Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 Il suffit de parler pour devenir un autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Ven 26 Jan - 19:03



J'atteignais ENFIN Brooklyn. Après une journée passée à conduire sous toutes les conditions météo possibles, je me garais sur le tout petit parking de chez Hank's. La lumière du bar se voyait de loin, et il y avait déjà pas mal de monde. Il devait être pas loin de 22h, du moins, j'imaginais. Ces derniers jours, j'avais un peu perdu la notion du temps. J'avais été pris dans mon affaire, je n'avais pas beaucoup dormi, j'avais mangé des saloperies et pour couronner le tout, j'avais rompu tout contact avec Casey.

Je ne l'avais appelé qu'une seule fois, et elle avait eu le don de me foutre plus en boule que je ne l'étais déjà. Elle m'avait encore une fois rabâché de ne pas la tenir au courant de mes actions, de mon état. J'avais réalisé à ce moment là que je ne pouvais pas être à ce que j'faisais, et avec elle à la fois. Je me devais d'être concentré en permanence face aux risques que je prenais. Je n'avais pas le temps de me préoccuper de ce qu'elle en penserait. Je l'avais sentis... agacée au bout du fil. Peut être que finalement, mon mode de vie était plus compliqué à accepter pour Casey. Et c'était normal... je partais plusieurs fois par mois, plus ou moins loin, plus ou moins longtemps, et elle ne savait presque rien de tout ce que je pouvais faire. Normal... Je me doutais que ce moment arriverait et pire, j'avais besoin d'espace, j'avais besoin de ne pas me justifier pour quoi que ce soit ! J'avais pas envie de mentir constamment pour la préserver. C'était ma vie, et ça ne pouvait pas être autrement.

Je revenais au bercail après plus de 10 jours. J'avais visité trois états. Ce que je devrais faire ? Appeler Casey, ou du moins lui envoyer un message pour lui dire que j'étais à New York. Mais étrangement, je ressentais juste l'envie de m'asseoir à un comptoir, de boire un coup voire plusieurs, et d'éviter de m'expliquer et d'encaisser des remarques et des regards désobligeants. J'étais fatigué, valait mieux pas que l'énervement vienne s'additionner à ça. Voir des visages étrangers s'amuser, sourire, et ne pas me juger pour mes déplacements mystérieux ou mon entêtement égoiste, voilà ce que je voulais. De l'espace, du divertissement.

Je claque la portière de ma Chevrolet, et entre dans le bar. Je portais encore ce jean troué et cette chemise bordeaux dont les manches étaient rabattues jusqu'à mes coudes. Je m'assoies sur un des tabourets et m'apprête à commander un whisky, quand une voix féminine m'interrompt. Celle d'une serveuse que je voyais pour la première fois.. j'avais pourtant des habitudes ici.

- Laissez moi deviner...! Un truc bien corsé pour rincer tous les dégâts d'une mauvaise journée ?!

Je haussais les sourcils et esquissais un sourire. Je la pointais brièvement du doigt.

- Vous, c'est pas votre premier job de Barmaid !

Elle savait de quoi elle parlait la petite. Elle me sourit en retour et sortit deux petits verres qu'elle remplissait de... je n'savais pas trop quoi. Un pour moi et un... pour elle ? Des petits shots, pourquoi pas !

- On va dire que la mienne n'a pas été des plus joyeuses. Je reconnais mes semblables.

Au fil des minutes, on avait entamé une conversation légère où elle ne m'avait pas parlé d'elle, et où je n'avais pas parlé de moi. Nous en étions à notre quatrième, ou cinquième tournée.. j'en savais rien. J'étais dans cet atmosphère que je recherchais, pas de prise de tête, un lâcher prise total. Je portais cet énième petit verre à mes lèvres, et j'en avalais le contenu cul sec !
avatarAndrew Martyn
Agent du FBI
Sexy, Sexy, Sexy !

Agent du FBI Sexy, Sexy, Sexy !
j'ai : 35 ans et je suis né(e) le : 18/05/1983 à : Austin (Texas, U.S.). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2105 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 10/08/2017 Dans la vie, je suis : Agent Fédéral (FBI) Côté cœur, je suis : torturé.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Ven 26 Jan - 19:36

Ce mec a le don de me chambouler dans tout les sens du terme. Ce mec, c'est Andrew. C'est pesant. Il a rompu tout contact avec moi depuis notre dernier appel téléphonique datant d'il y a quelques jours. Plusieurs longs jours où il n'a pas daigné donner signe de vie. Il m'avait prévenu mais pourtant, je pensai qu'il parlait sous le coup de la colère. Je me suis montrée agacée et relativement casse-pieds. J'ai osé évoquer sa soeur et c'est sûrement ce qui a fait le tout. Ou, est-ce simplement mon entêtement à vouloir savoir comment il se porte qui fait qu'il s'est éloigné ainsi. Ça a toujours eu le don de l'énerver. J'y peux rien, c'est dans ma nature. Je l'aime beaucoup ... Énormément ... Je juge normal certains de mes comportements.

J'ai passée une journée merdique à ruminer ce manque de lui que je ressens et à travailler pour deux, puisque je me retrouve seule. Une journée que j'ai besoin d'évacuer. Je ne suis pas dans la meilleure période de ma vie. J'accumule et quand je pense sortir la tête de l'eau, quelque chose vient me l'enfoncer davantage.

C'est avec ma copine, Evy que nous décidons de nous rendre dans un petit bar de Brooklyn que je connais trop bien. Chez Hank's. J'y ai passé des bons et des mauvais moments mais pourtant, j'y retourne. C'est le bar de prédilection de Andrew. C'est au volant de la voiture de ma copine que nous nous y rendons. À nous deux, on va refaire le monde, clairement. Bras dessus, bras dessous, nous parcourons le petit parking jusqu'à l'entrée. Mon visage bifurque sur une Chevrolet qui m'est drôlement familière puisque c'est celle de Andrew.

- Casey, dépêche-toi, t'es à la traine !

- J'y suis, ça va.

Je cache mon malaise par un grand sourire et nous franchissons les portes du bar où effectivement, j'aperçois mon petit-ami, installé au bar, en grande conversation avec une fille qui doit être la nouvelle barmaid de Hank. Lui, est à l'autre bout du bar, en train d'essuyer ses verres, en grande conversation avec un autre client.

Nous prenons place à une table où nous rejoignons deux autres de nos amies que nous saluons et que nous avions prévu de rejoindre. Je suis distraite et mon attention est portée sur Andrew qui est de dos à moi. Il est de retour et il n'a même pas daigné me prévenir. C'est donc comme ca que fonctionne notre relation ?

- C'est pas Andrew, là-bas, au bar ?

C'est la voix de Evy qui me tire de mes pensées. Je me contente de hocher la tête. Elle le connait parce que j'ai tendance à beaucoup m'étaler sur le sujet lorsque je suis avec elle. Elle sait à quoi il ressemble physiquement, parce que je lui ai montré des photos. Elle en sait beaucoup mais pas suffisamment parce qu'au final, je ne m'étale pas tant que ça. Elle sait que je suis cramée de lui et que pour lui, je suis prête à tout.

- C'est qui, cette nana ?

- La barmaid, j'imagine, Evy ...

Ça ne me plait pas mais alors pas du tout. Je souris même si je n'en ai pas envie pour faire bonne figure.

- Hey, Hank, ta barmaid est trop occupée à faire les yeux doux aux clients pour nous servir ? Ca fait un quart d'heure qu'on attend !

Evy et sa discrétion absolue. Evy et son tact légendaire. Evy dans toute sa splendeur. Elle accompagne ses paroles par un petit signe de main qu'elle adresse à la barmaid, visiblement fière de son mensonge et de cette interruption.

- Files-nous une bouteille de vodka, ma jolie, on aura plus besoin de t'interrompre !
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Sam 27 Jan - 11:08


J'avais décidé de m'offrir quelques heures loin de toute prise de tête. Loin de mon affaire personnelle, loin du FBI... et aussi loin de Casey. Une soirée comme je ne m'en était pas autorisé depuis belle lurette et qui pourrait faire le plus grand bien à mon esprit encombré. Le simple fait de voir des gens qui avaient le sourire et que ne se souciaient pas du tout de ce qui pouvait se tramer dans ma vie, c'était une libération. Cette fille, devant moi. Cette nouvelle serveuse qui paraissait avoir 6 ou 7 ans de moins que moi, elle ignorait qui j'étais, où je travaillais et elle ne connaissait rien de mon histoire et de mon caractère. J'aimais ça. Juste sentir que j'étais un homme parmi d'autres, capable de passer du bon temps après une mauvaise journée dont je ne dirais rien...

Ces 10 derniers jours avaient été tellement intenses, sur tous les plans, que je réalisais qu'il fallait parfois que je prenne un peu le large. Que je vois autre chose. Je ne voulais pas devenir fou. Prendre le large tout en gardant quelques vieilles habitudes... c'était ce qui m'avait conduit chez Hank. Le gérant était désormais un bon ami et je le voyais discuter plus loin, je le saluerais quand il passerait par là. En attendant, c'était avec sa nouvelle employée que je m'amusais. Je ne regardais même plus ce qu'elle versait dans nos verres, je ne comptais même plus. J'avais le sourire aux lèvres, je me détendais et c'était bien tout ce qui comptais. Elle, elle était plutôt sympa, drôle et souriante. Enjouée et pas du tout intrusive...J'avais trouvé la bonne personne. Ou plutôt, elle m'avait trouvé.

Je reposais ce verre sur le comptoir en le faisant claquer et mes yeux, brillants par l'alcool et la fatigue, se posèrent sur la serveuse dont je ne connaissais même pas le prénom. Celle-ci avait le regard rivé sur Hank qui lui sommait de retourner au travail. Elle me sourit, attrapa un carnet et un stylo..

- Les affaires m'appellent ! J'reviens dans trois minutes, on en a pas fini !

Elle s'éloigna et je lui lançais un rapide...

- Quel patron autoritaire !

.. sur le ton de l'humour, en fronçant les sourcils. Je jouais involontairement avec le petit verre vide qui trônait encore en face de moi. Mes pensées vrillèrent, l'espace d'une seconde, sur ce que j'étais en train de faire. Et puis, pourquoi je m'en sentirais coupable ? J'avais encore bien le droit de me prendre un peu de bon temps dans un bar sans en avertir qui que ce soit ! Je restais face au comptoir alors que la serveuse alla prendre ses commandes. Je ne la vis pas revenir tout de suite.. par contre, Hank s'approcha de moi, derrière le bar. Il paraissait se poser des questions.

- Dis donc, tu les mène à la baguette tes nouvelles employées ! Je voyais son regard passer d'une table derrière, à moi. Et ceci, deux fois de suite.
- Ca va d'ton côté Martyn ?! Un grand sourire s'afficha sur mon visage.
- Bien sûr que ça va ! Si c'est mon taux d'alcoolémie qui t'fait flipper, j'te rappelle que j'suis déjà sorti de là dans de pires états ! J'étais certes pas sobre. Mais tout à fait maitre de moi-même. Il m'en fallait plus.
avatarAndrew Martyn
Agent du FBI
Sexy, Sexy, Sexy !

Agent du FBI Sexy, Sexy, Sexy !
j'ai : 35 ans et je suis né(e) le : 18/05/1983 à : Austin (Texas, U.S.). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2105 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 10/08/2017 Dans la vie, je suis : Agent Fédéral (FBI) Côté cœur, je suis : torturé.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Sam 27 Jan - 11:39

Mon regard est rivé sur Andrew qui a l'air de bien s'amuser, avec cette barmaid avec qui il avale shot sur shot. D'où je suis, j'ai une vue assez large sur ce qu'il se passe. Il a beau être dos à moi, vu les sourires qu'elle a sur le visage, ils doivent pas mal communiquer. Le problème, il n'est pas là parce que j'ai confiance en lui. Le problème, c'est qu'il est en train de se torcher la gueule dans un bar alors que moi, je suis dans l'ombre depuis plusieurs jours. Il ne veut plus qu'on ai de contact lorsqu'il devra s'en aller pour sa quête personnelle sauf qu'il part de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps et que de ce point de vue, ça me pèse.

- Casey, t'es avec nous ou avec lui ?

Je tourne la tête vers Evy et j'efforce de sourire, de nouveau. Elle a raison, dans un sens. Je suis attablée avec elles trois et mon attention est détournée vers mon petit-ami qui a refait surface sans donner signe de vie.

- Excuses-moi, je suis avec vous.

La barmaid daigne enfin s'approcher de notre table. Je la sens pas. Elle a l'air d'être tout à fait le style de Andrew. Brune, pas trop petite, pas trop grande, fine, bien apprêtée, rayonnante, naturelle ... elle est magnifique, je ne peux pas le nier. Je ne dois absolument pas laisser ma jalousie prendre le dessus où ça risque de mal se terminer, comme le fameux coup où j'ai frappé l'une des clientes de Hank, la dénommée Dana, dans un excès de jalousie. Andrew n'était pas content et maintenant qu'il est avec moi, me comporter de la sorte serait pire que tout. Il pourrait penser que je n'ai pas confiance en lui alors que c'est faux, je suis juste en train de bouillir, intérieurement parce qu'il n'a visiblement pas envie de se retrouver avec moi. On ne doit pas avoir la même conception d'une relation, lui et moi.

- Il te plaît, le mec là, assis au bar ?

Elle n'a pas osé ? Bien sûr que si ...

- Evy, ferme-là. Ramènes-nous une bouteille de vodka, comme te l'a demandé ma copine, y a quelques minutes, s'il te plaît.

Mon ton est froid, presque glacial. Elle n'ose pas répondre à Evy, face à mon interruption et je ne veux pas savoir parce que si Andrew l'intéresse, je ne peux pas promettre de ne pas vriller. En attendant, j'ai besoin de prendre un verre et de m'intéresser à autre chose qu'à ce qu'il se passe actuellement.

La barmaid s'éloigne et mon regard tombe sur celui de Hank qui regarde deux fois de suite vers moi, puis vers Andrew. Je lui adresse un fin sourire et un petit signe de la main pour le saluer et je me tourne vers mes copines qui sont en train de discuter de tout et de rien. Mes pensées sont occupées ailleurs mais je fais de mon mieux pour me concentrer sur notre conversation actuelle. Je me laisse quelques minutes avant de les lâcher et de repartir chez moi, même à pieds.
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Dim 28 Jan - 17:56


Ce soir, je ne voulais pas penser à la conversation que j'aurais avec Casey, au sujet de ce qu'on s'était dit au téléphone. Parce que je savais qu'on l'aurait.. cette conversation. On reparlerait encore une fois de mes absences, de mes non-dits, et de ma soeur et de son assassin que je traquais en mettant de côté tout ce qu'il y avait autour de moi. Pas ce soir. Je ne voulais pas me prendre la tête avec ça. J'avais juste envie de redevenir Andrew, le type qui fréquente les bars sans contraintes, sans restrictions, sans devoir rendre des comptes et surtout sans parler de ce qu'il avait fait ces derniers jours, ou tenter de dissimuler la vérité.

Je voyais bien dans les yeux de Hank qu'il se passait un truc. D'habitude, c'est le premier à venir me proposer un verre de whisky et à me chanter les différentes informations croustillantes sur ses clients. On en avait passé des soirées où on s'était retrouvé que tous les deux, lui terminant son service et moi son dernier client. Je le rassurais que l'alcool que j'avais ingurgité. Il savait que je pouvais en boire avant d'être complètement mort ! Je souris en lui répondant, avant qu'il n'ai reprit la parole..

- D'ailleurs, remets nous la même chose, à.. ta serveuse et à moi. Je lui pointe les deux verres du doigt brièvement. - T'en fais pas, j'fais attention à elle. Je m'arrêterais si j'vois qu'elle tient plus la route !

Le regard d'Hank passa une nouvelle fois derrière nous et il me répondit enfin..

- C'est pas à Emma qu'tu dois faire attention !

J'avais du mal à comprendre le sens de cette phrase. J'en fronçais les sourcils, un sourire mince trônant toujours sur mes lèvres.
Emma donc, la nouvelle employée revenait tout juste derrière le bar. Elle posait son calepin et me regardait.

- Dis donc... Le trio de catcheuses là bas. Elles te connaissent on dirait...

Me lança t-elle avant que je ne me retourne pour voir de qui elle parlait. J'en avais certes connu des filles dans ce bar, mais aucunes qui ressemblait à une catcheuse ! Non... pas mon genre. Mes yeux se posèrent sur la tablée, et s'arrêtèrent immédiatement sur Casey. C'était une blague ou bien... ? Un simple hasard ? Savait-elle que j'étais rentré ? Que je m'étais arrêté là ? Bordel... Hank !

- J'me trompe pas alors.. Emma sourit et attrapa une bouteille. J'étais toujours tourné vers le groupe de copines. - Je parie sur la p'tite brune qui te dévore du regard depuis qu'elle est arrivée. Je souris à mon tour. Elle visait juste. Elle était décidémment forte. Je baissais les tête et regardait Hank. - Donc c'est quitte ou double. Soit ta journée sera merdique jusqu'à la fin, soit cette fille va en faire remonter le niveau. Dans tous les cas... j'imagine que notre petit jeu s'arrête là.

Je ne lui répond que par un sourire poli. Ca ne pouvait certainement pas être pire... Au fond, j'aurais aimé continuer cette soirée sans voir Casey. Je regardais Hank.

- C'est toi ? Sous-entendu, "c'est toi qui l'a prévenu que j'étais là ?". Il grimaça.
- Bien sûr que non ! J'ai d'autres chats à fouetter. Vous êtes assez grands pour vous gérer tout seuls ! Sur ce coup là il n'avait pas tord. Il attrapa son chiffon et s'éloigna... Emma quant à elle, garnissait son plateau et alla servir ses clients.
avatarAndrew Martyn
Agent du FBI
Sexy, Sexy, Sexy !

Agent du FBI Sexy, Sexy, Sexy !
j'ai : 35 ans et je suis né(e) le : 18/05/1983 à : Austin (Texas, U.S.). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2105 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 10/08/2017 Dans la vie, je suis : Agent Fédéral (FBI) Côté cœur, je suis : torturé.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Dim 28 Jan - 20:26

J'ignore ce que nous nous serions dit, Andrew et moi, si jamais il avait daigné me dire qu'il était de retour. J'aurai sûrement voulu le voir. J'aurai sûrement évoqué notre dernière conversation téléphonique. J'aurai sûrement tenté d'avoir quelques explications. Tout le train train habituel. Je trouve ça presque normal, en fait. Lui et moi, on sort ensemble, ce qui implique certaines choses, qu'il le veuille ou non. Je lui laisse sa liberté parce que je n'ai aucun droit là dessus et surtout, parce que je n'aimerai pas que la mienne me soit retirée. Je ne lui demande jamais rien, juste qu'il prenne le temps de me donner des nouvelles. Je ne pense pas que ça soit trop demandé. Pourtant, c'est sûrement le cas car selon lui, l'idéal, c'est de rompre tout contact quand il est loin. Une partie de moi est décédée face à cette révélation quand on sait qu'il est plus absent que présent.

Hank n'a plus l'air de savoir d'où donner de la tête. Il doit se rendre compte que quelque chose cloche puisque nous sommes éloignés l'un de l'autre alors qu'habituellement, bien souvent, quand nous sommes dans son bar, ensemble, c'et pour prendre un verre ensemble, justement et refaire le monde. Là, c'est totalement l'inverse.

J'essaie de tendre l'oreille pour entendre ce qu'il se dit mais je suis bien trop loin et mes copines, dont Evy qui a le timbre haut, ne cesse de causer. Elle débite des mots à la minute, c'est incroyable. Je me demande comment je fais pour la supporter, en définitive. Je l'aime beaucoup, ça doit combler. Le peu de gens qui me connaissent assez bien savent que quand j'aime, je suis prête à beaucoup. Je parle autant en amitié, qu'en amour. Quand il se retourne et que son regard croise le mien, je vois à son expression que ça ne lui plait pas des masses. Cet échange de sourire avec la barmaid, ça me tape sur le système parce que je ne sais pas ce qu'ils sont en train de se dire. Elle, elle a un talent que moi je n'ai plus depuis quelques jours : elle arrive à le faire parler et sourire. Je me détourne de son regard et je m'adresse à mes copines.

- On s'capte un autre jour, les filles, j'suis désolée, faut que j'y aille.

La Evy, elle ne voit pas ça du même oeil que moi. Alors que je suis en train de me lever, elle me tire par le bras. Je perd l'équilibre et mes fesses s'écrasent de nouveau sur la banquette.

- C'est bon, Casey. J'sais pas c'qui s'passe dans ton couple mais je m'en fou. Tu restes là et tu passes outre. On a prévu de passer une soirée entre filles et donc, on va passer une soirée entre filles.

Elle est aussi autoritaire et ferme que Andrew, tiens mais contrairement à avec lui, ça ne fonctionne pas.

- J'suis désolée, je t'appellerai.

J'aurai du faire demi-tour à la seconde où j'ai vu la voiture de Andrew mais ma curiosité m'a poussée à entrer et à voir ce qu'il se passait. En définitive, j'ai retrouvé mon petit-ami en charmante compagnie en train de discuter et de sourire alors que moi, bon dieu, je ne suis même pas capable de le faire.

- Pardon, les filles, on organisera quelque chose chez moi pour m'faire pardonner.

J'envoie un baiser volant et je me lève rapidement avant que l'étau qui sert de main à ma copine se resserre de nouveau autour de mon poignet.

- Casey !

Trop tard. Je lève la main, en guise de salutations, sans jamais me retourner et j'adresse un signe de main et un sourire à Hank, également avant de sortir de l'établissement et d'emmitouflée dans mon manteau et mon écharpe, me diriger vers chez moi. Un peu de marche ne me fera pas de mal, j'imagine. J'ai besoin de prendre l'air et de réfléchir à tout ça. Je me remet surtout en question parce qu'un comportement comme celui-ci, c'est nouveau. Andrew ne m'a jamais fait un coup comme celui-là. Est-ce moi qui suis en tort, au final ? Je l'étouffe ? Perchée sur mes talons hauts, je marche à un rythme ni trop lent, ni trop rapide, en pleine réflexion.
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Lun 29 Jan - 9:41



C'était un peu comme si les pas de Casey retrouvaient sans cesse les miens. Ou peut être que le hasard y était pour quelque chose dans tout ça. J'avais émis l'hypothèse que Hank avait eu un rôle dans cette rencontre, mais je savais qu'au fond, il n'y était pour rien. C'était un patron de bar qui écoutaient les histoires de ses clients mais qui ne s'imiscait pas dans leurs vies. Je doutais qu'il ai contacté ma coéquipière pour lui balancer que j'étais là à profiter de quelques verres avec une nouvelle serveuse ! Voyons les choses telles qu'elles étaient, Casey était accompagnée de deux de ses amies. Visiblement, cette sortie avait été planifiée, ça n'avait rien de spontané. Et si j'avais voulu me cacher de tout le monde, j'aurais mieux fait de choisir un autre bar... plus loin de chez moi et de chez elle, quelque part où on ne me connaissait pas ou...moins.

Hank s'était éloigné. J'imaginais qu'il ne voulait pas entrer dans cette embrouille. Emma, la barmaid servait en salle. Je posais les yeux sur mon petit verre vide et hésitait. M'en faire servir d'autres, rester là en ignorant Casey ? Ou bien... J'avais du mal. Maintenant que je la savais derrière moi, je ne pouvais plus faire comme si elle n'était pas là. Je me retournais pour regarder le trio encore une fois. Mon binôme se levait et semblait vouloir quitter la petite fête. Je savais que c'était du à ma présence... Elle sortait. L'une de ses copines me lança un de ces regards que je ne réussis pas à interprêter tout de suite. Il semblait dire "Merci pauv' con ! Tu viens de nous gâcher notre soirée !" Ou bien "Qu'est ce que t'attends ?!". Sans doute un mix de ces deux versions.

Je me tournais vers le bar. J'étais soulé de devoir mettre fin à un moment loin de tout. Et pourtant, je tenais beaucoup à Casey... Je cherchais dans ma poche et déposais deux billets sur le comptoir que je poussais vers Emma, de retour derrière le comptoir. Je lui adressais un sourire peu sincère.

- On remettra ça... Me lança t-elle en comprenant bien ce qui me faisait quitter ce tabouret.
- Avec plaisir.

J'ignorais si j'en aurais l'occasion mais cette fille avait été agréable. Aussi professionnelle que naturelle. Je poussais la porte du bar et quand elle se referma derrière moi, le bruit s'évanouit. Je grimpais au volant de ma caisse. Je ne savais pas par où elle était partit, mais j'avais une vague idée du chemin qu'elle avait emprunté... celui vers chez elle. Je démarrais et je n'eus pas loin à aller avant de l'apercevoir qui marchait, seule. Je ralentis alors que je m'approchais d'elle, j'ouvrais la fenêtre côté passager et me penchais un peu pour lui parler. J'attendais qu'elle daigne me regarder... le bruit reconnaissable de la voiture avait déjà du l'avertir de mon approche.

- Montes.
avatarAndrew Martyn
Agent du FBI
Sexy, Sexy, Sexy !

Agent du FBI Sexy, Sexy, Sexy !
j'ai : 35 ans et je suis né(e) le : 18/05/1983 à : Austin (Texas, U.S.). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2105 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 10/08/2017 Dans la vie, je suis : Agent Fédéral (FBI) Côté cœur, je suis : torturé.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Lun 29 Jan - 9:53

Je ne peux pas rester dans ce bar à refaire le monde avec mes copines en sachant que Andrew est installé au bar et qu'au vu du regard qu'il m'a lancé, il était plus dégoûté qu'autre chose de me voir. J'ai tout un tas de questions qui me trottent dans la tête. J'ai peut-être un peu abusé, la dernière fois, au téléphone même si j'ai trouvé ça légitime sur le coup. J'ai peut-être aussi un ras-le-bol de la situation dans le sens où je ne parviens pas à comprendre le sens exact de ses mots. Ne plus prendre contact quand il sera occupé avec sa mission personnelle. Ne plus prendre contact ... du coup, quand pourrons-nous le faire ? Quelques jours, tout au plus, au cours du mois ? Non, ça ne me convient pas. Qu'il s'en aille, je m'en fou parce que c'est sa vie qui veut que les choses soient ainsi. Qu'il me laisse m'inquiéter sans donner signe de vie, non. Qu'il veuille couper tout contact avec moi pendant, encore moins. Qu'il revienne et qu'il aille se saouler la gueule en charmante compagnie, ça me déplaît aussi. Mais ... j'ai sûrement mes torts, dans tout ça.

J'ai besoin de prendre l'air et de réfléchir à comment je vais pouvoir amorcer ça sans lui péter à la tronche parce que je suis presque certaine que je vais y mettre du mien mais que je vais lui dire aussi tout ce que j'ai sur le coeur. Je sais aussi qu'on peut très bien s'ignorer encore longtemps, vu comment c'est parti. Je marche dans les rues de Brooklyn en direction de chez moi. À pied, j'en ai pour tout au plus, une bonne demie-heure. Ça me fera les jambes. Même en pleine réflexion, je suis à l'affût du moindre bruit. Déformation professionnelle, j'imagine ? Je l'entends. J'entends parfaitement le ronronnement du moteur de cette vieille voiture qu'il chérit tant et qui ralentit à ma hauteur. La vitre, côté passager s'abaisse et je vois son visage apparaître au travers.

- C'est bon, Martyn, va t'amuser, j'rentre, t'en fais pas.

Je ne monterai pas dans sa voiture et encore moins après ce que je viens de balancer. Je coupe en plein milieu d'une petite ruelle dans laquelle il ne pourra pas s'engouffrer avec sa voiture et qui me permettra de gagner quelques mètres. Je connais New York comme ma poche, à force. Un mince reproche, par rapport à la situation et quelques mots comme pour le rassurer sur le fait que je compte bien rentrer chez moi même s'il doit s'en douter.
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Lun 29 Jan - 10:46


J'aurais voulu passer encore une petite heure chez Hank's. Juste pour chasser les mauvaises notes de ces derniers jours et pour rentrer chez moi, peut être un peu beurré, histoire de m'endormir vite et de ne penser à rien d'autre. J'avais besoin de souffler, je m'en rendais compte. Seulement... c'était plus fort que moi. Casey et les sentiments que j'avais pour elle étaient plus forts que moi. Je quittais le bar peu après elle, avec dans l'intention de la rattraper et de faire ce dont je n'avais aucune envie... discuter de ce qui s'était passé et de la tension palpable qu'il y avait entre nous. Je ne savais même pas ce que j'allais bien pouvoir lui dire... je savais juste que j'avais besoin d'espace et de temps.

Comme j'aurais pu le prévoir, Cooper n'en fit qu'à sa tête quand je lui demandais de monter dans la voiture. Têtue comme une mule, j'étais parfois allergique à ce défaut. Et ce qu'elle me balança pouvait facilement me faire monter dans les tours. M'amuser ? Oui, j'étais en train de le faire. Devais-je forcément me priver d'amusement parce qu'on était ensemble ? Il me semblait l'avoir fait en tout bien tout honneur. Certes, je ne l'avais pas averti de mon escapade, mais j'étais encore dans mes droits, et surtout dans mes libertés.

- Sois pas bête Cooper. Montes dans cette caisse !

Mon ton ne reflétait pas l'énervement mais il était posé, clair et montrait que j'avais pas très envie de rire et d'insister encore plus. Elle m'agaçait quand elle était bornée comme ça...Et comme pour me faire encore plus chier, elle emprunta une ruelle et bien sûr, je ne pouvais pas la suivre. D'un geste rapide et franc, je tournais le volant sur la droite pour y garer ma voiture et sortait rapidement en claquant la portière. Voilà... c'était monté, j'étais bien chaud ! Et j'avais passé l'âge de courir dans les rues après les nanas !

- Casey !

J'avais marché d'un pas rapide. Et je l'avais rattrapé. Je posais ma main sur son bras pour qu'elle se retourne et soit face à moi.

- Si tu t'arrêtes pas là, j't'assure que j'irais pas plus loin !

Oui, c'était un peu une menace. Mais maintenant qu'elle me faisait face, j'attendais qu'elle parle !
avatarAndrew Martyn
Agent du FBI
Sexy, Sexy, Sexy !

Agent du FBI Sexy, Sexy, Sexy !
j'ai : 35 ans et je suis né(e) le : 18/05/1983 à : Austin (Texas, U.S.). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2105 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 10/08/2017 Dans la vie, je suis : Agent Fédéral (FBI) Côté cœur, je suis : torturé.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   Lun 29 Jan - 14:20

Je devais passer une soirée avec mes copines durant laquelle, autour d'un verre, nous aurions refait le monde, comme nous le faisons assez régulièrement. À la place de ça, j'ai pris mes clics et mes clacs et j'ai décidé de rentrer chez moi. Le voir et être presque transparente à ses yeux, ça m'a fait un drôle d'effet. Le voir discuter et échanger des regards et des sourires avec cette fille, ça m'a fait un drôle d'effet également. Ce n'est pas ma jalousie qui parle parce que de nouveau, j'ai confiance en lui. C'est juste que elle, elle a réussi là où moi j'ai échoué et où il m'a recalée.

Je rentre chez moi, à pieds, dans l'optique de me poser dans le canapé avec un verre de Chardonnay et de tenter de penser à autre chose, pour ce soir au moins. La route me sera largement suffisante pour réfléchir et me remettre en question. Quand je serais chez moi, je ferais en sorte de souffler. Ce n'est pas ma destinée. Il me suit et me rattrape en voiture, m'ordonnant presque de monter. Au son de sa voix, je ne sais même pas dire si c'était un ordre ou une suggestion.

- Non, Martyn.

Moi, en revanche, je suis ferme. Je n'ai pas envie de monter avec lui en voiture, ni même de discuter parce que j'ai peur. J'ai peur qu'il me dise qu'il arrive au bout de ce qu'il peut donner et qu'il veuille mettre un terme à cette relation qui me tient tellement à coeur. J'ai peur de l'avoir étouffé, contre mon gré. J'ai peur de tout un tas de truc mais aussi, de m'emporter, comme c'est bien souvent le cas.

Je suis une tête de mule et il le sait mieux que quiconque. Volontairement, j'emprunte une petite ruelle dans laquelle il ne pourras pas s'engouffrer. J'entends une portière claquer et sa voix raisonner derrière moi. Je vais prendre cher, pour mon comportement dans un premier temps et pour la suite, j'en sais trop rien parce que je ne suis même pas certaine que l'on puisse communiquer, l'un l'autre. Je l'ignore quand il m'interpelle, augmentant la cadence de mes pas. Sa main vient se poser sur mon bras. Je fais volte face et j'entends ses menaces.

- Je ne t'ai pas suivi ... c'était purement hasardeux.

Je dois parler. Je le vois dans son regard que c'est ce qu'il veut. Je commence à bien le connaître. Dans un premier temps, je veux mettre en avant le fait que mon arrivée chez Hank était dû au hasard et que rien ni personne n'avait manigancé quoi que se soit. J'ai cru comprendre que ma présence était déplaisante, face au regard qu'il m'avait lancé.

- J'sais pas quoi faire ... pas quoi dire ...

Il y a une certaine tension entre nous et j'en deviendrai presque paranoïaque. J'arrive pas à encaisser ce qu'il a dit et mit à exécution parce que c'est être amenée à le voir disparaître progressivement de ma vie, vu qu'il passe de plus en plus de temps loin de moi et qu'il prend de moins en moins la peine de me contacter.

- J'veux pas que tu m'laisses ...

Je plante mon regard dans le sien, après ces dernières paroles. S'il doit me dire que tout est terminé, autant qu'il soit clair et qu'il ne tourne pas autour du pot.
avatarCasey Cooper
Fondatrice
Agent du FBI

Fondatrice Agent du FBI
j'ai : 29 ans et je suis né(e) le : 08/07/1989 à : Pasadena, Californie (États-Unis). Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 2499 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 07/09/2017 Dans la vie, je suis : agent fédéral (FBI). Côté cœur, je suis : en break interminable ...

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il suffit de parler pour devenir un autre...   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Il suffit de parler pour devenir un autre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour devenir partenaire
» Astuce pour devenir riche ou "moyen"
» Une quête pour devenir un pirate !
» Un jeu vidéo pour devenir chirurgien... virtuel...
» Votre Parcours pour Devenir Maître Pokémon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: Archives de RPons à l'ancienne :: RPs-
Sauter vers: