j’rigole, j’vais me faire défoncer, et j’ai pas envie d’aggraver les choses.

Puis évidemment, j’vois Morgan s’approcher de lui et le provoquer. Putain, j’l’ai déjà vu se taper, mais là, c’est différent… Et j’sais que c’est un sanguin, j’ai pas envie que ça parte en couille. Je regarde Morgan serrer le poing, et continuer à le menacer pour qu’il sorte.

— Putain, Morgan, c’est bon là !

Ma voix est plus sérieuse, je m’approche d’eux, et je me met entre, du moins, juste à côté d’eux et du peu d’espace qui les séparait.

— Laisse tomber. Si t’as des comptes à régler tu l’feras avec moi plus tard. On l’a pas fait exprès, affaire classée, pas la peine de partir en couille comme ça putain.

Je lève les yeux vers Matthew, j’essaye de faire passer les choses plus calmement, pour éviter la baston. Je reste près d’eux, pour les séparer, au cas où ça partirai quand même en couille, parce que tout le monde le sait, personne m’écoute, et encore moins un Morgan en colère… Et un Matthew qui se laisse pas faire.

Je comprends leur situation mais voir mon amant et mon meilleur ami se prendre le bec, beh… Ca m’fait pas plaisir, j’en ai pas rien à foutre, pas comme toutes ses bastons auxquelles j’ai pu assister.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Sam 14 Oct - 14:47


J'avoue, il me casse bien les couilles là, Morgan. La première fois que je l'ai vu, j'avoue que je l'ai trouvé drôle, dans son genre. Mais bon, après, c'était une première impression, et je savais que c'était mieux de ne pas s'y fier. En tout cas, je pouvais comprendre qu'il ait la haine de nous voir ici, mais franchement, il a quel âge ? y'a un moment, il y a des limites à ne pas dépasser, et là, il les avait largement passée ! J'aurais jamais pensé qu'il foute Lewis dehors comme ça, d'ailleurs. ça prouvait bien qu'il était vraiment sur les nerfs.

Mais moi ? Je ne le connais pas, alors qu'est-ce que j'en avais à foutre, au fond ? Enfin, j'avoue, c'était pas cool, mais c'est pas non plus une raison pour me parler comme il le faisait là, et puis, c'est clairement pas comme ça qu'on obtient quelque chose de moi. Ah, et là, il m'insulte ? Continue, Morgan. Continue. Je reste face à lui, ne m'habillant même plus, au final.

" - Sinon rien. Juste, pense pas que j'en resterai là. Et clairement, non, c'est pas parce que c'est ta chambre que je vais t'obéir comme un chien le ferait. Tu me connais pas "


Sérieusement ? Ce mec est une grosse blague. Je vois que Lewis ne sait pas trop quoi faire, entre nous, mais au moins, il essaye. mais malgré tout, je ne bouge pas, au contraire, j'approche un peu la tête.

" - J'ai tout mon temps "


Oh, au final, Lewis est presque de mon côté, en plus. C'est à Morgan qu'il dit d'arrêter. Alors là, je suis encore plus fier !

Au final, je ne dis pas grand chose d'autre. Je pose une main sur la hanche de Lewis, comme pour lui montrer que oui, ses mots, j'ai apprécié. Il n'a pas été contre moi, même alors que je l'ai cherché un peu. En tout cas, je maintiens le regard dans celui de Morgan, et.. avec mon petit sourire, celui que Lewis a bien connu pendant le procès. Mi-enculé, mi-je t'ai niqué.
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Sam 14 Oct - 15:08

Faut croire qu'il a décidé d'me faire sortir d'mes gonds ce petit fils de pute. "Tu me connais pas" qu'il dit. J'crois bien qu'il me connait pas non plus en fait. Il bouge pas d'un centimètres et c'est finalement Lewis qui s'interpose. Il me demande d'arrêter, il me foudroie du regard mais à vrai dire, j'en ai juste rien à secouer.

"Tires plus fort sur le collier d'ton clebs Lewis, il t'obéis pas."

J'dois laisser tomber qu'il me dit. Non, mais venant de lui, limite ça m'déçois parce qu'il sait que non, j'lâche jamais rien. Et mon regard traduit ma déception le concernant. Il devrait tourner les talons et s'casser. Il devrait faire profil bas mais il décide de me provoquer encore en m'disant qu'il a tout son temps... Et l'pire, c'est que ça l'fais sourire. Le genre de sourire à la con que j'suis moi même capable de faire dans c'genre de situation :

"..."

Mon corps réagis plus vite que l'reste. Il veut pas s'écraser ? Très bien. Laissez moi le faire moi même. C'est la droite qui part avant les mots. Je m'en bas les couilles il me fait sortir de mes gonds cet enculé. C'est trop. J'le cogne bien fort, et avec les jointures. Dans ma tête, ça s'passe presque au ralentis, comme dans un bon vieux Rambo...

J'viens de déclarer la Guerre à ce connard.
avatarMorgan Valentini
Administrateur Mégalo
Propriété de Lewis

Administrateur Mégalo Propriété de Lewis
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 05/08/1988 à : Florence, la belle. Italia. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 96 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Gynéco obstétricien depuis 1 an. Côté cœur, je suis : Célibataire et vendeur de rêves...
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: /HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis   Sam 14 Oct - 15:32

Oh merde… merde, ça va chier, j’le sais, j’le sens. Le regard de Morgan sur moi, la main de Matthew sur ma hanche, que de sentiments contradictoires… Si vous voyiez les yeux de Morgan. Y avait de la déception. Et d’un côté, Matthew semblait content. Et moi j’étais là, au milieu, comme un pauv’ con complètement à l’ouest. En plus, bon, je sais, c’était pas le moment, mais pendant une seconde j’ai quand même pensé qu’ils étaient supers sexys à faire les fiers comme ça MAIS ce n’est pas le sujet.

Je soutiens le regard de Morgan, j’peux pas me laisser abattre, mais le mien dit « calme toi, c’est bon » alors que lui s’enflamme totalement. Et le sourire que lui à lancé Matthew, je le connaissais par coeur… Et ça, si moi ça m’a foutu hors de moi à l’époque, Morgan, ça va allumer la mèche et le faire exploser direct. Je regarde Kennedy, je regarde Morgan.

C’était mort.

Je connaissais Morgan par coeur, je savais très bien que son silence signifiait qu’il allait allier les gestes à la parole. Alors comme par habitude… J’hésite pas une seconde, et avec un peu d’avance, je me précipite entre eux pour le stopper.

— Morgan !

Wow. Par contre, là… J’ai mal calculé mon coup. Ou alors il a continué sans pitié en voyant que c’était moi.

J’ai pas eu le temps de le retenir, par contre, j’ai eu le temps de m’interposer, et… ça fait mal. Je me suis pris sa droite en plein dans la mâchoire. J’ai la tête baissée, j’encaisse le coup, putain, ce connard à une droite de malade… Je pose ma main dessus, et mes yeux, un regard noir, se lève vers lui.

— T’es vraiment qu’un connard Morgan.

J’ai un vieux goût de sang dans la bouche. J’avale, j’ai le respect de pas souiller sa chambre de sang aussi, mais si j’avais pu lui cracher dessus je l’aurais fait.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 
/HOT/ Don't you dare change your mind - Mattewis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» On ne change pas une equipe qui gagne
» 01. Losing your mind
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  :: Archives :: Archives de RPons à l'ancienne :: RPs-
Sauter vers: