Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Bang bang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Bang bang   Mar 5 Déc - 11:06



Eliott Joan Spencer AKA TAYLOR MOMSEN.
Bang bang.
Carte d'identité
Prénom(s), Nom : Eliott Joan, pour les prénoms. Spencer, pour le nom de famille.
Surnom(s) : El, Eli, mais surtout "hey, toi !"
Âge, Date & Lieu de naissance : 1 avril 1992, à Los Angeles. Et non, ce n'est pas une blague.
Situation amoureuse : En couple, il parait. Plus pour longtemps de toute façon.
Orientation sexuelle : Les mecs. Les filles, c'est bien, mais pas plus d'une fois par mois.
Métier & Étude : Serveuse dans un bar de merde.
Avatar : Taylor Momsen
Groupe : Bloody Mary

Anecdotes :
▸ Elle a une cicatrice sur le côté du ventre, une balle ayant heureusement, touché aucun organe vital.
▸ Elle n'a pas d'allergie connue.
▸ Elle n'a aucunes nouvelles de sa famille, et ne cherche pas à en avoir.
▸ Une nouvelle drogue ? Un pont depuis lequel sauter, entre deux rochers ? Quoi que ce soit, si elle n'a pas essayé, elle sera partante. à tous les niveaux.
▸ Elle ne parle pas de son passé.

Caractère : C'est une femme qui bouffe la vie, qui pourrait se shooter à l'adrénaline et aux risques si elle le pouvait. C'est sa raison de vivre, et se donne les moyens de bruler la vie par les deux bouts. Elle a beaucoup changé, par rapport à la fille qu'elle était avant. Moins douce, ayant perdu toute trace d'innocence. Elle est cependant débrouillarde, il le faut lorsqu'on quitte la maison de papa de toute manière. Elle est sauvage, maintenant, et ne se laisse pas contrôler. Par contre, elle peut vous laisser croire que vous le faites... Et là est toute son intelligence. Aussi étonnant que ça puisse être, elle ne fume que très peu de tabac, trouvant le gout particulièrement atroce. Elle n'a pas peur de se battre, et provoque, la plupart du temps.

Physique : Si avait, elle avait tout de la petite fille parfaite et propre sur elle, ce n'est plus vraiment l'image qu'elle renvoie maintenant. Les belles boucles, les petites robes et les escarpins ont laissés place aux tenues provocantes, qui font qu'on la regarde. Une veste, culotte, et rien d'autre ? ça ne l'a dérange pas plus que ça. Souvent, des tenues courtes, dans un style rock, bien que parfois, le mot "gothique" sorte. Elle ne se considère pas comme telle, elle se sent bien, dans ses fringues. Noir, la plupart du temps. Son maquillage aussi est noir, et intense, elle le compare souvent à son âme. Aussi noir. Ses cheveux sont blonds. Elle ne pèse pas bien lourd, mais bon, ça elle n'y peut pas grand chose.. Même en mangeant du Nutella à la petite cuillère, elle ne prend pas un gramme. Elle fume, boit, a tous les vices, et même si pour l'instant ça ne se voit pas trop, elle est bien consciente qu'un jour, son physique en sera marqué. Un sourire ? Oui, elle sait les faire, les vrais. Il faut juste être patient, et le mériter.
Il était une fois ...
« - Vous divorcez ? »

Assise en haut des marches, la petite Eliott venait s’assister à une énième dispute de ses parents, et elle attendait une réponse, qui ne tarda pas à venir. Oui, ils allaient divorcer. Les mots de sa mère étaient teinté d’une colère sans nom, qu’elle vit également à travers ses yeux. Elle était beaucoup trop petite pour comprendre ce qu’il se passait, ni même pourquoi ses parents ne s’aimaient plus. Mais elle comprit beaucoup plus tard, lorsqu’elle commençait à grandir, et à devenir… adulte. Sa mère partit du jour au lendemain, sans donner de nouvelles à personnes, même pas à sa fille. Difficile en même temps, sans entrer en contact avec le patriarche. Son père l’a donc élevé seule, comme il l’a pu. C’était difficile, surtout qu’Elliot demandait pas mal d’attention..

Nous sommes donc au lycée, là où sa vie à prit un tournant.. du moins, à la fin. Jeune fille, n’aimant déjà pas à cet âge parler du divorce de ses parents, car elle n’avait pas vraiment d’explications fournir, et puis… Elle regrettait toujours d’avoir vu sa mère partir ainsi. Et, son père.. Il était beau, le genre de père dont les copines disent qu’il est vraiment beau, et qui en fait rêver plus d’une. Mais voilà, contrairement aux autres pères, et bien.. le sien s’en fichait, et s’il plaisait ? Tant mieux ! Ce n’était pas rare pour elle de voir une camarade de classe sortir de la chambre parentale, courant presque ensuite pour aller en cours. Que des garces, disait-elle.

À l’époque, Eliott était la reine des abeilles, de par ses relations et son style. Son père, bien que pas très doué pour l’être, lui offrait tout ce dont elle avait envie, que ça soit au niveau des vêtements, ou même de n’importe quoi. De l’argent pour les sorties, une voiture, ou n’importe. Surement pour justement avoir l’impression de se rattraper du reste. Mais ça lui allait, plus le temps passait, et plus elle se disait qu’elle n’avait pas besoin du reste. Ou alors, qu’elle le trouverait ailleurs. Alors l’attention, elle l’avait eu au lycée, cherchant toujours à ce que ça soit elle que l’on regarde. Elles étaient trois, au top. Chacun son caractère, mais une unique envie : rester au summum. Eliott avait un peu prit le train en route, par un heureux hasard, elle avait attiré le regard des deux copines, et s’était donné un genre, pour être acceptée.

Sauf qu’on ne force pas un caractère qui n’est pas le sien. Eliott n’a jamais été méchante, mais depuis qu’elle trainait avec ces filles… Elle était méchante, gratuitement, et avec n’importe qui. Une fille sortant un peu trop de la marge ? Oui, les trois lui tombaient dessus, et faisait presque de sa vie un enfer. Sauf qu’elle ne le réalisait pas, pensant tous les soirs en faisant le bilan de sa journée que ce n’était rien, juste de la taquinerie un peu poussée.. Après cette fille, il y a eu ce mec, qui pareil, était souvent seul, dans sa bulle, respirant la tristesse. Cible facile. Mais voilà, Eliott suivait, riait parfois, bien qu’au fond, elle regrettait. Mais elle n’a jamais rien fait. Elle était vue comme l’une des filles les plus populaire, son petit ami était un des plus grands sportifs… Un cliché sur pattes.

Mais quand le jeune homme est arrivé un jour avec un flingue dans les couloirs du lycée… Personne n’a rien. Il a tiré, au hasard, faisant quelques blessés, dont Eliott, avant de s’offrir la dernière balle. La balle lui étant destinée ne la tua pas, mais lui offrit un séjour à l’hôpital, long. Assez pour culpabiliser encore et encore. L’une de ses copines avait été tuée, l’autre pas touchée, mais choquée. Quoi de plus normal, mais la faute à qui ? Inconsciemment, elles avaient participé à ça. Et ça, Eliott ne s’en remit jamais vraiment. Elle a toujours la cicatrice de la balle, au niveau du ventre, sur le côté. Ce fut le début de la chute. Elle quitta le lycée, sans finir son année, et personne ne revu la jeune Eliott.

Elle avait vendu sa voiture, et avait prit la fuite, dans la ville voisine, laissant tout de même un mot à son père. Elle ne sait pas si c’était pas déception ou bien autre chose, mais son père ne chercha jamais à la joindre, même pas sur son portable. Ne lança pas non plus qu’avis de recherche en voyant que sa fille ne revenait pas. Elle était seule, maintenant. Sur sa route, elle avait croisé un groupe de biker, et un en particulier. Il était beaucoup plus vieux, au moins la quarantaine passée.. Mais bon, elle vit en lui un moyen de partir, vite, et de commencer une nouvelle vie. Et puis, qu’est-ce qu’elle risquait de plus ? Alors oui, elle monta sur sa Harley, et.. eu ses premiers frissons. C’était pas un homme tendre, bien au contraire. Il l’a considérait un peu comme sa chose, mais… Eliott, avec toute cette histoire, avait la fâcheuse tendance à se dire « et alors ? Au pire, je le mérite sûrement. »

Alors elle est devenue sa copine. Sa « femme », bien qu’heureusement, pas bloquée dans un mariage. Et puis… Il lui achetait des vêtements, sexy bien sur, il fallait qu’elle lui plaise. Mais bon, elle attirait les regards, et retrouvait le besoin d’attention qu’elle avait tant cherché, plus jeune. Mais cette fois-ci, elle se taisait. Un très bon exemple du « soit belle et tais-toi ». Elle se fichait du monde de la moto, et encore plus de leurs réunions à la con, où les femmes n’étaient pas conviés. Et puis… Elle n’avait pas non plus intérêt à dire non, ou à s’opposer. Alors qu’elle en mourrait d’envie. Cette vie ne lui convenait pas. Mais au moins, elle avait à portée de mains les excès en tout genre, sous forme liquide, solide, et tout autre. Elle cherchait ses limites, encore et toujours. Et étrangement ? Elles étaient beaucoup plus loin que prévu.

C’est au fond, au plus proche de la mort, qu’elle avait rencontré un mec, plutôt propre sur lui. Il était entré dans le bar de motard, où son mec se trouvait également. Le regard de haine qu’il lui lança, lorsqu’il ouvrit la bouche pour lui parler… Mais Eliott trouvait ça étrangement excitant. Puis… Il ouvrit la bouche, et là, des frissons. Un cancer. Un an à vivre. Et cette envie de fuir la vie, pour mieux justement la vivre. Eliott venait de déceler en cet homme un potentiel certain pour l’autodestruction, comme elle. Peut-être pas au même niveau, mais… tout de même intéressant.

« - Je sais exactement comment t’aider à passer tes derniers mois… »


Puis elle l’embrasse. Ça ne dure pas longtemps, parce qu’elle savait bien que son lourdeau de mec allait se lever pour bien montrer son territoire. Sauf que cette fois, ça allait être par la force. Et William franchit la porte, suivi de peu par le gang, bien décidé à lui faire payer. Eliott, elle, se rendit au bar, et prit un double scotch, avec un petit sourire. Putain.. Est-ce qu’elle était tombée sur la perle rare ? Quelqu’un n’ayant plus qu’un an à vivre… On peut dire tout ce que l’on veut, mais… quand on sait la fin proche, la vie n’a plus le même gout. Les mecs sont rentrés, Eliott s’est faite défoncer, pour l’avoir prit pour un con. Quelques coups, qu’elle avait encaissé, puis il l’avait foutu dehors par les cheveux. Sa seule réaction ? Marcher, jusqu’à la voiture brûlée de cet inconnu d’un soir. Plusieurs heures s’étaient écoulées, avant qu’il ne revienne. C’était sa chance.

Ils ont vécus ensemble de manière intense, sans frein, avec peur mais sans retenue. Ensemble, les dangers n’étaient plus effrayant, et bon sang, elle adorait courir avec quelqu’un. Ça n’avait plus la même saveur, il y avait cette excitation de vivre à fond, mais… pas seule. Les premières idées, c’était elle qui les avaient.. Mais William ne tarda pas à se laisser aller dans ce jeu que l’on pourrait presque qualifier de funeste. Echapper à la mort, tout en l’ayant frôler le plus près possible. Putain, c’était bon ! Un an… William en vie. Deux ans, toujours en vie. Bon, Eliott se disait doucement que là… ça ne pouvait pas être que de la chance.. Il était encore en vie, et il était en pleine forme. Troisième année… Et lui qui cherche à comprendre pourquoi il n’a rien.

« - Arrête, ça sert à quoi ? Au pire, ils te diront que t’as encore trois semaines, et ? »


Alors qu’au fond, elle s’attendait au pire. Et quand il prit le chemin de l’hôpital… Eliott prit une décision radicale : Partir. Elle était intimement persuadée qu’il y avait eu une couille quelque part. Après tout, elle ne croyait pas au miracle de sa guérison… Et qu’est-ce qu’il allait faire en apprenant qu’il allait vivre ? Et peut-être même jusqu’à soixante dix ans ? Il perdrait cette étincelle qui lui plaisant tant. Cette envie de se dépasser, de frôler la mort, de prendre tous les risques, et de vivre, simplement. Là, il serait comme tous les autres, et ferait attention à ne pas trop se bruler les ailes, de peur de tomber. Mais qu’est-ce que c’est jouissif, là haut…

Alors, elle continua sa route, de nouveau seule. Elle ne le resta cependant pas très longtemps, se mettant en couple avec cette fois, un mec sérieux. Séduit, à ce qu’il disait, par son côté « femme rebelle ». Ça l’a toujours fait rire, d’ailleurs, parce qu’elle n’avait même pas l’occasion de se rebeller face à lui, Marvin répondait au moindre de ses désirs. Sauf qu’un jour, il lui annonça une « bonne nouvelle », une mutation à New York. Et en tant que vice président, il avait été désigné pour aller diriger la firme là bas, une branche… Et… au final, elle suivit. Par amour ? Certainement pas. Juste histoire de bouger, changer d’air, et… Los Angeles et ses dangers ? Elle en avait fait le tour. New York était en quelque sorte, l’occasion de trouver de nouvelles idées pour défier la mort.

Eliott

Salut ! Je m'appelle PRÉNOM mais sur le net, on me connaît mieux sous le pseudonyme de Ela. J'ai un âge avancé et je suis de nationalité française. Si j'ai atterri sur RPons à l'ancienne, c'est grâce à facebook. Si je devais lui donner une note sur dix, ça serait 8. Je suis un PERSONNAGE INVENTÉ/SCENARIO et je joue sous les traits de TAYLOR MOMSEN. D'ailleurs, je vais te donner un petit coup de main pour recenser mon avatar dans le listing ! Pour conclure, le mot de passe pour valider mon inscription est VALIDE PAR CASTIEL


Code:
[b]TAYLOR MOMSEN[/b] ▸ Eliott Spencer

©️️ EYLIKA & CHARLIE.



Dernière édition par Eliott Spencer le Jeu 28 Déc - 13:19, édité 4 fois
avatarEliott Spencer
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 26 ans et je suis né(e) le : 01/04/1992 à : Los Angeles Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 22 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 04/12/2017 Dans la vie, je suis : serveuse, dans un bar. Côté cœur, je suis : en couple, mais j'l'aime pas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bang bang   Mar 5 Déc - 11:13

Ah tes là toi ? Hihi

Courage pour la fiche ^^
avatarWilliam Hawkins
Born To Be Wild ♫
Born To Be Wild ♫
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 04/04/1993 à : Los Angeles, Californie Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 57 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 27/11/2017 Dans la vie, je suis : Milliardaire c'est un métier ? Côté cœur, je suis : un peu dans la merde.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bang bang   Mar 5 Déc - 11:14

Ouais, je t'ai manqué ? Cool
Merci !
avatarEliott Spencer
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 26 ans et je suis né(e) le : 01/04/1992 à : Los Angeles Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 22 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 04/12/2017 Dans la vie, je suis : serveuse, dans un bar. Côté cœur, je suis : en couple, mais j'l'aime pas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bang bang   Mar 5 Déc - 17:38

Bienvenue, merci de nous avoir choisi Smile
Si besoin, n'hésite pas à contacter un membre de l'équipe !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche I love you
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bang bang   Mar 5 Déc - 23:37



RPons à l'ancienne ❥ bienvenue ...


Invité,

Vous faites désormais, officiellement parti des membres de RPons à l'ancienne, félicitations !

Pour fêter cela, si nous nous occupions de votre personnage ? Nous vous avons établi une petite liste qui vous sera fort utile pour compléter de manière définitive, votre inscription sur le forum.

❥ Il est important que vous listiez votre avatar dans le listing des avatars afin qu'il ne vous passe pas sous le nez.
❥ Consultez les listings concernant les emplois, les études et les logements et recensez-vous dedans.
❥ Faites-vous des amis et démarrer votre première scène en créant votre répertoire de liens et de RPs.
❥ Peut-être avez-vous envie de compagnie dans l'évolution de l'histoire de votre personnage ? Si c'est le cas, n'hésitez plus un seul instant et rendez-vous dans les créations de scénario.
❥ Quelle que soit votre demande administrative, venez vous en charger dans l'administration officielle du forum.

Nous avons fait le tour et espérons que ce petit guide vous aidera dans vos dernières démarches.

Bon jeu, parmi nous !


L'équipe administrative ♥️



©️ EYLIKA.

avatarAbel Grant
Administrateur
Felix Culpa

Administrateur Felix Culpa
j'ai : 18 ans et je suis né(e) le : 10/08/2000 à : Orlando, en Floride. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 86 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 28/10/2017 Dans la vie, je suis : Etudiant, encore au lycée. Et.. secrètement coyote dans un bar. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bang bang   Mar 5 Déc - 23:39

<3
avatarEliott Spencer
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 26 ans et je suis né(e) le : 01/04/1992 à : Los Angeles Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 22 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 04/12/2017 Dans la vie, je suis : serveuse, dans un bar. Côté cœur, je suis : en couple, mais j'l'aime pas
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bang bang   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Bang bang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» bang bang, je suis un cowboy ! YIHA ∞
» BANG ELISA Δ Tu as déjà vu un pingouin respirer par les fesses ?
» J'vais sûrement perdre ma vie, BANG BANG ! Noah&Wayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: L'histoire d'une vie :: Biographies validées-
Sauter vers: