Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile
anipassion.com
Partagez | 
 

 Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe   Ven 9 Fév - 0:52

— Je... Je n'y arrive pas aujourd'hui, Docteur. Je me sens tellement mal... Les cachets n'y font rien, ça résonne, tout le temps, je sens que je vais craquer... Je ne vais pas pouvoir tenir. Il est... Il est là... Trop près...

Ses mains tremblaient. Ses doigts s'agitaient. Il n'était que neuf heures et demie du matin, et son corps ne tenait déjà plus. Des semaines qu'il n'avait pas eu de crise. Il faisait tout pour tenir, tout pour qu'Il ne prenne pas le dessus.

— Je le sens...

Une main vint se poser sur son oeil. Il baissa les yeux, et se mit à ricaner tout seul, un rire entre le nerveux et le malsain.

— C'est dingue...

La V2 ne se manifestait pas totalement ce matin là, mais elle le taquinait, elle cherchait à le rendre fou, et ça marchait. Entre deux, sur un fil, ses yeux étaient à la fois illuminé de perversion et de tristesse à la fois. Il avait un pied en enfer, alors qu'il était là, en face de Jude, pour leur nouvelle séance.

Sa langue s'était déliée facilement, ce jour là. Encore plus. Il lui avait expliqué en quelques détails plus probants ses endroits fétiches, quand il était en crise. Parce que oui, il était conscient dans ces moments là, il ne pouvait juste rien faire pour arrêter ça...

Le "Fifth". C'est là qu'il sortait souvent, en crise, sans proie entre ses mains. Là, il était sûr de trouver ce qu'il voulait... Un club branché, loin d'être "sale" ou autre, mais ou certaines libertés étaient offertes... Des salles privées, des backrooms surveillées, des chambres, tout était à disposition. Alors l'entrée était chère, mais le club était potentiellement clean.

Un aveu non sans conséquence...




— Ça faisait un moment qu'on t'avais pas vu ici, Shane...
— J'étais un peu occupé. Content de me revoir, mh ?

Son sourire était malsain, complètement, cette fois-ci. Il était minuit, et Shane était au Fifth. Entouré de plusieurs "amis" rencontrés ici, il ne se retenait pas de faire son intéressant. Et bien sûr, connaissant la bête, les hommes lui tournaient autour. Sa réputation n'était pas à refaire. Il se faisait payer des verres, s'amusant de voir comment tous les hommes pouvaient être à ses pieds ainsi, et n'ayant qu'une hâte, passer à l'action.

Il avait déjà repéré celui, ou plutôt ceux, qui allaient combler sa nuit et son manque, ce soir... Un grand homme, un peu plus vieux que lui, grand, brun, à la carrure beaucoup plus grande que lui. Il vint sur ses genoux, l'aguichant en se frottant à lui, attrapant son visage, pour lui mordre la lèvre, et lui murmurer quelques mots.

— Allez, suis-moi...

L'homme ne se fit pas prier. Shane pris alors les devants, passant devant l'entrée pour rejoindre les backrooms en bas. Mais quelle ne fut pas sa surprise, quand il se retrouva face à... Son psychologue, Jude Campbell.

— Oh, bonsoir Docteur...

Sa voix était aguicheuse, comme son regard. D'un coup, il avait totalement oublié sa proie actuelle. Il ne le calculait même plus, et ça sans aucun remords.

— Je ne savais pas que vous fréquentiez ce genre d'endroit, c'est bon à savoir.

Son regard était tellement différent. Jude ne l'avait pas encore vu comme ça. Ses yeux bleus profonds, comme noirs, et son sourire malsain, avide et pervers.

— J'allais m'occuper un peu... Mais maintenant que vous êtes là, ça peut être bien plus intéressant.





avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe   Lun 26 Fév - 18:21

Assis dans son canapé de cuir blanc, Jude paraît compatissant, mais détendu.
L'oeil vissé sur son patient, il le laisse parler, acquiesçant parfois en hochant la tête face à la détresse évidente qui se profile devant lui.

Shane Miller.

Un cas tellement particulier. Tellement... Fascinant. Un cas qu'il n'a pas véritablement envie de soigner par des méthodes conventionnelles. Pourtant, il en donne l'impression, avec ses attitudes protectrices, ses sourires francs et ses contrôles réguliers qui montrent qu'il s'intéresse de près au sort du jeune psychiatre.

"Calmez vous, Shane. Vous n'êtes pas seul."

Ses deux yeux bruns se perdent dans ceux, très bleus, du plus jeune. Il y devine son autre Lui, par cette malice pernicieuse qui traîne dans son regard un peu fou.

"Vous avez fais de nets progrès. Et vous avez encore entièrement conscience des faits et de cet autre vous qui vous ronge. Rien n'est perdu."

Il s'avance légèrement vers son patient, déposant alors une main rassurante sur les siennes, étroitement nouées. Ce geste suffit à le faire parler un peu plus, Miller. Il déballe alors où il passe ses soirées quand il est en crise, et le stylo Mont-Blanc hors de prix de Jude, glisse sur le papier blanc.

***

Il est presque minuit quand la Mercedes noire de Jude se gare dans le parking souterrain du "Fifth". Descendant du véhicule, il réajuste sa veste de costume noir sur sa chemise blanche, dont les premiers boutons sont ouverts sur son torse. Faisant siffler le bip de sa voiture, il tourne les talons pour se présenter à l'entrée du club où on l'accueille sans faire d'histoire. Il faut dire qu'il présente bien, et que son charisme n'a d'égal dans cette ambiance feutrée aux douces lumières tamisées. Une fois l'entrée réglée pour une modique somme de presque deux-cents dollars, le psychiatre s'avance dans un couloir court, menant au bar.

C'est là qu'il manque de le percuter.

Celui qu'il est venu chercher, ici. Celui qu'il était certain de rencontrer aux vues de son discours un peu pitoyable de ce matin.

Shane Miller. Encore lui.

"Shane... Quelle bonne surprise."

Jude observe le jeune homme qui accompagne le petit brun, et le gratifie d'un regard intrigué avant que les paroles de Shane ne le sorte de ses pensées un peu... particulières :

"Disons que nous avons tous nos petits secrets."

Il se plait à appuyer volontairement sur le mot "secret", le regardant délaisser tout à coup sa jeune proie pour s'en retourner vers lui, de son sourire si étrange :

"En quoi ma présence peut être intéressante pour vous ?"

Oh, bien sûr qu'il le sait. Mais l'entendre dire ces choses là aurait un avant goût de satisfaction extrême.

"Je vous invite tout les deux à boire un verre si vous voulez."

Volontairement, il glisse un regard très intéressé à la proie délaissée de Shane pour ensuite les contourner et s'avancer vers le bar où se trémoussent deux danseuses presque nues autour d'une barre de pôle dance, les jeux de lumières bariolant leurs peaux satinées.

"Que voulez-vous boire ?"

Il sort son porte-feuilles et sa carte Black Infnite, observant tour à tour les deux hommes plus jeunes que lui. Son petit jeu ne fait que commencer... Mais il en ressens déjà de l'excitation.

avatarJude Campbell
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 43 ans et je suis né(e) le : 10/10/1975 à : Austin, Texas. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 29 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 27/10/2017 Dans la vie, je suis : psychiatre et marionnettiste. Côté cœur, je suis : un séducteur qui manie l'art du mensonge.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe   Mar 6 Mar - 16:29


Quelle avait été sa surprise quand il était tombé sur son psychiatre, la personne la plus intéressante à la fois pour sa V1, que sa V2… Il en avait complètement oublié ses plans actuels, et le mec qu’il était en train de mener dans les back-rooms. Il n’avait plus aucune importance, maintenant que Jude était là…

Shane, dans son for intérieur le voyait comme son protecteur, son sauveur, l’homme qui lui voulait tout le bien du monde. Et sa V2, elle, pensait qu’il était sûrement un des meilleurs coups de sa vie, et qu’il allait falloir tenter le coup très bientôt, justement. Alors autant dire que cette petite rencontre, hasardeuse ? Ne faisait que réjouir le plus jeune. Il disait qu’ils avaient tous leurs petits secrets… Et ça lui tira un petit ricanement. C’était bien vrai. Même si pour Jude, Shane n’avait plus réellement de secret… Oh que non. Puis sa question lui fit prolonger ce petit sourire mesquin et pervers qui le caractérisait si bien.

— Disons que vous et moi… Il fallait qu’on se rencontre.

Il dit ça en le regardant avec énormément de provocation, et d’envie. Il est vrai que le psychiatre n’avait pas encore fait face au comportement indécent de Shane, à sa deuxième personnalité envahissante, qui était une toute autre personne, pour qu’il se permette de parler de « rencontre ».

— Et que de tous les mecs ici, vous êtes de loin le plus intéressant.

Question discrétion et élégance, Shane repassait, quand il était dans cet état. Il fonçait dans le tas, droit au but, et disait sans filtre ce qu’il pensait. Et la plupart du temps, ça marchait. Ça marchait très bien, d’ailleurs. Mais quand il lui dit qu’il voulait les inviter tous les deux à boire un verre, il avait simplement envie de dégager le mec qu’il comptait se faire ce soir, pour rester seul avec Jude. Surtout quand il vit son regard se poser sur lui, alors qu’ils allaient au comptoir… Shane ne se cacha pas, et assassina clairement l’homme du regard. Ce soir, c’était hors de question qu’il lui prenne Jude.

Il se mit alors à côté de lui, marchant vers le bar en sa compagnie, et prenant exprès « tout l’espace » pour ne laisser aucune chance à l’homme. De toute façon, il s’approchait un peu trop, et Shane n’allait pas se gêner pour le remettre à sa place, en public ou pas. Comme un chien qui ne voulait pas qu’on lui vole sa prise, il était prêt à mordre pour le garder pour lui.

— Avec plaisir…

D’une démarche un peu plus déhanchée, tout en restant droit, il accompagna Jude au bar, alors qu’il sortait son portefeuille et sa carte pour nous demander ce que nous allions boire. Shane avait déjà bu un peu, mais ça ne le dérangeait pas, loin de là.

— Je vais prendre un Black Russian.

C’était un alcool fort, enfin, un cocktail fort. Mais quelque chose qui lui convenait plutôt bien… Il n’y avait qu’à regarder la couleur noir se diluer dans ce verre, pour se rendre compte que c’est exactement ce qu’il avait en lui à l’heure actuelle. Et en plus, la liqueur de café avait de quoi le tenir éveillé… Longtemps.

L’homme se manifesta en commandant un simple Gin Tonic. Il semblait un peu en retrait, mais ça ne l’empêchait pas de regarder Jude avec insistance, ce qui avait don d’énerver Shane. Puis cet homme, avait bien remarqué son petit jeu, et se faire jeter comme ça pour un autre, ça ne lui avait clairement pas plu. Alors Shane pris vite les choses en main, histoire de ne pas se faire passer devant. Il s’assied au bar, juste à côté de Jude, attendant qu’ils soient servis, pour le regarder de haut en bas.

— Je vous assure que je suis bien plus divertissant que la plupart des mecs ici… Et encore plus que celui que vous avez vu ce matin.

Il eut un petit ricanement, le regardant de ses yeux bleus bien clairs, perçants, levant le verre qu’il venait de se faire servir, pour trinquer avec le psychiatre.

avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe   Mar 20 Mar - 11:04

Les deux hommes ne se firent pas prier pour accepter l'invitation de Jude. Mais c'était sans compter le regard assassin de Shane envers cet accompagnateur désormais fortuit dont il se serait volontiers débarrassé pour ne garder son psy' que pour lui. Ce détail n'échappa évidemment pas aux yeux du plus vieux qui n'en fit rien, se contentant d'attendre que ses deux nouveaux jouets de la soirée lui répondent. Parce que oui, même l'autre, allait jouer un rôle dans cette mascarade dont lui seul tirait les ficelles. Un Black Russian et un Gin Tonic. Bien. Le brun se pencha vers le serveur, entre les paires de jambes galbées des danseuses pour lui passer commande :

"Un Black Russian, un Gin Tonic et un Scotch, s'il vous plait."

Tout de suite, le serveur s'affaire, tandis que Jude, lui, s'assoit tout comme Shane au comptoir, son regard se perdant un instant sur les formes plus que voluptueuses des deux femmes qui dansent sur leurs hauts talons aiguilles. Puis il en revient aux deux autres jeunes hommes, observant tantôt la gestuelles de Shane et son envie de se mettre en avant, tantôt celle de l'autre homme, plus discret mais néanmoins pas dans la retenue en ce qui concerne les regards appuyés en direction du psychiatre. Jude s'apprête donc à poser une question lorsque Shane prend la parole, sa voix bien plus forte que d'ordinaire, sa petite personne désireuse de prendre toute la place. Et ce qu'il dit ne manque pas d'étirer les lèvres de Jude en un sourire un peu narquois, un peu joueur, tandis qu'il enchaîne, son regard se posant non dans celui de Shane, mais dans celui de l'autre :

"Comment tu t'appelles ?"

Il le tutoie, volontairement, là où il vouvoie encore son patient.

"Ryan."

Entre eux, c'est une connexion qui s'établit bien vite.

"Enchanté Ryan. Moi, c'est Jude."

Il le gratifie d'un sourire charmeur, le genre de sourire qui laisse place à milles pensées, tandis que son attitude reste la même : sûr de lui et charismatique au possible. Les verres glissent sur le comptoir, chaque cocktail rejoignant son propriétaire, et Jude laisse sa carte au serveur pour payer, ignorant volontairement les mots, les regards et les attitude d'un Shane qui, il le sait parfaitement, s'agacera bien vite de cette situation. Alors il continue :

"Que fais tu dans la vie, Ryan ?"
"Je suis directeur d'une concession d'automobile de luxe."

Le genre de garçon toujours présentable, toujours "au carré", sans un seul faux pli.

"... Mais pour la confidentialité, nous tairons la marque, c'est ça ?"

Jude use d'un sourire joueur en récupérant son verre. Il faut dire que ça n'est pas toujours bon d'être vu dans ce genre d'endroit, lorsqu'on occupe un poste important. Ryan réponds à sa remarque par un petit rire et hoche la tête :

"Exactement. La discrétion est mère de sureté."

Jude acquiesce à son tour et enfin, reporte son attention sur Shane en levant son verre :

"À quoi voulez vous trinquer ?"

Il la voit, cette lueur colérique dans les yeux de son patient. Il la voit... Remarque même jusqu'au tressaillement des muscles de sa mâchoire inférieure... Le sourire tendu. L'attitude qui l'est toute autant.

Et tout ça, Jude s'en amuse.

-De l'attention, je t'en donnerais quand tu n'en demanderas pas.-


Le BA-BA d'un bon dressage qui débute.
avatarJude Campbell
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 43 ans et je suis né(e) le : 10/10/1975 à : Austin, Texas. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 29 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 27/10/2017 Dans la vie, je suis : psychiatre et marionnettiste. Côté cœur, je suis : un séducteur qui manie l'art du mensonge.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe   Mar 20 Mar - 13:34


Non, non, ce n’était pas possible. Il ne lui accordait plus aucune attention ? Ne serait-ce qu’un regard ? Personne ne lui résistait, d’habitude. Personne ne rechignait à lui donner ce qu’il voulait… Jamais il ne s’était retrouvé confronté à de l’ignorance, ainsi, surtout de la part d’un homme qu’il désirait plus que les autres, actuellement. Il était spécial, il avait ce truc, il savait qu’avec lui il allait avoir tout ce qu’il voulait… Mais il ne semblait pas enclin à le lui donner, volontairement. Il passait son temps à parler avec ce type qui était devenu insignifiant aux yeux de Shane, alors qu’il avait prévu de passer du bon temps avec lui… Les hommes étaient des jouets, uniquement là pour lui donner ce qu’ils voulaient. C’est ce que Shane pensait. Il allait l’avoir, tout comme les autres, peu importe les moyens. Il était psy, et Shane avait cette sensation d’être épié à l’avance, que tout son comportement parlait au plus vieux, comme il ne parlait pas aux autres. Il décelait tout, chez lui, et c’était sûrement ça, le problème principal. Il l’analysait trop, et là… C’est lui qui jouait avec le plus jeune. La rage ne tardait pas, dans cet état là, il était déjà profondément irritable si on ne lui accordait pas ses moindres désirs.

Même les regards qu’il lançaient aux nanas qui dansaient à moitié nues presque devant lui… énervaient Shane. Il ne devait voir que lui ! Il avait l’air si intéressé par son cas, pourquoi il le délaissait maintenant ? Ces nanas, et tous ses mecs, ici présents, ne valaient rien face à lui. Et ce psy le comprendra bien un jour, le plus tôt possible, préférablement, et Shane allait tout faire pour.

Alors il ne disait rien de plus, et buvait son verre, en regardant distraitement les autres hommes dans la pièce, alors qu’il écoutait, de l’autre oreille, la conversation banale et ennuyeuse qu’entretenaient les deux autres. Est-ce qu’il faisait ça pour le provoquer ? Shane intériorisait, mais il se sentait en colère. Le mépris était quelque chose qu’il détestait plus que tout, envers sa personne, dans cette « version » là. Il essayait de ne pas fixer Jude, quand il parlait à l’autre. Il jouait à quoi, là ? A se désintéresser subitement de lui ? Bien. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis, etc, c’est à ça qu’il voulait jouer ? Alors la provocation sera de mise, ou l’insolence, peut-être. Il ne savait pas comment réagir, mais là, pour lui, c’était les meilleurs moyens. Il allait apprendre à l’analyser, son psy, afin de pouvoir correctement s’abreuver de son… savoir.

Son regard perçant transperce Jude, quand il le regarde, et lui demande à quoi trinquer. Il n’arrive pas à contenir sa rage, qui se manifeste via des tics repérables, une tension qu’il tente de maîtriser. Sa mâchoire se serrait, jusqu’à ce qu’il laisse un sourire quelque peu innocent se glisser sur ses lèvres.

— A cette soirée ?

Shane lève son verre, prêt à trinquer, même avec l’autre Ryan, dont il venait d’apprendre le nom. Ça ne l’intéressait même pas, même avant que Jude n’arrive, la seule chose qu’il voulait c’était ce qu’il avait entre les cuisses… Mais plus maintenant. Il était devenu totalement inintéressant.

— Peut-être voulez vous que je vous laisse ?

Il reprenait ses airs saints, comme les expressions de sa V1, sans y être. Cet air innocent et pas méchant pour un sou, sans ironie, dans ses paroles. Alors que derrière ça, il y avait une colère sans borne et une rage contenue. En plus de ça, il était profondément frustré, et si Jude ne s’adonnait pas à le satisfaire ce soir, et que visiblement avec l’autre type c’était mort, il fallait qu’il trouve quelqu’un pour le combler, sinon ça allait le rendre fou… Il avala une grande gorgée de sa boisson.

— De toute façon, j’ai bien envie d’aller danser un peu.

Prétexte. Il leur fit un petit signe, et s’échappa dans la foule, disparaissant. Alors peut-être que Jude ne serait plus là à son retour, mais il allait tout faire pour ne pas trop traîner. On verra sa réaction, puisqu’il a décidé de l’ignorer, il allait faire pareil, même si ça le frustrait atrocement. Il traversa la meute de chiens en rut sur la piste, pour rejoindre les toilettes. Pas très glamour, mais ce n’est pas l’un des pires endroits ou Shane avait pu s’ébattre. La lumière tamisée rendait la pièce presque aussi attrayante qu’un back-room. Sans trop réfléchir, il attrapa le premier mec qui lui lança un regard, provocateur, se plaquant contre le lavabo, devant tout le monde, s’y hissant, et entourant la taille de l’inconnu avec ses cuisses, l’embrassant avec fougue. Ce mec n’avait pas d’intérêt, mais il répondait à ses critères physiques, suffisamment en tout cas pour le satisfaire l’espace d’un instant. Il ne tarda d’ailleurs pas à se faire mener dans la cabine la plus proche, pour y rester un bon quart d’heure, bien accompagné. Mais il n’avait eu le temps que d’offrir une fellation à son partenaire, qui du partir en urgence, harcelé sur son téléphone. Alors voilà notre psychiatre encore plus frustré, sortant de la cabine en deuxième, venant se remettre les cheveux en arrière, et reboutonner sa chemise devant le miroir.

— Putain !

Les gens autour le regardaient de travers, à avoir crié comme ça, en frappant sur le lavabo. Il fallait qu’il se calme… mais c’était compliqué, avec tout ce qui arrivait, et le frustrait.

avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Nice to finally meet you, Doctor. — ShaDe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nice to meet you again - Matthew&Zoella
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: Manhattan :: Le Fifth-
Sauter vers: