Vous souvenez-vous de vos débuts dans le monde du RPG ? Quand tout cela a commencé ? Nous, oui, et nous le regrettons amèrement. Replongeons-nous dans le passé !
 
Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Privilégiez les hommes, s'il vous plaît,
nous sommes en pénurie !

Partagez | 
 

 Midnight Confession — ft. Matthew K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Ven 13 Oct - 11:34


Il s’en était passé des choses depuis que j’avais rencontré Matthew. Des bonnes, très bonnes… Comme des mauvaises, mais là, ça incluait Morgan. C’était un peu tendu, entre nous, depuis qu’il m’avait surpris avec Matthew dans sa chambre. Bon… De toute façon, ça finira par passer, enfin j’espère… Mais du coup j’m’en voulais quand même un peu, même si c’était pas volontaire. Mais j’en voulais pas à Matthew non plus parce qu’à sa place, mon égo et ma connerie m’aurait fait faire exactement la même chose…

Du coup, je passais quelques soirées seul, ou parfois avec Matthew. Et ce soir, j’avais bien envie de le voir… J’étais jamais allé chez lui, mais j’avais eu son adresse depuis un bout de temps, alors je l’ai texté pour savoir si je pouvais passer. J’avais envoyé un truc du genre « Hey, dispo ce soir ? » un truc tout con. Déjà, il avait mis du temps à me répondre, et quand il l’a fait, c’était pour me dire non. Ah. Bon. J’ai un peu insisté, je trouvais ses messages froids. Il voulait pas me voir ou quoi ? Ouais, sur le coup, je l’ai mal pris. C’est pour ça que j’ai insisté.

Puis j’ai compris vite fait dans ses messages qu’il avait pas l’air au top, enfin, genre il voulait juste pas baiser, ni rien, en fait. C’était bizarre. J’commençais à me demander si c’était de ma faute ? Nan, j’pense pas, ça s’passait bien jusqu’ici. J’imagine que ça arrive, de pas avoir envie. Mais bon… Au fond d’moi, sans réellement ne penser qu’au sexe, j’m’inquiétais un peu, ‘fin, j’avais quand même envie d’aller le voir, et j’étais un peu curieux de savoir pourquoi il était pas bien… P’têt par égo aussi.

Du coup, j’l’ai pas prévenu, et j’me suis sapé basique, t-shirt col V moulant noir, et jean blanc, j’ai chopé une petite bouteille de bourbon dans notre mini-bar, et j’ai pris ma bagnole pour aller chez lui.

Il devait être vingt deux heures à peu près quand j’suis arrivé, ma bouteille à la main, et quelques cigarettes dans la poche. J’arrive, et je sonne, puis tape à la porte plusieurs fois.

— Hey Kennedy, c’est moi.

Il connaissait ma voix. Je la laissais transparaître derrière sa porte, sur un ton un peu sensuel.

— Et t’avises pas de pas m’ouvrir ! J’t’ai apporté du réconfort.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Ven 13 Oct - 12:20


Mon téléphone vibre, encore. Je soupire, je sais qui c'est en plus. Lewis. C'est pas que j'ai pas envie de lui parler. Quoi que.. en vrai, j'avais juste envie de parler à personne, même pas que lui, pour tout dire. J'avais pas passé une bonne journée, et honnêtement, j'avais envie de passer la soirée chez moi, en pyjama -enfin, j'ai pas de pyjama, mais vous m'avez compris- et de me foutre devant la télé. Une vrai larve, pas du tout comme a mon habitude, en vrai.

Alors ouais, je lui dis par message que non, j'étais pas dispo ce soir, et que non, je voulais pas le voir, et non, j'avais pas envie de le baiser ce soir. Je n'étais vraiment pas d'humeur, et j'espérais juste qu'il allait le comprendre.

Du coup, je m'étais douché rapidement, et je mettais fait des pâtes à réchauffer au micro onde, le pot déjà tout prêt. J'étais inquiet, un de mes frères avait quelques problèmes avec la justice, et mon père en était malade. Du coup ouais, il m'avait demandé de l'appeler, mais je savais déjà pour quoi. Pour me demander mon aide. Mais bon, comment lui faire comprendre que je ne pouvais pas empêcher la justice de faire sa loi ? Certes, je pouvais défendre, mais là... Comment défendre mon frère, et en plus, en sachant très bien qu'il était coupable ?

Tout ça me casse les couilles. Alors je mange, allongé sur mon lit, tout en écoutant l'histoire du point de vue de mon père. Heureusement pour moi, il ne connaissait pas tout. Et heureusement pour lui, aussi. Le fait est que quand j'ai entendu la sonnette, je me suis levé, et ait regardé par le trou de la porte. Lewis. Putain, il insistait ? Je me suis reculé, mais voilà, il a parlé. Au téléphone, mon père me demanda si j'étais occupé, tout en demandant si c'était des coups dans la porte qu'il entendait.

" - Ouais.. Bon, tu sais quoi ? Je vois, et je te rappelle. J'vais faire au mieux, okay ? "


Putain, il continue. J'aime mon père, vraiment, mais la, il paniquait et j'avais pas de moyen de le rassurer par téléphone. J'ouvre la porte, et pose directement la main sur la bouche de Lewis, pour lui faire comprendre qu'il fallait qu'il se taise. Je l'ai laissé entré, et ferme la porte derrière lui

" - J'vais l'appeler, c'est bon. Je te rappelle demain. Oui. " je soupire " Oui, moi aussi je t'aime. Allez, à demain "


Et je raccroche. Je soupire, et met le téléphone dans ma poche de jogging. Oui, j'étais en jogging. et en t-shirt. Loin du Matthew du boulot, et que Lewis connaissait.

" - Désolé, appel important. Qu'est-ce que tu fais là ? Je t'ai dis que je voulais pas ce soir "


J'étais clairement pas d'humeur, alors bon... Fallait qu'il le comprenne.

" - Du réconfort ? J'en ai pas besoin. Mais c'est... sympa "


Comment il avait su que j'étais pas en forme ? Après tout, je ne le lui avais pas dis dans mes messages.
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Ven 13 Oct - 12:42


J’entendais sa voix à travers la porte, mais ce n’est pas à moi qu’il répondait. Il était avec quelqu’un ? Ou au téléphone. Vu ce qu’il disait, ‘fin même si j’entendais pas trop bien, c’était le cas, on dirait. Mais il est quand même venu ouvrir la porte, en me plaquant direct une main sur la bouche. Ah oui, il était au téléphone. J’ouvre de grands yeux, je ne parle pas, mais je lève une main en signe de paix, et l’autre avec ma bouteille de whisky. J’entre et je le laisse fermer la porte derrière moi, en l’écoutant parler. Je l’entends dire « je t’aime » d’un ton un peu las. Je respecte sa demande, et je ne parle pas, pas même pour le taquiner, avant qu’il n’aie raccroché.

Je profite que son appel dure un peu pour le mater. Il est pas en costume, mais putain, même en jogging ce con est super sexy… Et son p’tit chez lui à l’air vachement beau. Il finit par raccrocher, je ne m’immisce pas plus dans sa vie privée, même si je suis un peu curieux, j’avoue.

— Hé. J’suis pas un connard qui écoute pas ce qu’on lui dit, le réconfort, c’est pas moi, c’est ça, dis-je en pointant ma bouteille. Et puis j’ai trouvé trop bizarre que tu refuses, alors j’en ai déduit que ça allait pas super top. J’me trompe ? Me mens pas, ton jogging me dis le contraire.

Je lui offre un petit sourire sympathique, doux, pas vraiment mesquin.

— De toute façon c’est trop tard du m’as laissé entrer.

Je fais mon air de petite princesse content de son coup, avant de passer à côté de lui, et de « m’inviter » chez lui, et de poser la bouteille sur sa table basse. Je me retourne vers lui, et j’enlève ma veste, la déposant sur le rebord du canapé. Je le scrute finalement.

— Oh et au fait pour le détail du jogging… Même là dedans t’es à faire bander un mort.

Je lui fait un petit regard aguicheur, mais je sais que je suis pas venu pour ça. Même si ça m’déplairait pas en vrai… Passer un p’tit moment avec lui pour apprendre à se connaître, ça pourrait être vraiment sympa. J’fais un peu ma sensible mais, à force de s’faire baiser par quelqu’un, on a un peu envie de le connaître quand même. Puis ça a l’air d’être un mec bien… Même si il m’a fait renoncer à mes principes.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Ven 13 Oct - 20:23


Il obéit, et ça, c'est plutôt bon signe. Pas parce que je voulais jouer au dominant, mais parce que je savais que mon père allait être encore plus énervant s'il savait qui était ce mec pour moi. Là, une voix assez lointaine, ça pouvait le faire. Mais s'il apprend que c'est mon amant, ou quoi que ce soit, il m'en aurait parlé pendant.. beaucoup trop longtemps. Et je n'aime pas parler de mes relations.

En tout cas, il ne dit pas un mot, jusqu'à ce que je raccroche. Et franchement, je penserais à le remercier pour ça. Un jour. En tout cas, mon premier réflexe, c'est de lui demander ce qu'il fait là, alors que je pensais avoir été clair sur le fait que justement, je n'avais pas envie de le voir ici, et que je ne voulais pas avoir à coucher avec lui ce soir. Mais voilà, apparemment, il n'était pas la pour ça. Ah oui ? Pourquoi alors ?

" - Du réconfort en bouteille. Pas mal "


Bon, il avait pas tort, mais bon, par fierté, j'allais pas le laisser penser ça si facilement

" - Je suis toujours en jogging chez moi, c'est plus confortable "


ça me permettait surtout de m'affaler dans mon lit sans rien froisser. Le t-shirt aussi, il pouvait avoir des plis, je m'en fichais. Une chemise, c'était plus chiant. Il fait comme chez lui, il s'installe, et se met à l'aise. De mon côté, je vais reprendre mon paquet de pâtes, que je finis rapidement, afin de ne pas avoir à manger maintenant qu'il était là. Je jette le tout, et retourne au salon.

" - Merci, je suppose "


On ne me l'avait jamais fait ça, comme compliment. Enfin bon, du coup, je vais chercher deux verres dans le placard, je suppose qu'il n'allait pas me laisser boire seul. Est-ce qu'il fallait que je lui fasse visiter les lieux ? Flemme un peu. Du coup, je fais juste des gestes de bras pour accompagner mes gestes.

" - Cuisine par la, salle de bain de ce côté. La, ma chambre, et à côté, celle de mon frère "


Et ça suffisait, nous étions déjà dans le salon.

" - Du coup, tu t'es dis "Tiens, Kennedy va mal, du coup je vais quand même aller le voir" ?"


J'étais surpris, pour tout dire

" - Assieds toi "


Bah oui, je n'allais pas le faire partir, en vrai.
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Ven 13 Oct - 23:49

- Merci pour le plan. Heureusement que t'es pas agent immobilier.

Je souris, je le taquine. Je sais tres bien que c'est une histoire de flemme et je le comprend. Après tout, je lui ai toujours pas fait visiter chez moi en dehors des chambres et de la salle de bain.

J'ai l'air enjoué, quand je m'assois et que je le regarde déposer les deux verres, verres que je remplis immédiatement. Je lève les yeux vers lui après avoir refermé la bouteille.

- Tu vis avec ton frère du coup ?

Je savais même pas qu'il avait un frère. Â vrai dire, je sais pas grand chose de lui. Ça va peut être s'arranger ce soir. En tout cas, moi si je bois, j'vais être honnête et franc, voir direct. Ce qui m'inquiète un peu plus c'est ce que je peux dire ou avouer...

- Et ouais ! Ça m'paraissait être une bonne idée sur le coup. Pas toi ?

Je souris, je ne regrette absolument pas d'être venu. Bon c'était peut être déplacé, mais il le regrettera pas, j'le sais. Je prend mon verre, et je le lève pour trinquer avec lui.

- T'inquiète, j'te forcerai pas à parler si tu veux pas. Mais j'suis la pour qu'on passe un bon moment. J'sais ça peut paraître bizarre venant d'un type qui a débarqué en rage dans ton bureau y a de ça plus d'une semaine mais... Y a d'l'eau qui a coulé sous les ponts.

Je m'étonnais moi meme. J'étais deja tres franc avec lui, â croire qu'un bon coup de bite ça vous décoince. J'aime pas dire ça mais... J'me suis pas encore tout a fait habitué à cette idée, mais j'me sens bien, avec Kennedy. Alors ennemi ou pas, qu'il me baise ou pas, ben... J'm'en tape. J'fais ce que j'ai envie et la, j'ai envie de passer un moment avec lui, que ca dérape ou pas... J'assume un peu plus, on va dire. Meme si j'irais pas le crier sur tous les toits... J'peux le crier à lui.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Sam 14 Oct - 0:05


J'avoue, j'avais pas été très bon au niveau de la visite, mais je ne voyais pas trop l'intérêt d'aller lui montrer que ma salle de bain est bleue et blanche, que la cuisine est ce qu'il y a de plus classique, et que bon, ma chambre... Il allait bien la voir un jour ou l'autre, de toute façon. Mais pas aujourd'hui. Pour ce soir, je préférais que nous soyons juste... Bah, c'est bizarre à dire, mais deux potes. J'avais pas envie de baiser ce soir, et même pas maintenant qu'il était en face de moi. Bien que oui, il était canon.

On verra bien comment ça évolue dans tous les cas. Il remplit les verres, et je prend directement le mien, levant mon verre pour faire comme si nous trinquions. Puis oui, j'en prend une gorgée.

" - Oui, mais on se croise pas beaucoup, il est rarement là "

C'était d'ailleurs pour ça qu'il fallait que je l'appelle. Bordel, il cassait les couilles avec ses conneries ! Mais remarque, tant mieux qu'il ne soit pas là ce soir, parce que clairement, je l'aurai défoncé, Lewis présent ou pas.

" - Bonne idée, je te dirais ça plus tard. Quand j'aurai les preuves de si oui ou non, c'était une bonne idée. Mais merci, enfin. C'est sympa d'avoir pensé à faire ça "


Et ça m'étonnait de lui. Mais dans le bon sens du terme. En tout cas, il avait raison. De l'eau a coulé sous les ponts, car je crois pouvoir dire que non, nous n'étions plus aussi... enragé qu'avant. Nous n'étions plus ce que l'on pouvait appeler des ennemis. Mais... je rêve, ou il s'intéressait à moi ?

" - J'ai juste des problèmes familiaux... Mon frère qui enchaine les conneries, et bien sûr, qui est pressenti pour lui tirer le cul de l'eau ? "

Et ça me faisait chier, clairement. Je reprend une gorgée. Puis une autre d'ailleurs.
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Sam 14 Oct - 0:21

Alors comme ça il habite avec son frère. J’connais pas trop l’état de leur relation, mais ça à pas l’air d’être le grand fun du siècle. Ça doit être particulier de vivre avec quelqu’un qui est un peu distant… Enfin, j’dis ça, c’est parce que j’ai pas l’habitude, j’vis avec Morgan depuis longtemps…

Je lui fais un clin d’oeil. J’ai mon air un peu taquin, pas méchant ni ironique ou plein de sarcasme, non, juste un peu enjôleur, amusant. J’suis de bonne humeur ce soir, malgré toutes les merdes qui me tombent dessus. J’crois que ça m’fait du bien de pas être chez moi, vu la tension entre mon pote et moi…

— J’te garantis qu’tu vas pas le regretter. On regrette jamais une soirée avec moi.

Je laisse passer un silence.

— Et dis pas l’contraire !

Puis je ris, en buvant une nouvelle gorgée de mon elixir de vie. Je dis ça parce que j’en bois tellement souvent que c’est devenu du petit lait pour moi… Mais ça me rends bien. J’sais pas, j’aime bien, c’est un peu comme un anxiolytique.

— Et de rien. J’suis pas qu’un connard. Enfin, ça dépends avec qui…

Je regardais autour de moi. Son petit chez lui était sympa, simple et cosy. J’aimais bien ce genre de lieu. J’me sentais bien, chez moi c’est vachement grand, et meublé moderne, et on est pas toujours dans les pièces, c’est un grand duplex qui fait un peu vide, quand on est pas dix à vivre dedans… Mais j’l’aime. Juste qu’il est un peu froid en c’moment.

Il finit par se confier un peu à moi sur ses soucis. Malgré que je sois procureur et lui avocat, on à un peu le même job, on va dire. Donc ces trucs là, on connait tous un peu… Je fais une moue embêtée.

— Ah ouais… Évidemment. J’connais ça, dès qu’on est dans la justice, la famille pense que c’est un laissé-passer.

Je le vois boire bien clairement. Ça lui fera du bien de toute façon. Puis ça délie les langues, et ça ça fait encore plus de bien. Sans mauvais sous entendu. Ou peut-être. Mais pas là.

— Sans indiscrétion, il à fait quoi pour être autant dans la merde ?

J’accepterai si il voulait pas m’en parler, je comprendrais totalement, ça peut être très personnel. Mais bon, j’suis à son écoute si besoin.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Sam 14 Oct - 0:35


Non, je n'allais pas dire le contraire, mais bon, j'avoue que c'était tentant, juste histoire de lui dire que je n'en était pas si sur, et qu'il puisse encore monter sur ces grands chevaux en disant que non, c'était pas vrai, et bla bla. Enfin, de mon côté, ça me fait rire ! Mais voilà, il me devance, alors à la place, je ne dis rien, et prend un air innocent

" - Moi ? jamais je n'aurai osé "


Bien sur que si, j'aurai osé.

" - T'as quand même voulu me baiser à sec et pas forcement avec mon consentement la première fois qu'on s'est vu en dehors du boulot, donc... j'appelle ça être un connard. Mais faut croire que t'as changé. "

Enfin, je dirais plutôt... que j'ai appris à le connaitre. Enfin, je crois. Je commence en tout cas, parce que je ne savais rien de lui. Juste rapidement chez lui, son coloc, et son cabinet. Rien de bien fou.

En tout cas, il avait compris ce dont je voulais parler. Oui, ça allait pas changer de si tôt, c'était comme quand on avait un médecin dans une famille, forcement à la moindre couille de santé, on l'appelait. Bah moi, c'était pareil. Sauf que j'avais pas spécialement envie de me retrouver mêlé à tout ça.

" - Disons qu'il deale pas mal. Et que là, il s'est diversifié dans un moyen de se faire de l'argent encore plus rapidement "

Putain mais... quand je pense que ce con a été cambrioler une boutique ! Pour voler la caisse, avec des vulgaires couteaux. Enfin, merde, il est con ou quoi ? Encore, quand il se camait, je disais rien. Quand ces potes venaient à l'appart pour se faire fournir, je fermais ma gueule aussi. D'ailleurs, vaut mieux pas que Steiner ne fouille de trop ici, mais bref. Il était pas la pour ça.

" - Y'en a un qui s'est fait chopper. Si il parle, mon frère est foutu. Et franchement ? Limite j'ai envie qu'il aille en taule pour qu'il apprenne un peu ce que c'est la vrai vie. Mais ça reste mon frère. "

Que j'ai toujours protégé, et que je continuerai à le faire. Mais merde, il fait chier ! Je bois le verre en entier cette fois, avant de lui tendre le verre vide.

" - Tu me ressers ? "
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Sam 14 Oct - 0:56

J’apprécie de voir sa petite ironie et son petit sourire, quand je plaisante avec lui. J’le sais, une soirée avec moi, ça fait sourire, on est loin des problèmes avec Lewis ! Enfin ça aussi, ça dépends avec qui. Son petit air innocent est inédit. Mais putain avec une gueule pareille, allez pas craquer vous aussi… J’me rends compte que j’suis plus faible que j’le pensais parfois. Non mais après c’est pas ma faute si il est beau comme un dieu aussi. A sa remarque sur ma première visite, je m’installe dans le canapé avec un faux air de diva prétentieuse. Je croise les jambes, de manière « masculine », et je le regarde avec un petit sourire.

— C’est vrai, mais j’l’ai pas fait ! Et puis j’t’avoue que c’est plus dans mes priorités… Vu c’que tu m’as fais. Mais shh. Je met mon doigt sur ma bouche. Le dit pas à mon moi connard, il va s’énerver.

Oui bon. Il me met trop à l’aise aussi. Avec l’alcool en plus, j’ai juste pas du tout envie de renier le bien qu’il m’a fait. Il a raison au fond. J’vais l’assumer totalement un jour. Mais j’apprécie ce petit « secret » qu’est notre relation. Enfin secret, si on peut dire ça comme ça. C’est p’têt ça qui me met en confiance, aussi. J’apprécie réellement le sexe d’une autre manière avec lui. J’apprécie toujours ma manière basique, mais faut toucher à tout dans la vie.

— Ah ouais, c’est chaud ça putain.

Tout en l’écoutant, je le ressers, comme il m’avait demandé. Je remplis le verre un peu plus, volontairement, ça fait jamais d’mal, puis il à pas à conduire pour rentrer. Je me ressers également, et je me réinstalle bien en face de lui.

— Ouais, j’imagine que la famille te met la pression. T’sais, ils ont pas l’droit d’faire ça, tu fais c’que tu peux et la justice tu la dirige pas avec un claquement de doigts. Faut qu’ils comprennent ça. Puis des fois, une expérience en taule ça refait un mec. J’dis ça, j’connais pas ton frère, mais j’peux très bien comprendre ta façon de penser.

Pour avoir été à sa place pour des potes, j’sais ce que c’est. C’est toujours nous qui trinquons après.

— J’espère qu’ça s’passera bien. Fais c’qui te semble bon à toi-même.

Conseils avisés et professionnels… Pour une fois. j’en ai vu des connards, défiler devant moi. Des innocents, aussi. Mais à notre place, faut savoir faire un choix. Déceler le bon du mauvais, le vrai du faux.

— T’as l’air tendu…

Je souris en coin, comme pour l’aguicher. Je le taquine, je sais qu’il veut pas baiser.

— Tu sais que mes doigts sont magiques ? T’auras pas l’occasion de les tester par là, mais j’sais les utiliser ailleurs, t’sais.

Je parle de massage… hein.
avatarLewis Steiner
Administrateur Sans Coeur ♥
Administrateur Sans Coeur ♥
j'ai : 30 ans et je suis né(e) le : 07/06/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 255 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : Célibataire, t'es malade toi.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Midnight Confession — ft. Matthew K.   Sam 14 Oct - 1:10


je crois qu'en fait, lui et moi, nous pouvions dire que nous avions bien fait de nous laisser aller cet après midi là. Je pense aussi pouvoir dire que non seulement j'avais gagné le procès, mais qu'en plus, j'avais gagné un amant. Je ne voyais pas ça comme le fait d'avoir encore plus écrasé mon adversaire, mais vraiment comme quelque chose bien à part. Et puis, si nous nous étions revus encore et encore après ça, c'était que ça n'avait pas été juste un coup comme ça, pour rien. Lui comme moi, nous avions eu envie de remettre le couvert.

" - Je ne lui dirais rien. et puis, si il commence à refaire le connard, je sais quoi faire maintenant "

ça avait bien marché une fois, pourquoi pas deux. Mais bon, après c'était pas une raison pour faire de nouveau le connard avec moi, j'avais bien compris la première fois ! Enfin... en vrai, j'aurai pu continuer de parler de ça, car c'était beaucoup moins pénible que ce qui suivait. Je l'écoute, il semble me donner des conseils comme si ça lui était arrivé, mais je ne veux pas poser trop de question pour l'instant. Et puis, ça se trouve, je me faisais aussi des idées.

" - C'est surtout que.. Mon père repose beaucoup d'espoir sur moi. C'est même pas une histoire de pression, j'ai juste l'impression d'être la dernière chance, et que si je foire, c'est mort. Et clairement, il s'en remettra pas d'un fils en taule. "

Mais j'apprécie vraiment ses conseils. Et puis sa proposition. Hm.. Qu'est-ce qu'il me fait comme proposition là ? Ses doigts, mais pas "la" ...Hm.. Un massage, surement.

" - J'ai besoin d'une preuve "

Je me tourne, mon verre à la main, et clairement, je m'allonge presque sur lui, profitant de la méridienne. Le dos contre le canapé, j'ai fais en sorte que mes épaules soient à la hauteur de ses mains. J'ai un peu l'impression d'être chez un psy, aussi. Mais bref, je continue de boire mon verre. Il est bon en plus, ce petit sky.
avatarMatthew Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 33 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 170 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : Célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
 
Midnight Confession — ft. Matthew K.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Matthew "Matt" Williams
» Confession au père Joseph ou père Mara
» Confession pour confession [rp unique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  :: New York :: Manhattan :: Les logements-
Sauter vers: