Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Second chance — ft. Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Mar 16 Jan - 17:21

Je savais qu’il était curieux, et surtout très peu patient, j’avoue qu’au fond ça m’amusait de jouer avec ce trait de caractère, même si ma « surprise » était aussi toute nouvelle pour moi, et que même si je savais que ça allait le toucher, j’avais quand même peur qu’il me trouve un peu… Niais ? Parce que moi même au fond je le savais, mais j’en avais envie, alors je vois pas pourquoi je me priverais de le faire…

Je souris quand il me dit que je suis à 100% avec le dessert. Le repas était passé, et j’avais passé un merveilleux moment. C’est ce genre de journée qu’on a pas envie de voir se terminer. On se lève, et on rejoint l’entrée, ou plutôt la sortie, enfilant nos manteaux. Alors que je me dirige vers la voiture, tout en cherchant mes clés, Matthew me fait face, et me remercie… m’accordant enfin mon pardon. Je le regarde dans les yeux, touché. Je souris, j’étais véritablement heureux que tout ça soit derrière nous. Je m’approche alors doucement de lui, glissant ma main sur sa hanche, en sentant le vent un peu froid sur mon visage. J’approche doucement mes lèvres des siennes.

— Merci.

Puis j’opine un peu mon visage pour venir l’embrasser, très tendrement. Un baiser chaste, pas plus, pas langoureux, rien. Juste un simple baiser qui dure quelques secondes, lèvres contre lèvres. Doucement, je me sépare de lui, en le regardant, avant de le mener à la voiture, pour l’emmener là où j’avais prévu la suite de la soirée.

Je le fait monter dans la voiture, et l’emmène loin du centre ville, loin de la foule, loin de tout. Je passe par une petite forêt, en pente, montant assez haut. La nuit était pleine, et pour une nuit d’hiver, un ciel dégagé, plein d’étoiles. Nous arrivons finalement au bord d’une petite colline qui surplombait la ville. On voyait tout Manhattan d’ici, tout en étant loin du brouhaha. Un petit coin de verdure, ou je gare ma voiture. Derrière nous, une sorte de petite maison qui faisait très vacances, loin de tout. Ici, nous étions loin du travail, loin des gens, juste… Tous les deux. J’avais loué cette petite maison pour la nuit qui faisait presque petit chalet en hiver. Arrivé là, je me sentais tout bête. Je sors alors de la voiture, et je le fais descendre, pour aller voir la vue, à la rambarde.

— Voilà… C’est pas exceptionnel mais… J’avais envie qu’on se retrouve. Rien que tous les deux. Alors j’ai loué cette petite maison… Juste pour cette nuit. Avec la vue, et tout le reste…

Jamais, au grand jamais j’aurais fait ça un jour pour quelqu’un. Mais là, ça me paraissait évident. J’avais juste envie qu’on soit tous les deux, juste… Tous les deux. Pas chez nous, pas à New-York… Non, juste là, loin du reste.
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Mer 17 Jan - 19:58


Le repas avait été vraiment bien au dessus des attentes que j'avais pu avoir. Je ne vais pas mentir, lorsqu'il m'a dit qu'il me préparait une petite soirée, j'avais pensé au restaurant.. après tout, c'est tout de même une des "bases" des rencards, surtout que c'était le premier officiel... Mais même si le restaurant m'avait traversé l'esprit, je n'avais pas misé sur un restaurant aussi gastronomique, et sa surprise avait réellement été très agréable. Un des meilleurs repas que j'ai mangé de ma vie, sans aucun doute !

Puis en sortant du restaurant, il m'embrasse... Doucement, tendrement, un baiser qui n'a rien de sexuel et autre, comme nous avions l'habitude. Je ne dis pas que c'était que du sexe entre nous, bien sur que non, mais en tout cas... Ce baiser là était trop différent. Mais j'aimais aussi ce style là, un simple contact des lèvres, et mes mains se posant sur sa taille, histoire que je puisse le sentir contre moi. J'aurais aimé voir la scène, de l'extérieur.

Il m'ouvre la porte de la voiture, comme un gentleman... Et bah.. on ne peut pas dire qu'il ne fait pas d'efforts ! J'entre dans la voiture, et pose ma main sur sa cuisse pendant qu'il conduit, tout en regardant la route, ne posant cependant pas de questions sur la destination. Il semblait tenir à la surprise, alors... J'ai fais des efforts, et je ne me suis mis à réfléchir qu'après avoir entendu le moteur s'arrêter, et donc ce qui voulait dire une seule chose : que nous étions arrivés.

C'était magnifique.. que ça soit le chalet derrière, ou même la vue, ou les étoiles.. Le genre de nuit que l'on voit dans les films, sauf qu'au lieu que ça soit pour une fille d'un film, et bien... C'était pour moi que le procureur avait mit tout ça en place. Et je ne pouvais que l'en remercier.

" - Tu deviens romantique, Lewis ? "


J'avance vers la rambarde, regardant Manhattan comme un Dieu qui veille sur sa création. C'était un sentiment assez étrange, mais absolument plaisant. Je ne regardais même plus Lewis, bien que mon attention soit portée sur ses paroles.

" - ça l'est, pour moi "


Exceptionnel... Jamais personne n'a fait ça pour moi, encore une fois. Lewis collectionnait les premières fois et les points en sa faveur. C'était juste parfait, une petite nuit et soirée juste tous les deux. Nous étions rarement seuls en plus, vu que chez moi, il y a mon frère, et chez lui, il y a Morgan et Charlie. Là, ce n'était que nous, pour mon plus grand plaisir.

" - T'as fait tout ça pour moi... "


Et pour tout dire.. je n'en revenais pas. Je le regarde, d'un côté, le regard plein de question. Qu'est-ce qui le pousse à faire tout ça ? C'était quand même.. pas rien. J'ai un peu peur de laisser franchir cette étape.. J'avais l'impression d'une mise à nue, et bien que j'aime tout ce qu'il me donne, j'ai juste... peur. Un réflexe, sûrement. Je m'approche de Lewis, me glisse dans son dos, et passe mes bras sur son ventre, croisés, le serrant contre moi. Je pose ma tête sur son épaule, et regarde face à nous. C'est beau.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Lun 22 Jan - 16:15

Romantique… Ouais, c’était le mot, et ça me faisait sentir bien et con à la fois, comme un jeune qui se laisse emporter par la fougue de ses sentiments nouveaux. C’était un peu ça, au fond. C’que j’avais jamais ressenti avant, quand j’étais ado, ça m’arrivait maintenant. Chacun son rythme, comme on dit… Ca faisait bizarre. Parce que je me voyais encore comme avant, à baiser à tout va, mais tout ce qu’il s’était passé récemment, au niveau de Matthew et d’autres choses encore… Ca m’avait comme calmé. Je ne rechigne pas à faire la fête… Mais en ce qui concerne les autres mecs, je ne les regarde plus. Tout ce qui m’intéresse maintenant c’est lui. J’ai Morgan également, mais lui, c’est mon meilleur ami, même si je sais qu’il ne cautionne pas forcément tout ça. Et j’avoue que ça me peine un peu. On en parle pas, on évite le sujet, depuis les embrouilles.

Je rigole un peu à sa phrase, étant totalement emporté dans mon délire. Fallait voir le décor aussi… J’avais fait les choses en grand, même moi j’me choquais.

— J’sais pas si on peut appeler ça comme ça mais… ouais, peut-être un peu.

Quand il me dit que c’est exceptionnel malgré tout pour lui, ça me touche. Au fond, j’avais peur qu’il trouve ça ridicule, niais. Mais au fond, ça le touchait vraiment, et il me le montre. Il se glisse doucement dans mon dos, et m’enlace. Je laisse l’arrière de ma tête se poser sur son épaule, en souriant bêtement.

— C’est parce que t’en vaux la peine.

Puis je lève une de mes mains vers son visage, tournant le mien vers le sien, pour l’embrasser tendrement, devant ce magnifique panorama. Un baiser tendre, rien de plus, et quand nos lèvres se séparent, je profite encore un instant de son étreinte, et je finis par me retourner, contre lui, en face de lui.

— Viens un peu que je te montre l’intérieur de la maison maintenant.

J’avais un peu hâte, parce que vu les photos que j’ai vu, ça semble être génial, mieux qu’une maison de vacances. Je sors alors les clés de ma poche, et je vais pour ouvrir la porte d’entrée. Ca ressemble à un grand chalet. Une belle entrée, tout en lambris, du parquet, une cheminée, un étage avec la chambre double, et même un jacuzzi. Tout pour plaire, et ça faisait chaleureux et cosy. On découvre tous les deux quand j’allume la lumière.

Images:
 

— On peut y rester jusqu’à demain soir…
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Lun 22 Jan - 21:01


" - Oui oui, un bon gros romantisme là "


Tout ce que je détestais, en vrai. La niaiserie, et tout ce qui s'en suivait... Mais je ne pouvais que de revoir mon jugement maintenant, parce que face à tout ce qu'il fait pour moi, j'ai plutôt une réaction... positive. Je ne suis pas là à me foutre de sa gueule, je n'en ai même pas envie. J'apprécie la moindre de ses attentions à mon égard, qu'elle soit jugée romantique ou pas. En tout cas, ici et maintenant, j'adorais ça. Surtout que ça n'était ni son tempérament, ni le mien, de base.

" - Tu m'en vois flatté. Réellement. J'aurais jamais pensé valoir tout cela aux yeux de quelqu'un "


Etrangement, lorsque je lui disais ça, je n'avais pas de honte, et les mots sortaient naturellement. J'aurais été un spectateur de la scène, j'aurais surement rit, en traitant le protagoniste de tapette, qui se fait acheter avec un petit coin romantique, mais... Bordel, qu'est-ce qu'il m'arrive ? J'étais juste heureux d'être là, ici, avec lui, et surtout qu'il ait organisé tout ça. J'avais l'impression d'être réellement indispensable à ses yeux, quand je vois tous les efforts qu'il fait pour que je lui pardonne.

En tout cas, c'était certain. Il était pardonné.

" - Je te suis "

J'avais hâte de voir l'intérieur, car si d'extérieur, c'était beau, j'imaginais que l'intérieur allait être pareil... Puis connaissant un peu les gouts du jeune procureur, je n'allais sûrement pas être déçu. Et ce ne fut pas le cas. C'était vraiment magnifique, tout en bois, avoir une ambiance chaleureuse et classe, tout pour me plaire. Moi qui n'était pas fan des chalets de ski et tout ça, là, c'était la gamme au dessus ! Je le suis, pendant que nous avançons, et... plus j'avance, plus je trouve que c'est merveilleux. Et le plus beau : Le jaccuzzi, avec la vue.

Je n'hésite pas un seul instant, l'eau est déjà là, et en y trempant la main, je me rend compte qu'elle est chaude. Je ne sais pas si il y a un thermomètre qui régule tout ça, mais.. je ne vais pas m'en plaindre ! Je me retourne pour regarder Lewis, et lentement, sans le lâcher du regard, je me déshabille. Les beaux vêtement que j'ai pu mettre ? Ils tombent au sol. La chemise, le pantalon, le boxer. Tout. Me voilà dans le plus simple appareil, le regardant avec un petit sourire.

" - Tu me rejoins ? "


Je m'assois dans l'eau, posant ma tête sur l'un des coussins qui sont prévus pour ça, laissant échapper un soupire de bien être une fois totalement dans l'eau.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Jeu 25 Jan - 15:24

Il n’aurait jamais pensé valoir autant aux yeux de quelqu’un. Moi non plus, je n’aurais pas pensé qu’il prendrait autant d’importance dans ma vie. Et pourtant, c’est le cas. Il avait prit une place que personne n’avait jamais eu. J’en étais encore perdu, parfois, de réagir ainsi. Mais je me laissais simplement guider par mes sentiments, pour la première fois, parce que je savais que lui, en valait la peine. Ça fait un peu princesse qui à attendu son prince, mais comme quoi… On choisit pas ces choses là.

Je souris à ses mots, simplement, touché et amusé à la fois, l’emmenant jusqu’à l’intérieur de la maison qu’il découvrit avec autant de stupeur que moi la première fois. C’était vraiment beau, cosy, rassurant, et surtout romantique, vraiment. Un coin tranquille rien que pour nous deux, loin du boulot, loin de nos emmerdes, et loin, désormais, de notre dispute passée.

Je le suis, pendant qu’il découvre ce que moi j’avais déjà vu en photo, et la chose principale qu’il remarque, c’est bien entendu le jacuzzi. Et j’avoue que c’est ce qui m’avait aussi bien plu, dans les photos. Puis ça faisait vraiment maison, chalet de vacances, alors qu’on était qu’à quelques kilomètres de Manhattan, au final. Mais c’était comme changer d’air, et se retrouver lui et moi, après toute cette merde par où on était passés.

Alors que nous sommes face au jacuzzi, je ricane légèrement en le voyant déjà se déshabiller sans aucune hésitation pour entrer dans l’eau chaude à bulles. Il se retourne vers moi pour le faire, alors je l’observe en profitant clairement de la vue, sans aucune gêne d’ailleurs. Tout tombe au sol. Et je le vois aller dans l’eau, avant de commencer à me déshabiller également, desserrant ma cravate, et laissant tomber au sol toutes mes affaires à mon tour, me retrouvant en tenue d’Adam, et souriant, avant de rentrer dans l’eau, et de me mettre dans l’angle, juste à côté de lui, soufflant d’aise en rentrant dans l’eau.

— Aah… Ça fait longtemps que je m’étais pas fait ce petit plaisir.

J’adorais l’eau, et les bains de ce genre, pour ce détendre, y avait pas mieux. Sous l’eau, je glisse ma main sur celle de Matthew, et je lui lance un petit regard attendri, avant de fermer les yeux et de profiter de la détente et des bulles qui massaient mon corps.

— C’est le pied…
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Lun 29 Jan - 21:22


Je le vois, son regard qui s'attarde sur moi... je sais que je ne suis pas laid à regarder. Sans aucune prétention, je sais que je ne suis pas moche, je fais attention à moi, je suis grand, j'ai des abdos.. ça plait à certains, pas à d'autre. Or, Lewis, ça lui plaisait. Alors forcement, en étant nu devant lui, je me doutais bien que ça allait passer ! Puis son regard, comme n'importe lequel d'ailleurs, me flatte, et m'encourage à penser que je lui plais.

Bon, heureusement, j'ai compris que ce n'était pas que physiquement que je lui plaisais. Je pense que si ce n'était que physique, nous n'en serions pas là aujourd'hui... Puis il me l'avait ouvertement dit, tout comme moi. Nous nous plaisions, et bien que ça ne soit pas une sensation gênante en soit, j'étais perturbé de par la nouveauté de tout ce que je pouvais ressentir à son égard... Mais dès que son regard se portait sur moi, je me rassurais. Il n'y avait pas que moi.

Prenant place dans l'eau, je n'avais même pas besoin de me décaler pour lui laisser de la place. Vu la taille du bassin... Nous passions tous les deux sans aucun problème ! Il se déshabille, et je le regarde aussi. Je fredonne même une petite musique bien connue pour les scènes de strip tease, juste pour plaisanter un petit peu et nous mettre dans une petite ambiance. Puis je sens sa main sur la mienne, et la... Mon coeur s'emballe.

On dirait un putain d'adolescent là... Rien que de sentir sa main sur la mienne, j'en viens à avoir chaud. Dans un jaccuzzi ! Mais depuis quand c'est normal ! En tout cas, je retourne ma main, histoire de nouer mes doigts aux siens, le caressant du pouce. Il est dans l'eau à son tour, et là, c'est l'instant détente.

" - Tellement... Il faut vraiment qu'on fasse ça plus souvent. En tout cas, très bonne idée... "


J'adorais. Tout. Tout ce qu'il m'avait préparé, j'avais adoré. Il avait vraiment fait un maximum pour nous, et j'étais loin d'être insensible à tout ça. Je garde les yeux fermés, profitant du calme et du bien être que ça me procure.

" - J'ai pas envie de partir d'ici. Même demain. Comment tu veux que je reprenne une vie normale après ça ? On va retourner dans nos apparts sans jaccuzzi... ça craint. "
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Mar 6 Fév - 18:22


J’aurais voulu que ce moment ne s’arrête jamais. On était bien, rien que tous les deux, loin de tout le reste. Son petit chant de musique me fait rire, alors que je rentre dans l’eau. Doucement, je rapproche ma main de la sienne sous l’eau, assis l’un à côté de l’autre. J’me sens bien, plus que bien, en fait. J’pense… Que j’ai jamais ressenti ça. Ça me fait putain de bizarre, autant de le ressentir que de me l’avouer. Mais faut pas se voiler la face… Y a bien un mot sur ce qu’on ressent. Même si on veut pas le dire clairement.

Je crois bien que je l’aime, ce con.

Mon coeur bat vite également, rien qu’à ce contact. Je le sens retourner sa main, et venir caresser la mienne de son pouce en entrelaçant ses doigts avec les miens. Le moment était tendre. Un truc pareil, je l’ai jamais partagé. Avant, c’était simplement de la baise, avec les gens, je m’en tapais du contact, de la tendresse ou de la douceur… C’était pas mon but.

Et là, je crois que ça me suffirait. Bien qu’être physiquement lié à lui me rend fou, rien que ses petites intentions là me satisfaisaient.

— Carrément… Va falloir qu’on s’en installe un, en fait.

J’esquisse un petit rire. Je ferme les yeux également. La chaleur m’enivre, j’veux vivre dans ce truc là. Mon bras posé sur le rebord, je souffle doucement.

— T’inquiète. On peut rester un petit moment, jusqu’à demain soir. Puis après… On s’refera ça, pour les petites ou grandes occasions.

Je souriais, yeux fermés. Oui, j’envisageais déjà le futur, et il en faisait partie. Jamais je n’avais envisagé ne serait-ce qu’un jour de plus avec quelqu’un. Et me voilà là, avec l’envie de ne plus jamais me sortir de là. Je me rapproche un peu de lui, tournant ma tête sur le côté, pour le regarder. Il avait l’air tellement bien, ses yeux fermés, à l’aise, détendu… J’en profitais pour le regarder, avec un petit sourire. Puis sans rien dire, je pose ma main sur sa joue, et je dirige doucement son visage vers le mien, pour déposer mes lèvres sur les siennes le plus tendrement possible.

J’engageais alors un baiser tendre, langoureux mais très doux. Je fermais les yeux, et je profitais de l’instant présent. J’avais gardé ma main dans la sienne à ce moment là.

Ce pardon qu’il m’accordait était comme un nouveau départ. Une renaissance, et une découverte. Je n’avais pas fini d’en profiter ainsi.
avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Mar 6 Fév - 22:06


Il avait bien visé, le Lewis… J’étais même très surprit, je l’avoue. Parce qu’en vrai, même si nous n’étions pas doués l’un et l’autre pour ce qui était les sentiments, les rendez vous, et tout ce qui s’en suivait, il semblait évident que pour faire un effort, il faudrait un restaurant, ou quelque chose du style. J’aurais sûrement fait ça, moi. Et je me rendais compte que malgré tout ce que nous avions comme préjugé sur les choses romantiques, et bien… il faut avouer, il s’en vachement bien débrouillé !

Qui aurait cru qu’il aurait eu l’idée d’un petit week end à deux ? Et qu’il aurait en plus, pour ça, loué un chalet romantique rien que pour nous deux ? Putain, j’y aurais jamais pensé. Lui, si. Alors que ce n’était pas son style. Preuve qu’il voulait réellement que ça aille mieux entre nous, et qu’il était prêt à beaucoup pour que je ne parte pas définitivement. J’avais offert mon pardon, pour la première fois. Et pour la première fois, j’avais été touché, au plus profond.

Installer un jaccuzzi était une idée tentante… Dans ma tête, je cherchais déjà l’endroit où je pourrais en mettre un sans qu’il gêne de trop… Mais j’avais peur que si jamais je cédais à cela, ça ne rendrait plus le moment si exceptionnel. Alors… On verra. Mais je comptais bien profiter de ce que j’avais sous la main, à savoir Lewis. Puis savoir qu’il voulait remettre ça me comblait de bonheur, là maintenant.

«  - Quand tu veux »


Et j’étais sincère. Quand il voulait ! Alors oui, je profite. Les vaguelettes contre ma peau, le contact de Lewis sur ma peau, et puis… ses lèvres, contre les miennes. Il me faut quelques secondes pour partager le baiser, et me tirer de ma rêverie. Il ne m’avait pas grimpé dessus, ni rien de sexuel. Et c’était sûrement ce qui rendait la scène encore plus exceptionnel entre nous. Simplement de la tendresse, lui, moi, et ce que nous ressentions l’un pour l’autre.

Si je n’arrivais pas à transmettre ça par des mots, je pouvais peut-être le faire par des gestes. Alors le baiser est prolongé, ma main qui se trouvait dans sa main finit sur sa cuisse, le rapprochant un peu de moi. Puis, afin de lui faire comprendre sans avoir à le dire, j’attrape son poignet, afin d’avoir le contrôle sur ses gestes. Non, je ne l’ai pas dirigé vers mon entrejambe pour lui montrer à quel point j’avais envie de lui. Non. J’ai pris sa main, et l’ait posée sur mon torse, au niveau de mon corps.

Qui, putain, s’emballait comme si je tapais un sprint. Alors que je ne bougeais pas le moindre centimètre.
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Jeu 8 Fév - 14:50


Ouais, j’aurais vraiment voulu rester longtemps ici. Mais bon, ce n’était qu’une location… Et c’est vrai que ça me faisait chier à l’avance de retrouver ce manque d’intimité que nous avions avec Matthew. Chez moi, Morgan interfère et ils se disputent tout le temps, même à en venir aux mains, et chez Matt, son frère me casse les couilles. Il m’aime pas, et pour une fois, j’ai vraiment rien fait. Il est juste choqué que son grand frère soit si « posé » avec moi… Ben crois-moi mon gars, j’suis aussi choqué que toi ! Mais c’est comme ça, et ça me fait chier qu’il essaye d’interférer comme ça…

Du coup, je pense qu’on allait rester jusqu’à demain soir dans cette petite maisonnette de vacances, histoire de bien souffler, avant de retrouver le taf, qui s’annonçait être tout aussi stressant, d’ailleurs, enfin ça, c’est notre métier, on en a l’habitude, en vérité. On aime ce que l’on fait. On l’a choisi.

Le silence marqué se prolonge dans la pièce, mais il n’est pas du tout gênant. Puis comme si il ne savait pas s’exprimer par les mots, sa main lâcha la mienne pour venir sur ma cuisse, me forçant à m’approcher, et l’autre venant être saisie pour être posée sur son torse de rêve. J’esquisse un petit sourire. Qu’est-ce qu’il essayait de me dire qui ne passait pas par la parole ? On était vraiment des handicapés des sentiments… Mais sous ma main, je sentais bien ce coeur qui battait plus vite que d’ordinaire. Alors j’ai bien vite compris le message… Un message qui me perturbait énormément, et accélérait également mon rythme cardiaque. Il avait une façon de faire décalée, mais ça me touchait encore plus… A ce moment là, j’ai été totalement attendri.

Je garde ma main sur son coeur, en le sentant battre sous mes phalanges. J’ai l’air con, parce que je sais pas comment réagir, comment lui dire que, moi aussi, je m’emballe, sans avoir l’air niais. C’est tellement pas dans mes habitudes… Du coup, je fais exactement la même chose que lui, et j’attrape sa main, pour venir la placer sur mon torse, lui faisant sentir mon coeur qui battait la chamade.

On se serait cru dans Tarzan, sérieusement… J’imagine que j’suis Jane en plus.

— … Moi aussi, tu sais.

Moi aussi, parce que ce geste, pour moi, c’était un aveu. Sans mot, dans déclaration, mais tout aussi probant. Je savais lire entre ses lignes, et décoder ses gestes maladroits, tout comme il savait deviner ce que je pouvais penser rien qu’en analysant mon regard. Moi aussi, mon coeur s’emballe.

Mais moi aussi, je ressens des choses. Que je n’arrive pas à dire. Mais je viens de les faire comprendre. Du coup, je ris légèrement face à notre maladresse, et je fais remonter doucement sa main, pour venir en embrasser la paume et la garder contre moi.

— Tu m’auras eu jusqu’au bout.

Est-ce que c’était une manière de dire « je concrétise » ? Je ne le savais pas vraiment… Mais j’avais envie de le dire, parce que c’était le cas. Je lui appartenais, maintenant.


avatarLewis Steiner
New Yorkais
promu guide touristique !
j'ai : 31 ans et je suis né(e) le : 14/02/1987 à : Berlin. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 529 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 14/09/2017 Dans la vie, je suis : Avocat de l'accusation réputé, s'il vous plaît. Une sorte de proc' quoi. Me faites pas chier ou j'vous fous au trou. Côté cœur, je suis : En couple... OUI JE SAIS !

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   Jeu 8 Fév - 19:36


Il fait la même chose... Il pose ma main sur son torse, et je la plaque sur sa peau. Je sens son coeur qui bat la chamade. C'est dingue quand même, comment est-ce qu'on a pu en arriver là ? C'est idiot, mais cette question revient sans cesse quand je suis avec lui, parce que justement, je me mets à me poser beaucoup trop de questions. Par contre, ces questions, elles ont évoluer, et changer du tout au tout. Et oui, moi aussi je pensais que c'était impossible, mais pourtant...

Si avant je me demandais si c'était raisonnable de coucher avec le même homme plusieurs fois, maintenant je me demande si c'est raisonnable de ne coucher qu'avec un seul et unique homme. Si avant je me demandais comment lui montrer que j'avais envie de lui, je me surprend à me demander comment je pourrais lui faire comprendre que... j'étais complètement accro à lui. Et que j'avais developer beaucoup plus de choses à son égard.

Nos coeurs ne battent pas au même moment, mais le rythme semble être le même. Du coup, je me demande quand même si, de par ce geste, il souhaitait faire passer le même message que moi ? Ou alors est-ce que je me suis totalement fourvoyé ? Mais il me confirme que lui aussi... Et je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression qu'effectivement, c'est la même chose. Je souris, comme un idiot, et pose ma tête contre son front. Il embrasse ma main... Un geste doux, vraiment très doux. Et ça me déstabilise vachement.

" - ... Parce que, je t'ai ? "


Et oui, la fameuse technique de la "question" pour ne pas avoir à être trop sérieux... sauf que j'ai envie d'en savoir plus, et.. De lui dire que moi aussi, j'étais à lui, d'une certaine manière. D'ailleurs, j'allais le lui dire ! Parce qu'il y a un moment où un Kennedy, ça porte ses couilles.

" - Tu penses qu'on peut dire qu'on est... genre, ensemble, ou c'est trop tôt ? "


Puis, je panique. Putain, j'ai vraiment dit ça ?

" - Enfin, oublie, j'ai cru que tu disais ça pour ça, mais.. Non mais ça me va très bien comme on est hein ! T'inquiète.. "
avatarMatthew Kennedy
Administrateur
AU GROS MARTEAU.

Administrateur AU GROS MARTEAU.
j'ai : 34 ans et je suis né(e) le : 07/12/1983 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 558 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/10/2017 Dans la vie, je suis : Avocat. Côté cœur, je suis : En couple

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Second chance — ft. Matthew   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Second chance — ft. Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Matthew "Matt" Williams
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» [M] Matthew Gray Gubler - Indépendants
» [M] ▲ MATTHEW HITT - The Other Me Is Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: Manhattan :: Les logements-
Sauter vers: