Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Mer 15 Nov - 21:57

Depuis que j'avais rencontré Matthew, ça faisait un petit moment que je n'avais couché avec personne d'autre que lui. Ben, depuis que j'ai couché avec, quoi... Je sais, c'est étonnant de ma part. Mais je sais pas trop quoi en penser, encore, c'est encore un peu compliqué pour lui et moi. Ça fait un mois du coup, que j'ai pas fait mon dépistage. Comme j'avais une vie sexuelle active, et même si je me protégeais, on était à l'abri de rien. J'étais toujours obsédé par le fait d'être clean. Et depuis Matthew, je n'avais plus fait de test, de plus, la première fois, et toutes celles d'après, ce sont faites sans capote... Mais j'y allais serein, j'avais confiance en Matthew. C'est pas le genre de mec à faire n'importe quoi. Il avait l'air aussi clean que moi.

J'avais donc fait une prise de sang la veille, pour un bilan complet. J'avais pas vraiment peur du résultat, je savais très bien que j'allais bien, 'fin, aucun problème quoi, la dernière fois que j'ai été malade, c'était juste une vieille grippe. J'voulais aller chercher mon test cette aprem', j'étais en congé, encore dans mon canap' à dix heures du matin. Jusqu'à ce que mon téléphone sonne. Numéro inconnu, bon. C'est p'têt le boulot, alors je réponds.

— Steiner, bonjour ?
— Ah, monsieur Steiner. C'est le labo d'analyses de sang.
— Oui, je comptais venir chercher mes résultats cet après-midi.
— ...

C'était quoi ce vieux silence ?

— En fait Monsieur Steiner, il faudrait que vous rencontriez un de nos médecins. Nous avons détecté des anomalies, et il faut que vous veniez le plus rapidement possible.
— Quels genre de problèmes ?
— Je ne peux pas vous le dire au téléphone, monsieur, je ne suis pas médecin.
— Merci pour l'appel, c'est très rassurant. J'arrive.

Et je raccroche direct. Putain. Elle pouvait pas me le dire clairement ? Maintenant j'ai les boules. C'est bien la première fois que ça m'arrive, ça. Qu'est-ce qu'ils ont détectés ses connards ? Putain. J'suis pas bien, ça y est, j'imagine le pire. Du coup, je traîne pas, j'enfile mes godasses et je fonce dans ma bagnole, direction l'hôpital, jusqu'au labo. J'rentre dans le secrétariat, et direct, je demande à voir le Docteur, qui me reçoit rapidement. Il me fait assoir à son bureau, j'suis pas patient.

— Bon, vous allez enfin m'dire c'que j'ai ?

Il prends les papiers dans ses mains avec un air grave, avant de s'asseoir devant moi, derrière son bureau. Je souffle. Putain !

— Écoutez Monsieur Steiner, si je vous ai fait venir, c'est pour vous parler de vos résultats d'analyses... Nous avons détecté une petite charge virale dans votre sang, et-
— Pardon ?

Non. Non, j'crois que j'ai mal entendu. Je le regarde comme si j'étais prêt à tout péter. J'ai niqué qu'avec une seule personne, et ça m'arrive ? C'était une erreur, une blague. Le doc soupire, et moi je tremble, j'ai les doigts qui serrent les accoudoirs. Non non non...

— Vos analyses sont claires, Monsieur Steiner... Vous êtes séropositif.

Là. Là j'crois que mon coeur s'est arrêté de battre. Rien qu'un instant, mais il s'est arrêté. Je l'ai regardé bouche bée, j'ai rien su dire. C'était pas vrai... Ca m'arrivait pas à moi ça. Non, j'y croyais pas, j'réalisais pas. C'était pas possible... J'attrape le papier sur le bureau, et je regarde le taux... Y avait bien mon nom sur cette fiche... Tout était clair, c'était pas un cauchemar.

— Il va falloir envisager une trithérapie, après avoir refait quelques examens, Monsieur... Je suis désolé, ce n'est jamais facile à annoncer.

J'arrive même pas à parler... J'suis sonné, j'y crois pas putain, non c'est pas possible... C'est pas possible... Je vois le médecin me donner un rendez-vous pour la semaine prochaine, dans quelques jours, pour finaliser les examens. J'attrape le papier, et je sors de la pièce, sans même le saluer. J'me retrouve dans la salle d'attente, en face de plein de gens qui me paraissent flous. Je sors... Je sors de l'hopital et je me fous au volant de ma voiture.

Et je crie. Je frappe mon volant, je serre le cuir entre mes doigts. J'arrive même pas à chialer. Je réfléchis même pas, et j'attrape mon portable, pour joindre Matthew. Là, tout de suite, c'était pas possible que ça soit quelqu'un d'autre que lui. Il a osé m'faire ça... Après tout c'qu'on commençait à vivre, il me... Putain... Putain ! Je compose son numéro avec les doigts qui tremblent, et je démarre la voiture. J'met un moment à écouter la sonnerie... Répondeur. J'vais lui laisser un message.

— J'sais pas c'que tu branles, ou c'que tu fous, mais j'en ai rien à branler. Rejoins-moi le plus vite possible chez moi, ET VITE !!

J'avais l'air plus hors de moi que jamais. Je souffle, je raccroche, et je fonce chez moi, j'suis tout seul, j'ai l'impression que tout s'effondre autour de moi maintenant...
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Jeu 16 Nov - 23:42


" - Mary ! J'ai besoin de vous pour le dossier Molgrew. Il me manque des éléments, je crois que le stagiaire n'a pas tout relevé de ce qu'elle m'a dit.. Putain, mais pourquoi je prend encore des stagiaires moi ? "


Je soupire, je m'en voulais à moi même, parce que franchement, je veux bien donner des stages aux lycéens qui veulent être avocat, mais si j'avais su qu'il m'avait noté de la merde, je n'aurais pas fait de bonnes critiques. Bon, après, c'est ma faute aussi parce que je n'ai pas relu le jour J mais là... Voilà. J'étais dans la merde.

" - Vous pouvez me la rappelez, s'il vous plait ? J'ai quelques question à lui poser du coup... "


Elle l'appelle, et quelques minutes plus tard, elle enchaine

" - Cet après midi, seize heures, ça vous va ?
- C'est parfait, merci Mary, vous excellez, comme d'habitude. "


J'étais tellement heureux de l'avoir ! Elle était simple et efficace, je n'avais rien à lui reprocher, mis à part quelques regards qu'elle se permettait parfois mais... avec les casses couilles qu'elle se traine, je ne pouvais pas lui en vouloir. En tout cas, du coup, je passe à un autre dossier en attendant, une histoire beaucoup plus légère, que j'avais accepté parce que... je connais le frère de cette fille, alors si je peux l'aider un peu. Puis elle paye, donc pourquoi je ne le ferais pas, au final ?

Mais voilà, un peu avant ma pause déjeuner, j'entends mon portable qui vibre. Je l'ai laissé à Mary, comme d'habitude. La vibration est légère, et si faible qu'au final, elle ne m'empêche pas de travailler, et c'est un peu pour ça que je lui laisse le téléphone quand je suis occupé. Elle a juste pour mission de me dire qui m'appelle, mais de ne pas lire ni écouter mes messages. Elle ne décroche pas, non plus. Alors j'entends qu'on frappe à ma porte, c'est elle, c'est sur. Je relève les yeux, et la regarde, je sais qu'elle va me dire qui c'est.

" - Désolée de vous déranger Maître Kennedy, mais vous avez reçu un appel de Monsieur Steiner, et il vous a laissé un message "


Elle s'approche, me donne le téléphone, et du coup, j'enclenche la messagerie. Il gueule, et même pas un bonjour. Il est sérieux là ? J'écoute jusqu'à la fin du message, et clairement : me donner rendez vous, plus le fait qu'il ait l'air en colère, et bien... je me lève.

" - Annulez mes rendez vous de ce matin Mary, j'ai une urgence. "


Elle lève les yeux au ciel, je sais très bien ce qu'elle pense.

" - Et non, ce n'est pas un rendez vous intime, Mary. C'est vraiment urgent. Je reviendrais après le déjeuner, d'accord ? Je vous appelle "


Parce qu'au final, je ne savais même pas ce qu'était le problème. J'appelle un taxi, n'ayant toujours pas racheté de voiture depuis la dernière fois que j'ai fais.. ça devient urgent, il fallait que je me trouve un moment pour aller faire ça, ce qui n'était pas forcement évident. En tout cas, je donne l'adresse de Lewis, et une fois devant chez lui, je frappe, attend qu'il m'ouvre, et entre directement.

" - Steiner, ça a intérêt à être important, parce que même si ce n'est pas le cas pour toi, il y en a qui bosse ! Et j'ai pas mal de dossier à traiter aujourd'hui, dont un rendez vous, alors... Pourquoi tu m'appelles pour gueuler, qu'est-ce qui se passe ? "


En vrai, je comprenais pas son état d'énervement.

" - T'as besoin de moi ? "
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Ven 17 Nov - 18:09

Je faisais les cents pas en arrivant chez moi. En attendant qu’il arrive, tout se mélangeait dans ma tête, je savais même pas ce que j’allais lui balancer à la gueule… C’était forcément de sa faute. Sa faute à lui seul. Putain, j’le pensais tellement pas capable de ça, même si il était pas au courant qu’il l’était, putain, pourquoi prendre le risque ? Putain d’égoïste, et moi j’me suis fait avoir comme une fille facile ! J’suis hors de moi, je tremble, je sais même pas précisément c’que j’ressens là tout de suite, tellement les émotions se mélangent…

Puis ça toque à ma porte. J’crois que j’ai jamais foncé vers ma porte aussi vite. On était seuls, Morgan n’était pas là, ça allait gueuler putain. Il rentre, et m’agresse direct. J’le laisse parler, alors que mes poings se serrent en fermant la porte derrière moi.

— Ferme ta gueule putain !

Je clos malgré tout son monologue énervé. J’lui ai jamais parlé comme ça, mais là, je suis hors de moi. Je me fous face à lui, avec des yeux qui peuvent refléter la colère et la peur. Une peur que j’ai jamais ressenti. A peine on m’avait annoncé cette maladie, que j’avais l’impression de la sentir me bouffer de l’intérieur, de me condamner à mort. J’arrive même pas à parler tout de suite, en le regardant comme ça. Alors je me contente d’attraper le papier de mes résultats dans la poche de ma veste, de déplier la feuille, et de la lui foutre sous les yeux.

— J’suis allé faire mon dépistage mensuel… Et tu sais quoi ?

Putain, je rigolais nerveusement d’un coup. Juste avant de lui coller la feuille contre le torse, comme si je lui donnais un coup dedans, de manière plutôt brusque.

— J’suis malade putain ! J’suis PUTAIN DE MALADE !

Ca y’est, je paniquais, comme ça m’étais jamais arrivé, mélange de colère et de peur tellement puissant que ça me prenait aux tripes. Mon cerveau repassait en boucle cette image des mots « charge positive » sur le papier.

— Y a qu’avec TOI que j’ai baisé sans capote, depuis, Kennedy, y a que toi !

Je le regarde comme avec haine… C’est tellement fort, et je suis tellement déçu, j’en avais les yeux qui brillent, des pseudos larmes de frustration venant border mes yeux. J’allais chialer comme une gonzesse si ça continuait comme ça.

— Pourquoi t’as pas fait gaffe… Pourquoi tu m’as fais ça putain…

Je m’éloigne de lui et je passe mes deux mains contre mes tempes, et dans mes cheveux. Je recule, jusqu’à l’accoudoir de mon canapé ou je me laisse tomber, assis, la tête entre les mains.

— J’suis foutu putain… J’suis séropositif…

Je parle doucement… Puis je relève ma tête.

— ET TOUT CA C’EST DE TA FAUTE !

Une larme avait coulé de mon oeil droit, dans mes yeux plein de colère et de détresse, en lui gueulant dessus, et en le regardant, comme si j’avais envie de le tuer, et qu’il m’aide à la fois.
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Ven 17 Nov - 19:29


Ok, donc déjà, je fais l'effort de venir, et directement il m'insulte ? Si ça commence comme ça, clairement, ça ne va pas le faire. Mais je crois que tout ce que je ressens pour lui m'empêche de réagir au quart de tour, alors je le laisse continuer, surtout que bon, apparemment il semble avoir des choses à me dire. Il sort un papier, qu'il déplie, et me frappe presque avec. Bon, j'avoue, c'est un geste violent, mais j'ai vu pire, et vu ma carrure, franchement ça va. Mais quand même, je suis surpris du geste.

J'attrape le papier, et continue de l'écouter. Bordel mais de quoi il me parle... Dépistage mensuel, okay... et quoi, y'a un problème ? Apparemment, oui, il y a un problème. Du coup mon premier réflexe est de me demander quel genre de truc il a attraper, et est-ce que du coup, je risque de l'avoir aussi... Non, si c'était ça, il ne serait pas énervé comme ça, si ? Ou alors, un hypocondriaque ? Possible, malade, c'est peut-être lié. Je prend le papier, et le lit.

Comment ça, charge positive, bordel de merde ?

Mon air calme se perd, je fronce les sourcils, et relit plusieurs fois la ligne. Okay. C'est vraiment écrit ça. Puis le nom, prénom... c'est le sien aussi. Je serre la feuille entre mes doigts, et le regarde, sous le choc, réellement. Putain... il est séropositif ? Sans déconner ? Et moi... enfin, on... on baise sans capote depuis le début... Bordel, moi qui me suit fait dépister y'a une semaine, j'avais rien bordel !! comment ça a pu se produire ? C'est forcement qu'il a baisé quelqu'un d'autre depuis. Et là, j'ai la haine.

Sauf qu'il me dit que moi aussi, je suis le seul, et vu comme il s'enerve, je comprend bien vite qu'au final, c'est moi qu'il accuse de lui avoir filé ça. Mais, non, clairement, c'est impossible. Je vois les larmes se créer dans ses yeux, ils brillent beaucoup plus que d'habitude, et ça me sert le coeur. Merde... Il est vraiment mal... Moi aussi, j'avoue, j'ai peur qu'il m'ait filé son truc, mais je sais pas, je sais juste pas quoi dire ou quoi faire. D'un coup, je ne suis plus sur de rien, même plus de mes propres résultats.

" - Je.. je ne le suis pas, c'est pas possible... T'as forcement couché avec un autre, ou j'en sais rien ! "


Ouais, j'ai un peu de colère, mais surtout, je ne comprend rien à ce qui arrive. Mais quand je le vois pleurer, j'ai mal, au fond. Je m'approche un peu, j'ose pas le prendre dans mes bras. Alors je tente juste d'être calme, même si c'est compliqué, avec tout ce qu'il me reproche.

" - Commence pas à m'accuser de ça Steiner ! Parce que c'est clairement pas moi le fautif ! "


Oui, bon, pour le fait d'être calme, on repassera

" - Arrête de pleurer. "


C'est plutôt froid, mais profondément sincère.

" - Si j'avais eu cette merde, j'aurais mis une capote, je suis pas con "


Je lui lance presque sa feuille avec les trucs écrit dessus.

" - ça peut pas être ça, c'est tout. T'as du mal comprendre le médecin, ou j'en sais rien ! Mais ce papier veut rien dire du tout, c'est que des mots tout ça ! "


Oui, moi, Matthew Kennedy, je panique. J'ai peur d'avoir moi aussi ce truc, malgré mes certitudes, j'ai peur qu'il l'ait aussi, au final, et j'ai clairement peur de ce que ça risque d'entrainer. J'ai beau être énervé, je pose une main dans son dos.

" - Calme toi "
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Sam 18 Nov - 0:32

J’arrive pas à me contrôler, je sais même plus comment réagir tellement je suis hors de moi, mal, comme je l’ai jamais été. Pour moi y avait pas photo, c’était foutu, j’me voyais déjà mal finir, à prendre des médocs tous les jours par dizaines jusqu’à la fin de ma courte vie, pour crever tout seul d’un vieux rhume. J’vous assure, que quand vous apprenez ça, vous pouvez être qui vous voulez, vous pouvez avoir la confiance en vous que vous voulez… Mais là, votre monde s’écroule, directement, sans préavis, et putain… ça fait mal.

Je vois qu’il perds son calme en lisant le papier. Évidemment, putain. J’étais sûr, MAIS SÛR de moi, concernant mes partenaires. Ça fait plus d’un mois que je n’ai couché qu’avec lui. J’ai jamais autant été en colère, la peine trahissant ma peur, et mes yeux brillants de panique. J’ai l’air faible, exposé à la réalité de la vie, avec une épée de damoclès au dessus de la tête.

Quand il me dit que j’ai couché avec quelqu’un d’autre, je vois rouge direct. Je relève mes yeux humides vers lui, les sourcils froncés, et l’air sauvage, mais cette fois-ci, pas pour les bonnes raisons. Je me relève de mon accoudoir, en lui faisant face, de loin.

— Parce que tu m’accuses maintenant ?! Putain j’t’ai dit qui y avait que toi ! J’me pique pas, j’fais pas de don du sang, pas de transfusion, tu veux quoi comme preuves ?! J’saurais assumer si c’était ma faute, putain !

Il s’approche de moi, j’sais pas c’qu’il veut, mais je recule dès qu’il essaye, d’un geste plutôt brusque.

— Alors c’est qui le fautif, hein ?!

Arrête de pleurer… Quand il m’a dit ça, moi qui pleurait à peine, ou plutôt qui peinait à retenir des larmes de colère et de peur, d’autres ont suivi, alors que je le regardait, froid, le visage déformé par le surplus de sentiments. Je l’écoute, mais pour moi, c’est que de la merde. Il me prends pour un con, c’est tout ce que j’ai en tête.

— Pas comprendre ? Mais putain on m’a appelé à dix heures du matin pour me dire de rappliquer, que j’avais quelque chose de grave, on me sort que je suis séropositif, et c’est marqué noir sur blanc ! Qu’est-ce que tu veux de plus Matthew ?!

Quand il pose sa main dans mon dos, je m’hérisse, comme un chat. J’me sens con, avec mon air désemparé, et les larmes qui coulent toutes seules le long de mes joues. Je lui tourne le dos.

— Qu’est-ce que j’vais faire… Qu’est-ce qu’on va faire…

J’entoure mon visage de mes mains. Je craque.

— Pourquoi moi putain…
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Sam 18 Nov - 1:34


Que moi ? Oui, ça, j'ai cru comprendre... à ce qu'il m'avait dit, parce qu'au final, ça avait l'air d'être tout autre chose... Franchement, en sachant que moi mes tests avaient été négatifs, comment j'aurais pu l'attraper en une semaine et le lui filer, alors que je n'avais aucun comportement à risque, et en plus, je ne couchais qu'avec lui ? Je n'arrivais pas à comprendre pour tout dire, ça me passait bien au dessus de la tête, mais malheureusement, c'était trop tard.

" - J'accuse rien, mais si c'est pas moi ni toi, c'est quoi alors ?! "


Ouais, je gueule, c'est plus fort que moi. Mais parce que là, je ne capte rien, et le pire ? C'est qu'il me fuit même quand je tente d'être la pour lui. Je le sens bien, et puis, je le vois. Il a reculé, rapidement, ne me laissant pas la moindre occasion. Puis, il pleure, vraiment. c'est le première fois que je le vois comme ça, aussi vulnérable et sensible.. Je pouvais le comprendre, autant moi je n'arrivais pas à réaliser avec cette histoire de résultat datant de la semaine dernière mais... Putain, ça se trouve, je l'ai aussi.

Mon coeur bat à mille à l'heure, je panique, mais je ne dois rien montrer. Jamais.

" - J'en sais rien putain ! Mais tu veux que je dise quoi ? Oui, c'est la merde, mais clairement, ça peut pas être moi... c'est pas possible... J'avais pas... Cette merde ! "


Je ne sais même pas quoi faire, ni quoi dire. Parce que s'il a vraiment ça, bah... putain, qu'est-ce qu'on va faire ? J'ai l'impression de prendre une douche froide.. parce qu'au fond, c'était génial, lui et moi, et là, j'avais l'impression que ça n'allait pas continuer, ou bien ralentir.

" - On... on va avoir un traitement, je suppose. "


Impossible que je n'ai pas, on fait que ça, de baiser ! Putain de merde ! Pourquoi il a fallu que je sois si accro à lui ? Regardez où ça mène ! Puis même une main dans son dos, il ne l'accepte pas vraiment, et j'ai presque l'impression de le dégouter. Il ne me regarde plus, il tourne la tête, même tout son corps. à mon tour de reculer d'un pas, et de me racler la gorge. J'ai une putain de boule dedans.

" - J'suis désolé.. "

Je ne sais même pas pourquoi je m'excuse. J'ai l'impression que c'est de ma faute, alors que pas du tout, du moins je crois.. j'arrive à douter. Je regarde dans le vide. Peut-être que je suis aussi désolé de pas réussir à lui apporter le soutien qu'il attend..
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Sam 18 Nov - 15:00

Le ton montait. Avec nos caractères, c’était pas étonnant. Mais en même temps, comment vous voulez réagir dans des moments pareils ? Tout ce qu’il pouvait me dire, j’arrivais même pas à le croire, alors qu’au fond de moi, je sais que c’est un type bien, qu’il est pas capable de ce genre de choses… Alors pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai clairement touché personne en dehors de lui depuis que je me suis fait dépister… Comment ça a pu arriver ? J’essayais de me dire que c’était une erreur, mais je savais très bien que je me voilais la face. J’étais mal, mal comme je l’avais jamais été.

— J’en sais rien ! Le saint esprit probablement !

Je disais n’importe quoi tellement je m’énervais. Si c’était ni lui ni moi… C’était pas possible ! Il fallait bien un fautif, quelqu’un qui à merdé, j’en sais rien, tout ce que je savais, c’est que c’était pas moi… Déjà parce qu’en temps normal je me protège, et que depuis lui, j’avais eu aucune autre relation sexuelle…

Je vois bien qu’il panique aussi. Vu le nombre de fois ou on l’a fait, et qu’il me croit pas, il s’imagine déjà l’avoir aussi. L’un n’ira pas sans l’autre…

— Alors QUOI ? Alors on fait quoi ?! Qu’est-ce qu’on a foutu pour en arriver là si c’est ni toi ni moi ?! J’avais rien non plus ! RIEN ! J’suis peut-être un putain de queutard mais j’ai toujours pris mes précautions, TOUJOURS !

Mon ton était accusateur. Je n’arrivais pas à croire que ce n’était pas de sa faute, et d’un autre côté, j’étais totalement paumé. Je sais pas, c’est Matthew… Matthew est pas capable de ça… J’en devenais dingue, je refusais son contact, mes nerfs étaient à vifs, et pour la première fois de ma vie, je pleurais devant quelqu’un sans pouvoir me contrôler. Les larmes coulaient seules sur mes joues.

— Le toubib m’a parlé d’examens et de trithérapie… J’veux pas d’ça ! J’ai pas mérité ça putain…

Ma voix se brisait à chaque fois que je finissais une phrase. Je savais pas où me réfugier, j’avais juste envie de me réveiller et de réaliser que c’était un cauchemar. Mais tout autour de moi me rappelait que c’était bel et bien réel… J’étais malade. Je me retourne vers lui, désemparé.

— Matthew… Jure-le moi… Jure le moi que c’est pas toi, que tu savais pas, que… Je sais pas, dis-moi qu’c’est pas volontaire !

J’devais faire pitié à pleurer alors que je parlais, en paniquant, en l’accusant, en criant… Mais j’voulais comprendre, j’voulais savoir, pourquoi, et si il s’était pas foutu de ma gueule depuis le début…
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Sam 18 Nov - 17:03


" Le saint esprit ouais..."


Putain, j'avais la haine. comment il pouvait vraiment croire que c'est moi ? Franchement, si j'avais eu cette merde là, jamais je n'aurais prit le moindre risque, ça c'était clair et net. Et pourtant, il semblait le croire, et encore pire, être persuadé que ça ne pouvait pas venir de lui. et franchement, ça, ça avait le don de m'énerver au plus haut point.

" - BON ! bah tu sais quoi ? "


Ouais, je gueule, et je retire ma veste, parce que je meurs de chaud avec ces conneries.

" - C'est moi ! Content ? C'est impossible que ça soit toi, donc bon, si t'es sur que de ton côté tout va bien, et bien c'est forcement que c'est moi ! Tu te sens mieux là ? "


Moi, non. Là je sens vraiment que ça va pas, la veine de mon front doit être énorme. Mes poings se serrent, plus je l'entends, plus il me rend fou.

" - Alors quoi, tu préfères crever ? T'es sérieux ? "


Pour moi ce n'était pas envisageable de ne pas se faire traiter. Je comprends qu'il soit mal, qui ne le serait pas, mais... Il pleurait, putain... J'avais assez de contrôle sur moi même pour ne pas craquer aussi, mais si j'avais été seul chez moi, avec ce papier... j'aurais clairement fait la même, surement.

" - Je ne devrais même pas avoir à te le dire Lewis. Et honnêtement, tu me déçois. "


Parce qu'au final, ça faisait plus mal que le reste, sur le coup. Quel connard... Même si c'était le cas, est-ce qu'il ne devrait pas plutôt essayer de nous consoler l'un l'autre ? D'être là pour nous ? Ou j'en sais rien, quoi faire... ça m'est jamais arrivé ! Mais là, je peux sentir à des milliers de kilomètres que malgré ce que je raconte, il ne me croira pas.

" - Je te jure que je ne l'ai pas fais exprès. Je te jure que je ne savais pas. Et je te jure aussi que tu risques pas de me revoir de sitôt. "


Je prend ma veste, dans les mains, j'ai trop chaud pour la remettre. Au final, il faut que je sorte. C'est mort. Je vais vers la porte d'entrée, et ouvre la porte.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Sam 18 Nov - 19:59

Avec nos caractères, ça explosait. On sentait la tension dans la pièce, comme si des éclairs la traversait. Tout comme l’électricité qui nous animait. On se bouffait le nez à moitié, à se rejeter la faute comme lors d’un match de tennis. Et moi qui pleurait comme une merde… J’étais au bout de ma vie, c’était la chose de trop. Puis il se met à crier, à enlever sa veste, et à rejeter la faute sur lui directement, après mon insistance. Bizarrement, à ses derniers mots, je me sens mal, tellement mal, ça me serre le coeur. Au fond de moi je ne le sentais tellement pas capable de faire ce genre de choses… Et je l’accusais, comme ça. Mais j’étais tellement perdu… Qu’est-ce que je devais croire ? Que c’était moi ? Que ça datait d’avant lui mais que ça n’avait pas été détecté ?

Je n’arrive même pas à répondre. Je le vois en colère comme je ne l’ai jamais vu. Il ferait peur. Je vois ses poings se serrer. Non, je préfère pas crever, mais je veux pas de cette merde.

— C’est pas ça !

Je crie, plus fort que lui.

— J’suis pas prêt à assumer la maladie tout court, Matthew, putain…

Et ma voix s’affaiblit en disant ça. J’ai même plus la force de gueuler plus fort que lui. Quand il me dit que je le déçois, ça aussi, ça me fait mal. J’arrive même pas à répondre, alors que je suis là, face à lui, totalement paumé. Ma bouche ne s’ouvre pas, et le silence s’installe entre nous… Jusqu’à ce qu’il me dise que je ne risquais pas de le revoir de si tôt.

Quoi ?

J’ai cru que mon coeur avait raté un battement. C’est la que je me rendais compte que je tenais à lui sûrement plus que je me l’imaginais. Quand je le vois prendre sa veste, et aller jusqu’à la porte, je ne réfléchis pas, et je cours, je l’attrape par le bras, pour le retenir, et je le regarde… avant de baisser les yeux.

— Matt… Pars pas…

Je voulais pas que ça se passe comme ça. Je voulais pas qu’il parte, qu’il m’oublie. J’ai été égoïste. J’ai paniqué.

— S’il te plaît, reste, j’veux pas qu’tu… J’veux pas que tu disparaisses…

Mes doigts se resserraient contre sa chemise, alors que je n’osais même pas relever les yeux. Je ne voulais pas qu’il voit encore ces larmes qui jonchaient mon visage. Je tirais simplement sur sa veste, avec une légère force, comme celle d’un enfant.

— J’ai peur… J’ai paniqué… C’est pas possible ce qui nous arrive…

J’ai mal au coeur. Plus mal que jamais, trop de choses me surplombent et tombent d’un coup dessus. Des gouttes tombent sur sa manche.

— Pardon… Pardon de t’avoir accusé.. Mais je comprends pas… je sais pas…
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   Sam 18 Nov - 21:18


Je suis hors de moi, je pourrais tellement exploser dans son appartement là, je pourrais facilement prendre une chaise, et la frapper contre le mur, juste pour qu'elle explose. Voir le bois qui allait craquer serait sûrement parfait pour bien montrer à quel point moi aussi j'avais envie de craquer, et de lui foutre un tellement gros coup qu'il aurait lui aussi été détruit. Comme la chaise.

" - C'est quoi alors ?! "


J'ai l'impression de faire le concours de celui qui crie le plus fort ! Après ouais, pas prêt à assumer. Mais il faut qu'il comprenne que ce genre de chose, personne n'est prêt ! Sinon, ça ne serait pas aussi dramatique, et on en entendrait pas parler comme ça... Mais... Moi non plus je ne suis pas prêt, et pourtant, est-ce que je lui gueule dessus en disant que c'est de sa faute ? Non, il m'a dit non, basta. Etrangement, je le crois.

En tout cas, il faut que je me barre. J'ai envie de partir, loin, de quitter cet appartement, et clairement ne pas y revenir. Là maintenant, je n'en ai pas envie. Il a beau me dire qu'il ne veut pas que je parte, c'est bien trop tard. La haine est profondément encré en moi, et la déception... encore plus loin. Je ne sais pas moi même si j'ai envie de disparaitre, du moins pas définitivement. Mais là, en tout cas, c'était sur : j'allais partir. Alors j'attrape ses mains, les levant un peu, le faisant lâcher prise.

" - Et quoi, tu penses pas que j'ai peur, moi aussi ? bah si, j'ai peur ! Parce que si tu l'as, je l'ai sûrement aussi "


Et ses excuses ? Je n'y crois même pas. Il avait tellement l'air d'être sur que c'était de ma faute tout ça que là... C'était mort. Je n'avais pas envie de ça. Rien que de le regarder, et surtout, de le voir pleurer... ça me mettait mal.

" - Je peux pas.. là "


Je ne mettais pas un trait définitif, mais là, j'avais besoin d'air, loin de lui. à mon plus grand désespoir.

" - Bon courage avec ça... "


Je ne savais même pas quoi dire d'autre. Alors j'ouvre la porte, et sors en claquant la porte, et dévalant les marches. Bordel ! Une fois en bas, je met un putain de coup de pied dans une poubelle, en attendant mon taxi.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Fear the future. ft Matthew K & Morgan V.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» Marie Morgane (Mary Morgan) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: Archives de RPons à l'ancienne :: RPs-
Sauter vers: