Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Will Hawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Will Hawkins   Lun 27 Nov - 14:50



William "Will" Hawkins AKA Marlon Teixeira.
Potestas ut sperabatur inediae dedit provinciis consularem quod inediae poterit.
Carte d'identité
Prénom(s), Nom : William Hawkins
Surnom(s) : Will ?
Âge, Date & Lieu de naissance : 25ans - né le 13/05 à Los Angeles, Californie.
Situation amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétéro
Métier & Étude : Héritier richissime, détenteur officiel de la colossale firme Hawkins Enterprise.
Avatar : Marlon Teixeira
Groupe : PINA COLADA

Anecdotes :
▸ Il se trouve que j'ai l'oreille absolue, et un talent rare pour la musique. Je maîtrise une large gamme d'instruments, bien que je préfère ma bonne vieille gratte. Malgré ça, je n'ai jamais eut réellement l'opportunité de faire de la musique à un niveau professionnel.
▸ Je n'étais pas spécialement proche de ma mère. Pourtant quand j'ai disparu après le diagnostique mortel me concernant, elle est la seule à s'être battue pour que ma disparation reste une disparition et que je ne sois pas déclaré mort. Elle serait pourtant devenue la seule détentrice légale de la firme de mon père.
▸ Décidé à brûler ma chandelle par les deux bouts, j'ai passé mon temps à prendre des risques inconsidérés, simplement pour goûter à ce frisson de la vie. Aujourd'hui, je suis plutôt accro à ce genre de chose et c'est assez délicat à gérer.
▸ Le poids financiers de la firme de laquelle j'ai hérité est tellement surréaliste qu'on peut considérer que je ne serais virtuellement jamais à cours d'argent. Le business modèle de l'agence fait que malgré la grande majorité des parts dont je dispose, le conseil serait toujours capable de rendre l'organisation bénéficiaire, même si je venais à faire n'importe quoi.
▸Je préfère l'anonymat. Le plus souvent, je tais mon nom de famille, et je tâche de passer pour quelqu'un de simple. Je suis milliardaire depuis peu, et c'est très difficile à assumer, comme concept. Surtout quand on a vécu ce que j'ai vécu.
▸Mon seul objectif est actuellement de retrouver Eliott et l'aider comme elle a pu m'aider. Même s'il y avait un côté malsain dans tout ça.

Caractère : Côté caractère, je crois que le mot cool est celui qui me définit le mieux. Je ne suis pas du genre à me prendre la tête, et j'ai tendance à me contenter de vivre les choses sympas à fond, et de mettre de côté les situations qui le sont moins. Des oeillères ? Ouais, carrément.
Plutôt enclin à laisser sa chance à tout le monde, je suis un adepte du pardon facile et des mains tendues à ceux qui en ont besoin, bien qu'il m'arrive bien entendu d'avoir aussi mon petit caractère. Râler et pester m'arrive, et ce de manière assez régulière.

Fêtard ? Oui je le suis. Presque malgré moi. Les sales habitudes on les prend rapidement. Trop rapidement. L'annonce d'une mort imminente m'a amené à changer radicalement ma vie. Eliott a été l'étincelle qui m'a fait comprendre comment m'amuser. Comment abuser, pour être plus franc. Je suis devenu littéralement accro à l'adrénaline, et aux choses complètement folles. J'ai pris des risques surréalistes te inconsidérés en sa compagnie, à attendre à tort ma mort et aujourd'hui, il m'arrive de trouver les choses un peu fades... bizarre hein ? De trouver la vie fade alors qu'on est milliardaire.

D'ailleurs parlons en aussi de ça. C'est quelque chose que je préfère cacher. Le regard des gens est curieux, quand on sait qui je suis. Et je préfère passer pour un type un peu en marge avec sa guitare et ses excès, plutôt qu'être LE William Hawkins plein aux as.

Physique : Ni grand, ni petit, ma corpulence m'amène sans problème dans la norme haut. J'avoisine le mètre 80, quant à mon poids... disons que je n'en est pas la moindre idée. Je ne suis pas fluet. J'aurais même tendance à pouvoir me vanter en considérant que j'ai la chance d'être plutôt bien taillé. Des années passées à manger peu et à beaucoup bouger auront probablement été utiles pour ça.
J'ai les yeux de ma mère. Deux amandes pétillante qui, ajoutées à mon teint un peu mat, pourraient laisser supposer des origines sud américaine. Et bien nom. Ma mère et mon père sont aussi blancs que blanc, et quand on voit des photos des deux, sinon pour le teint basané, c'est indéniable que je tiens d'eux. Et puis, avoir le teint halé n'est pas une mauvaise chose. Ça donne un côté exotique, nan ?

Peu enclin à dompter ma coiffure, j'admets volontiers avec une paillasse bordélique au possible. Des boucles et des épis. Une tignasse sauvage qui me donne un côté d'étudiant attardé, un peu. Et mon style naturel renforce durement cette impression. J'aime le style artiste maudit. Voyez par là le jean simple et la chemise à carreaux par dessus un tshirt d'un groupe célèbre. Collier et bracelets obligent.
Difficile de me prendre au sérieux dans un  sens. Et pourtant... malgré tout ça je me retrouve à la tête d'une fortune tellement improbable... avec des parts dans une des boîtes les mieux côtées en bourse.
Et dire qu'à la base... je suis juste un foutu musicien...
Il était une fois ...
D'où remontent mes souvenirs, j'ai toujours eut une affinité particulière avec la musique. Gamin déjà, je jouais aux lego en écoutant les nombreux vinyles de mon père. Les vieux classiques du hard rock. Un peu de Reggae. Les nourrices que j'ai pu voir n'avait pas trop à se plaindre de moi pour ça. Un peu de musique, une petite occupation simple, et ça roulait. Ouais, des nourrices. Parce que mes parents avaient mieux à faire que d'élever leur gamin. Je suis né dans une de ces familles où l'argent n'a strictement aucune valeur.
Drôle de famille, en fait. Mon père est anglais. Le descendant lointain des bourgeois moyen-ageux. Quant à ma mère, elle est issue d'une famille de juristes à la tête d'un des plus gros cabinets d'avocats de la côte ouest. Et pour en revenir à mon paternel, tout anglais qu'il soit, on a souvent pu voir son nom dans les tabloïds qui aiment lister les plus grosses fortunes de la planète. Parti d'un bel héritage, il a investi très tôt dans des business majeurs de notre vie actuelle : une firme pharmaceutique et le business militaire. Soins et destructions. Les deux grands courants du pognon de notre ère. C'est sans surprise que ses deux firmes ont littéralement explosées pour devenir deux véritables usines à frics.
En résumé : maman bien placée à tête d'un monstre Judiciaire. Papa PDG d'une des entreprises les plus puissantes financièrement au monde...

Quand on a des responsabilités comme celles de mes parents, je peux comprendre qu'on oublie parfois un gamin. Et dans le fond je n'ai pas été malmené. J'ai même plutôt été gâté en terme d'éducation. Assistante maternelles aux petites oignons, cours de soutien à domicile et école privée. J'ai été construit comme un futur produit d'excellence et de réussite.

Mais il y a un mais. Je n'avais pas envie de suivre les traces de mon père. Et je n'étais pas vraiment un fervent adorateur du droit non plus. Néanmoins il s'est avéré que j'avais un talent assez innée dans le domaine de la musique. J'adorais ça oui, mais j'étais aussi très doué pour en jouer et pour la comprendre. Et parce que je ne manquais rien de rien et qu'on pouvait se permettre de jeter l'argent par les fenêtres, mes parents cédaient à mes demandes sans que j'ai à insister. Je peux me vanter d'avoir appris à jouer de la musique avec des pointures de plusieurs instruments.

J'ai troqué une partie de mon âme en acceptant d'aller à Harvard à condition d'avoir le droit d'y suivre un cursus d'économie ainsi que des études plus poussées sur la musique. Mes parents ne pouvant rien me refuser... la réponse a été positive.
Honnêtement... l'une des écoles les plus prestigieuses du monde, le droit de jouer de la musique, et un avenir qui me mènerait probablement à finir moi aussi dans les top 10 des magasines comme étant l'un des hommes les plus riches de la planète. Qu'est-ce qui a bien pu merder hein ?

Tout a commencé par une mauvaise nuit une veille d'examen. Au matin, je me réveillais avec la migraine de ma vie. Deux heures plus tard, atteint d'un saignement de nez en plein examen, je me retrouve aux urgences à devoir suivre tout une batterie d'examen. C'est là que ça devient un peu amusant.
Apprenant tout ça, mon père est intervenu.

Parce qu'il a allongé les billets et fait des pressions, mon cas est passé de l'archi secondaire à la priorité number one.
IRM, Scanner, une salle d'op réservée au cas où. La totale. C'est beau c'qu'on fait avec des milliards hein ?

Il n'empêche que malgré tout son fric, mon père n'était pas là avec moi quand le chef de service s'est pointé devant moi dans la salle d'examen. « Vous avez deux tumeurs au cerveau, et des grosseurs anormales au niveau du foie et des reins. » qu'il m'a dit le type, à peu de chose prés.
Tout est devenu étrange. C'est à peine si j'entendais les mots « incurable » et « une fin digne »
Un an. C'est ce qu'il me restait.

Un année avant de mourir... à 18 ans.

Dire que j'ai pas chialé serait mentir. J'ai maudis le monde, les saints, supplié, nié, j'ai presque été tenté d'en finir ce soir-là. Et puis non. Je me suis mis la cuite de ma vie et le lendemain matin, j'ai tiré de l'argent, j'ai acheté une vieille voiture, et avec ma guitare et deux trois babioles, je me suis juste barré. Rien à battre de ma vie, il me reste qu'un an. Il fallait que je profite. Et putain c'que j'l'ai fait.

Le premier jour, résigné mais toujours abattu, j'ai trouvé refuge dans un bar de motards. Des montagnes de muscles armés jusqu'aux dents. Moi, le rejeton d'un des plus grosses fortunes de la planète dans un coin blindé de truands barrés...
Parmi les gens qui étaient là, y avait cette nana dans le lot. Visiblement, la gonzesse d'un des motards. J'l'ai su assez vite parce que quand elle m'a adressé quelques mots, j'ai vu le regard de son mec, prêt à me trucider sur place.
Il n'empêche qu'on a pu causer. Eliott, elle s'appelle Eliott, m'a écouté lui raconter mes mésaventures. Ce cancer venu de nulle part, ma mort prochaine. Et elle s'est marrée. Elle m'a dit qu'elle savait comment faire pour profiter d'une dernière année et...

Et j'imagine que me rouler un patin sous les yeux de son mec faisait partie du plan.

J'ai jamais couru aussi vite de ma vie pour me foutre le camps, poursuivi par cette meute de tarés bien décidés à couper en morceaux pour ce genre. J'ai tracé. J'ai tracé comme un putain de taré pour les semer au milieu des rochers sous le soleil de plomb des environs du désert du sud de la Californie. Et putain dans le fond... j'ai adoré ça. La peur non, mais l'adrénaline ouais.
Il m'a fallu une nuit complète pour retrouver la route. M'être ainsi perdu dans les rocheuses n'avait pas été très malin. Je suis revenu avec l'espoir de reprendre ma voiture, mais ces connards l'avaient visiblement cramé. Je retrouvais toutefois sur la carcasse de feu mon véhicule la fameuse Eliott qui m'attendait. Et depuis ce jour-là, elle a pris soin de donner à la fin de ma vie la saveur que je voulais qu'elle ait.
C'était malsain dans un sens. Totalement auto destructeur. Un cumul de coups tordus et de prises de risque. On vivait à cent à l'heure, en abusant de tout. Je compte plus les cuites, et les overdoses frôlées. Les bagarres et les fois où on a manqué de se faire tuer parce que l'un de nous avait décidé de jouer avec nos vies.

Pendant un an, j'ai plus ou moins passé chaque jour à jouer à cette sorte de.. roulette russe nouvelle version, persuadé que si une connerie venait à mal tourner, finir par mourir me permettrait au moins d'avoir la satisfaction d'être mort heureux. Et j'l'étais putain.
Eliott a toujours été secrète sur ses problèmes, mais je savais qu'elle en avait aussi. Pas les mêmes que moi, mais elle tenait elle aussi à ce qu'un jour ce soit la connerie de trop. Comme s'il y avait un concours tacite entre nous du premier qui finirait par y passer. Je crois pas qu'elle était malade. Je crois qu'elle était juste pas bien, et que tout ça, c'était un baroud d'honneur.

L'année que j'avais à survivre est passée vite. Et puis une autre s'est enchaînée. Et encore une autre. Deux ans que je devrais être mort et j'étais en pleine forme. Mon père est mort avant moi, d'une crise cardiaque au boulot. Bizarre hein ?

Eliott n'était pas jouasse à cette idée, mais j'ai décidé d'aller refaire des examens, pour en savoir plus concernant ma survie, et l'absence de symptômes plus graves. J'ai cru qu'elle était contre parce qu'elle préférait que je ne m'inquiète pas à entendre quelque chose de flippant. Dans les faits... je crois qu'elle avait peur que ce soit l'inverse.
Et l'inverse... ça l'a précisément été.

Non seulement les résultats ont été parfaitement positifs. Mais en plus de ça... il a semblé évident qu'il n'y a jamais eut la moindre trace de cancer chez moi. Jamais. La raison ?

Vous vous souvenez quand j'vous disais que mon père avait aligné du pognon et foutu la pression sur l'hosto pour que mon dossier soit géré en priorité à l'époque ? Le problème quand on presse une administration déjà débordée, c'est que des conneries sont faites. Et quand un patient passe en avance pour une broutille, et que son dossier est mis dans un ordre d'importance différent, il se passe naturellement des choses. La machinerie coince. Pour moi ? Les résultats d'une autre personne ont été traités comme étant les miens. De fait... on aura expliqué à un type qu'il n'a aucun cancer alors qu'il était foutu, tandis qu'on m'a vendu une fin sous un an maximum alors que mon état n'était dû à qu'à la nervosité avant un très gros examen. Le stress ayant amené la migraine, ainsi qu'un banal saignement du pif...

Bonne nouvelle. Très bonne nouvelle, sauf pour Eliott qui m'en voulait pour une raison que j'ignorais. J'allais vivre, et je crois que c'est précisément là que se trouve son problème. J'avais toute ma vie devant moi, et plus forcément l'envie de faire n'importe quoi. Je n'ai pas eu le temps d'en discuter. Elle est partie le lendemain sans rien dire, disparue. Elle m'a laissé seul avec les souvenirs de trois ans d'une intensité folle, l'impression d'avoir manqué de mourir plusieurs fois pour... et bien pour rien, dans un sens.
Perdu et seul, je suis rentré, traînant avec moi une addiction pour l'adrénaline, un besoin de me défouler.

Ma mère en vit avait veillé sur mes intérêts, et compte tenu du fait qu'elle a été plutôt absente de ma vie, j'ai été plutôt surpris de savoir qu'elle croyait encore à mon retour... et au fait que j'étais encore en vie. J'ai pourtant payé tout en liquide, limitant drastiquement l'utilisation de paperasse et compagnie pour éviter d'être emmerdé.
En mourant, mon père avait quand même bien fait les choses. Puisqu'en vie, j'étais l'héritier premier de sa part, que ma mère gérait en mon absence. Je n'étais pas le principal décisionnaire de la firme, mais disposant de la plus majorité des parts... je ne pouvais pas être écarté. Un conseil dirigeait l'entreprise, et je pouvais y participer si j'y tenais. M'y voilà donc... revenu d'entre les morts, à voir mon nom traîner dans les plus grosses fortune du monde et pourtant, j'étais désespérément vide  et las.

Il ne m'a fallu longtemps pour flamber un peu d'argent pour payer quelques détéctives privés. Il fallait que je retrouve Eliott. C'est prés d'un an plus tard qu'elle a finalement été retrouvé à New York. Ni une, ni deux, j'ai sauté le premier jet venu pour m'y rendre... et paf... me voilà dans la grosse pomme.  

Prénom & Pseudo

Salut ! Je m'appelle Tututu mais sur le net, on me connaît mieux sous le pseudonyme de La Bûche. J'ai toujours l'âge d'être ici et je suis de nationalité humaine. Si j'ai atterri sur RPons à l'ancienne, c'est grâce à une drôle de bestiole. Si je devais lui donner une note sur dix, ça serait probablement une bonne note. Je suis un perso inventé et je joue sous les traits de Marlon Teixeira. D'ailleurs, je vais te donner un petit coup de main pour recenser mon avatar dans le listing ! Pour conclure, le mot de passe pour valider mon inscription est Les règles de RPons à l'ancienne


Code:
[b]MARLON TEIXEIRA[/b] ▸ William Hawkins

©️️ EYLIKA & CHARLIE.



Dernière édition par William Hawkins le Mar 28 Nov - 16:28, édité 5 fois
avatarWilliam Hawkins
Born To Be Wild ♫
Born To Be Wild ♫
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 04/04/1993 à : Los Angeles, Californie Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 57 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 27/11/2017 Dans la vie, je suis : Milliardaire c'est un métier ? Côté cœur, je suis : un peu dans la merde.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Will Hawkins   Lun 27 Nov - 16:25

Hey, bienvenue parmi nous Smile
Si besoin, n'hésite pas à contacter un membre de l'équipe !
Bonne rédaction I love you
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Will Hawkins   Mar 28 Nov - 16:27

Merci bien Razz
Je pense que ça devrait aller, je connais le chemin maintenant Very Happy
avatarWilliam Hawkins
Born To Be Wild ♫
Born To Be Wild ♫
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 04/04/1993 à : Los Angeles, Californie Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 57 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 27/11/2017 Dans la vie, je suis : Milliardaire c'est un métier ? Côté cœur, je suis : un peu dans la merde.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Will Hawkins   Mar 28 Nov - 16:48

Effectivement, tu le connais Smile
J'ai rien osé avancer dès fois que t'aurais voulu garder ce nouveau personnage pour toi !
Re-Bienvenue, parmi nous et fiche validée I love you
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Will Hawkins   Mer 29 Nov - 10:26

Ah ouais. J'avoue que j'ai bugué un peu en voyant ton accueil et tout XD
J'me suis dis... mais merde en fait Casey c'est pas le DC que je croyais et c'est une autre admin qui est pas au courant ? Laughing

Bref bref bref. Merci pour la validation Razz
avatarWilliam Hawkins
Born To Be Wild ♫
Born To Be Wild ♫
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 04/04/1993 à : Los Angeles, Californie Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 57 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 27/11/2017 Dans la vie, je suis : Milliardaire c'est un métier ? Côté cœur, je suis : un peu dans la merde.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Will Hawkins   Mer 29 Nov - 10:50

J'étais juste pas certaine que tu veuilles que les gens sachent que tu es un DC. Y en a qui veulent pas, donc, j'prend plus le risque ^^
Normalement, tu connais tout mes comptes xD
De rien Wink
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Will Hawkins   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Will Hawkins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» [TERMINEE] Alexander Hawkins - Regarde la noirceur dans les yeux bien en face et dis moi ce que tu vois. †
» Jim Hawkins
» [SPOIL] Les Rookies, toutes générations confondues
» |Terminé| Comme frère et soeur [Jude A. Hawkins]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: L'histoire d'une vie :: Biographies validées-
Sauter vers: