Pour que RPons à l'ancienne grimpe les échelons,
VOTONS Smile
Futur(s) New Yorkais,
C'est la pénurie de personnages féminins, cette fois-ci.
Favorisez les filles, s'il vous plaît.
Les garçons peuvent être créé, malgré tout, nous tentons juste de rééquilibrer les choses Smile

Partagez | 
 

 (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Mar 13 Fév - 18:23


Son corps ne répondait plus. Ça faisait déjà deux nuits, deux soirées de suite que Shane avait craqué, après des semaines à avoir résisté à l’envahisseur. Après tout, il était en train de se sevrer doucement de son traitement, en douceur certes, mais visiblement, les effets étaient immédiats. Déjà qu’avec le traitement, la barrière entre lui et l’apparition de sa V2 était très fine, étant en permanence sur le fil, sans, ou avec un dosage plus bas, celle-ci n’avait plus aucun mal à prendre sa place. Jude avait dit que c’était ainsi que ça allait se passer, et qu’il allait l’aider, de toute façon. Il le voyait déjà assez régulièrement. Pour lui, la solution était là ; pas derrière des médicaments. Le sevrage… n’était qu’une question de temps, n’est-ce pas ?

Mais ce soir… Disparu le gentil et aimable psychiatre. Il avait laissé place au sauvage et indécent Shane, recluant au plus profond de lui sa personnalité posée et sage.

Comme toujours lorsqu’il est en crise, et qu’il n’a rien à se mettre sous la dents dans tous les sens du terme, il sortait. Et ce soir, en dépit du Fifth visité la veille, il se rendait au Pink Paradise. Il n’y avait pas que des hommes, là-bas, mais peu lui importait. Même les hétéros étaient bien curieux parfois, après tout… Et ça avait quelque chose d’excitant pour lui de faire découvrir des choses à un homme qui se croit bloqué dans ses amours féminines.

Cheveux différemment coiffés, regard plus sûr, chemise légèrement ouverte et pantalon serré, il s’était rendu au club sous les coups de minuit. Les gens sont déjà dans l’ambiance, à cette heure. Du moins… ça commence.  Lui c’était mis dans l’ambiance un peu avant, à sa manière…

Il rentre dans le club, se dirigeant immédiatement vers le bar pour se faire servir un cocktail bien chargé pour commencer la soirée. Mais il lui manquait clairement quelque chose dont il avait aussi envie que du contact charnel… Avec sa V1, impossible de garder de la drogue ou quelque chose du genre chez lui. Il jetait tout. Et là, il avait pleinement envie de s’amuser encore plus, quitte à être ivre, défoncé ou autre. Son corps ne cherchait que la débauche, et puis, « baiser » sous drogue, c’était pas mal, aussi…

Il ne savait pas trop vers qui se diriger pour trouver ce qu’il voulait. Mais bon, la plupart des gens ici on ce qu’il faut. Il n’avait qu’à dragouiller un peu, et si le mec n’a rien, il décidera de ce qu’il en fait après. Si il le garde pour ses autres besoins, ou si il le jette. Il regardait autour de lui, comme un radar, à l’affût d’un mec qui lui plaisait, dans ses critères. Autant quand il était complètement en manque, il ne choisissait même pas, mais là, il pouvait se donner ce petit plaisir.

Puis là, au bout du comptoir de bar, il vit un jeune homme parfaitement dans ses critères… Grand, plutôt bien foutu visiblement. Le reste, on s’en tapait. Tout ce qu’il espérait… Au fond, c’est qu’il était bien membré. Il n’hésite pas alors une seule seconde, et s’approche de lui, verre en main, croisant son regard de ses yeux d’un bleu perçant.

— Hey.

Pulsion de chaleur quand il se tourne vers lui. Ouais, ce mec était définitivement fait pour lui ce soir. Il espérait qu’il aille également ce qu’il faut sur lui… Comme beaucoup de mecs qui eux n’ont pas de rabat-joie pour tout jeter. Son regard semblait enjôleur et trahissait clairement ses intentions. Mais c’était volontaire, bien entendu. Il s’approche, sans se coller, laissant la proximité faire les choses.

— J’vais aller droit au but… On est seuls tous les deux, alors…

Il plaque sa main sur son torse, et la fait glisser, en le regardant dans les yeux, et se mordant lascivement la lèvre.

— On s’amuse un peu ?

Par là, il attendait toutes sortes de réponses. Il espérait ne pas être contrarié, ce n’était pas dans ses… objectifs.


Dernière édition par Shane Miller le Mar 27 Mar - 1:32, édité 2 fois
avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Jeu 15 Fév - 17:15


L'objectif de ma soirée était claire. Sortir, faire la fête et m'oublier dans un monde d'alcool, de lumière et de paradis artificiel. Peut être même me trouver un pigeon pour la soirée, où pouvoir crécher pour une nuit. J'avais donc fait un effort pour être à mon avantage, même si mon physique en était déjà un en soit. Je n'allais pas nié que ma carrure, et mon visage me donnait un accès facilité quand j'approchais quelqu'un. J'avais ce qu'on appelait typiquement le physique d'un beau brun ténébreux. La touche de mystère, je savais l'instillé avec dextérité. Mais j'aimais bien m'habiller, j'aimais pouvoir exulter cette confiance en moi à travers des vêtements hors de prix qui était le nécessaire pour me mettre en valeur. Ce soir, j'optais pour un jean délavé, assez serré pour ne rien laissé à l'imagination, avec une chemise noir qui était peut être la seule non surprise de mon choix. Je devais admettre une certaine affinité pour la couleur, à l'occasion. C'était ce qu'il fallait pour renforcer l'image que je tentais de projeter.

Prêt, j'avais pris ma moto et filait à la boite la plus proche de chez moi. Une boite qui m'offrait le choix de victime sur lequel j'allais jeté mon dévolu. Homme ou femme, plus de choix, plus d'amusement potentiel.

Accoudé au bar, et sirotant mon premier verre de la soirée, tranquillement je survolais les environs, les corps en sueurs s'entremêlant sur la piste de danse, des danses indécentes que mon regard appréciateur dévoré avec patience. J'avais le temps de voir qui j'allais accosté. Je devais trouvé la cible parfaite.

Mais finalement, je n'avais pas à choisir une cible, alors que une proie consentante se jeter dans les griffes du prédateur que j'étais. Un regard me permettait de scruter le poisson que venait de se jeter sur l'hameçon sans même que je prenne la peine de le ferrer. Brun, des yeux bleus, plutôt séduisant. Une compagnie décente sans le moindre doute. Il avait l'air déjà prêt à me traîner dans la toilette la plus proche. Je n'aurais pas beaucoup à travailler si je décidais qu'il était la cible parfaite pour la soirée. Je l'observais toujours, un sourire narquois sur les lèvres alors que je reprennais une gorgée de mon verre.

Je finissais par rompre le silence, après avoir contemplé sa main se baladant sur moi. Je n'étais pas farouche, et je n'étais certainement pas le dernier à accumuler les aventures sans attaches. Pourtant, ce regard assoiffé, trahissait un manque. Une expression familière à celle de mes clients. Intéressant, j'allais peut être pouvoir faire d'une pierre deux coups. Un peu d'affaires et tirer un coup.

- Ah oui, vraiment ? Et que proposes tu qu'on fasses pour s'amuser ?

Je finissais par stopper le mouvement de sa main, en agrippant son poignet, le gardant néanmoins contre moi, alors que je me penchais dans sa direction pour lui murmurer à l'oreille, dans une promesse brûlante.

- Je suis sur que je peux définitivement t'aider en tous les cas ...

Je finissais par me redresser et poser son regard dans le sien, un lueur de défi dans le fond des yeux, et je ne me défilais pas, non il semblait avoir jeter son dévolu sur moi. J'en profitais temporairement, voir si l'affaire proposé était intéressante. Je pouvais néanmoins changé d'avis si il se révélait n'être qu'un junkie en quête de drogue gratuite. Si je ne me faisais pas payé pour le sexe, pour la drogue, c'était une autre histoire, après tout j'avais une affaire à faire tourner. Et ce n'était pas en prenant en pitié tous les toxicos en manque que je pouvais faire fleurir mon business ou avoir les moyens de me payer mes fringues hors de prix ou sortir comme je le faisais, sans compter.

- Si ta proposition est assez intéressante, je suis sélectif dans mes choix de compagnie
avatarHunter Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 05/04/1993 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 112 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 04/02/2018 Dans la vie, je suis : dealer & braqueur amateur. Côté cœur, je suis : célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Mer 21 Fév - 16:21


Le sourire de Shane s’étira un peu plus, malsain et un peu impatient, quand sa proie de la soirée lui rendit la même chose. Il ne semblait pas contre l’idée de « l’aider » et c’était déjà une bonne chose… Il n’avait pas de doute concernant ses capacités à bien le remercier comme il se doit, et ça, c’était forcément dans ses plans. Quand il lui prit son poignet, le gardant contre lui, pour finalement venir lui murmurer qu’il était sûr de pouvoir l’aider, il eut un léger ricanement, amusé, et surtout, satisfait.

— Donnes moi tes tarifs, et je te remercierai comme il se doit, en plus de la somme.

Il lui avait demandé ce qu’il lui proposait, alors voilà sa réponse. Après tout, avec ce qu’il venait de lui dire, c’était sûr qu’il avait de quoi faire, ou que c’était un dealer. Il était bien tombé si c’était le cas, et il n’allait pas s’en plaindre. Un dealer qui peut lui offrir ce qu’il veut sous tous les plans, et mignon en plus de ça.

Alors qu’il se redresse pour le fixer, Shane ne le lâche pas des yeux. Sélectif dans ses choix de compagnie ? Il n’allait pas être déçu.

— Tu seras pas déçu, crois-moi, j’ai ma manière très particulière… pour remercier.

Un air provocateur, allumeur et malsain s’ancra de nouveau sur son visage, et ses lèvres. Il était souvent prêt à tout pour avoir ce qu’il voulait, et jouait avec les hommes avant que ça ne soit eux qui jouent avec lui. Parce que c’était son grand plaisir, manipuler les hommes pour qu’il leur fasse ce qu’il veut depuis le début. La tendresse, c’était pas trop son truc, tout comme les histoires d’amour, il était bien loin de tout ça, loin des choses pures et tendres. Tout ce qu’il voulait, c’était qu’on le traite comme ce qu’il était et qu’il n’hésitait pas à assumer quand il était dans cet état : une traînée.

Avide, déséquilibré. Le lendemain, le Shane d’origine, si l’on pouvait dire ça, regrettera. Mais il n’aura, une énième fois, pu empêcher cette partie de lui de sortir. Son autre lui était un concentré de perversion, d’agressivité, de violence, d’indécence… Un cocktail explosif et très instable.

— On devrait aller négocier ça ailleurs, tu crois pas ?

Dealer en plein milieu d’une piste, c’était pas terrible si ils voulaient pas se faire piquer, même si ici, c’était monnaie courante, il n’allait pas non plus s’afficher avec la poudre au nez. Enfin, il prendra ce que le jeune homme lui proposera, tant que ça vaut le coup. Il alignera l’argent, et le reste, dès qu’il aura eu la preuve que tout était clair… et que c’était de la bonne.

Il lui fait alors signe de le suivre. Il ne demande pas son nom, ni son âge. Il s’en fous. Tout ce qu’il veut, ce sont sa came et ses coups de reins. Il l’emmène un peu plus loin, non loin des toilettes, dans un petit couloir avec une sortie de secours bloquée.

— Dis-moi tout.

Puis une petite idée lui vint en tête, impatient. Il se mordit la lèvre, malicieux et allumeur, et regarda son futur potentiel partenaire, de haut en bas, venant fixer avec insistance son entrejambe.

— A moins que tu veuilles une petite avance comme preuve de ma bonne foi ?

avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Dim 25 Fév - 13:28


Il me traîne vers les chiottes, peut être plus pour la drogue que pour autre chose et je le suis bien docilement. Une affaire déjà presque conclu.

Hameçonné un client prêt à mettre la main au porte feuille me ravit et j'fais un inventaire rapide de son comportement pour savoir quel genre de came, il est le candidat pour. Evidemment, il y a les choix évidents, mais mon stock n'est pas illimité. Je me balade rarement avec tout sur moi, parce que c'est plus dur de se débarasser de milliers de dollars que d'une centaine, si une descente dans le coin se faisait. Oui, j'ai pas une folle envie de finir mes jours derrière les barreaux d'une cellule. Et c'est aussi la raison de mon inspection particulière, je voudrais pas me faire avoir comme un bleu par un flic sous couverture.

Mais il est évident à son comportement que ce n'est qu'un banal junkie peut être même juste accro à la sensation de danger et de sexe mélangé vu ses promesses sous entendu. Mais les affaires avant tout et quand il me demande mes tarifs, j'esquisse un léger sourire en coin.

- Dépends de ce que tu veux, mon joli ... Quoique je sens que tu ne dirais pas non à une petite dose de Fuck Me. Un petit billet de 20 et c'est à toi.

Et si je choisis cette appelation plutôt qu'une autre pour parler de la bouteille de poppers se trouvant au fond de ma poche, c'est parce qu'elle résume de manière idéale ce qu'on recherche. Je ne sais pas vraiment si c'est un spécialiste ou un régulier, mais même si je ne suis pas consommateur de drogue dur moi même, je serais lui expliquer d'inhaler les vapeurs du liquide pour trouver cette sensation d'excitation sexuelle intensifié.

Mais peut être même qu'il a pas besoin de ça ... Il est chaud comme la braise et je suis à peu près certain que je pourrais lui proposer de le sauter au milieu de la piste que ca exciterait son côté chaudasse. Mais je ne juges pas, j'aime les gens qui s'assume pour ce qu'ils sont et si il aime se faire baiser par des inconnus, qui je suis pour juger. Je ne suis certainement pas un saint de ce côté là non plus. Une étreinte fugace de passage faut bien mieux que le risque d'un engagement de longue durée qui n'entraîne que de la merde sur son passage.

Je laisse un sourire en coin se dessinait sur mes lèvres alors qu'il est déjà prêt à se mettre à genoux devant moi, avant même d'avoir rien avaler. Je réfléchis un moment, et son idée n'est pas bête. Si il choisit une autre drogue, il pourrait ne plus être assez lucide pour vouloir autre chose que de danser et j'devrais me trouver une autre proie facile.

- J'aime un client prêt à faire preuve de bonne foi, je dois l'admettre, je pourrais même peut être apprécier assez pour te faire une petite promotion si tu fais de ton mieux.


Parce que même si je prends du plaisir, ces derniers temps avec tout ce qui se bouscule dans mon crâne, j'ai du mal à être vraiment satisfait au dela de la pratique basique de satisfaire un besoin personnel. Non pas que mes partenaires manquent de talent, mais parce qu'au final une main, une bouche, un cul vaut tous les autres. Je secoue la tête, reprennant place dans le présent.

Je pose une main sur la ceinture de mon pantalon, laissant mes doigts glissaient le long du bouton.

- A moins que ce soit ca, la vraie friandise après laquelle tu cours ... Je parie que tu es du genre à aimer avoir ton petit cul bien rempli comme il faut.

avatarHunter Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 05/04/1993 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 112 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 04/02/2018 Dans la vie, je suis : dealer & braqueur amateur. Côté cœur, je suis : célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Lun 26 Fév - 15:51



Ah ça, pour être motivé, on ne pouvait pas faire plus que Shane. Peu importe les dépenses, peu importe ce qu’il devait donner en échange pour avoir ce qu’il voulait, il était prêt à tout, prêt à se donner corps et âme, puisqu’au final, c’était ça, qu’il aimait. Il ne savait pas ce que le jeune homme avait sur lui, mais il aurait bien quelque chose de… surprenant à lui donner, ou de très adéquat. Il était sûr qu’il avait de quoi le contenter, et il était bien impatient de voir ce qu’il avait à lui proposer. C’est pour ça qu’il l’avait emmené un peu plus loin dans le couloir des toilettes, pour être un peu plus discret, juste au niveau de la drogue. Parce que pour le reste, être discret… C’était pas trop son truc, bien au contraire, s’exhiber, c’était… quelque chose qu’il appréciait tout particulièrement. Alors même si on le chopait en train d’offrir une fellation ou de se faire clairement démonter dans un couloir, c’était bien loin de le déranger.

Une dose de Fuck Me ? Le titre était déjà pas mal intéressant. Puis il semblait avoir bien cerné cette partie de Shane qui désirait plus le contact physique qu’autre chose, surtout après s’être mis bien. Il se demandait de quelle drogue il parlait, mais il lui faisait confiance là dessus. Du coup, il fouille dans sa poche, sors le billet de vingt dollars, et s’approche, pour simplement le glisser dans sa poche, discrètement.

— Voilà la première avance…

Ce n’était pas excessif, encore, et il pouvait se le permettre. Puis… Le dealer semblait apprécier le côté « honnête » et rentre dedans dont pouvait faire preuve Shane. En plus il aurait peut-être droit à une promotion ? Bien… C’était toujours intéressant, mais mettre le prix ne le dérangeait pas, surtout qu’il l’avait déjà payé. Mais ses paroles avaient quelque chose de totalement excitant…

Puis finalement, il glisse ses doigts le long de sa braguette, lui faisant clairement signe que c’était bon. Du moins, c’est ce que Shane se disait, et il n’allait pas lésiner sur les formes… Il suit le geste de sa main, et remonte ses yeux dans les siens, brillants de perversion, pour mettre lentement sa main sur la sienne.

— Tu sais pas à quel point j’aime ça. Et j’espère que tu sais bien l’faire…

Son sourire malsain s’afficha, et il le fit reculer contre le mur, doucement, la main sur sa braguette, le regardant avec envie.

— … et voilà la deuxième avance.

Il ne se forçait pas, tout ce qu’il voulait, c’était ça. Sexuellement parlant, il était inarrêtable dans tous ses excès. Il se mit alors à genoux, lentement, venant déboutonner lui même le pantalon du jeune dealer, passant sa main sur son sexe, à travers le boxer, pour le faire durcir. Il se fichait bien d’être en public, même dans un coin reculé. Si ça ne plaisait pas à son vis à vis, il le suivra où il voudra, tant qu’il avait ce qu’il voulait, il n’était pas difficile…

Il ne le déshabille pas, n’enlève pas sa ceinture, et se contente juste d’ouvrir la braguette, et baisser un peu le boxer pour toucher son sexe à même la peau, et venir l’embrasser du bout des lèvres, pour le mettre totalement au garde à vous, et passer aux choses sérieuses.
avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Mer 7 Mar - 18:26


Oh Boy, j'étais tombé sans rien demandé sur le parfait plan pour la soirée. Non seulement, j'allais pouvoir faire un peu d'argent mais j'allais probablement avoir le droit à un petit coup en passant. Vu la nature du type face à moi, en plus, je n'avais nullement peur de tomber sur le genre de gars qui demande romance et mots doux. Ce qui était difficilement mon domaine, je l'admettais sans la moindre honte. J'aimais le sexe, mais cela n'allait jamais plus loin, ce qui pouvait des fois compliqué un peu les choses quand mes partenaires passagers prenaient une nuit avec moi comme une demande en mariage. Mais le type, face à moi, je sentais que ce n'était pas du tout son cas. Il avait même pas pris la peine de me demander mon prénom, et j'aimais ca. Pas de complication. Alors je le laissais faire, je le laissais déboutonner mon pantalon et glissait sa main sur moi.

J'affichais le sourire ravi du prédateur en compagnie d'une proie facile et consentante. Sans aucun embarras pour l'environnement nous entourant, je n'étais pas particulièrement pudique, et je savais que si on devait se faire surprendre, je ne saurais pas le moins du monde gênait. Non au contraire, ca rajoutait ce petit soupçon d'excitation de savoir la possibilité présente.

Le type, face à moi, ne se faisait pas prier, déjà à genoux et une lueur gourmande au fond des yeux. Je le fixes du regard néanmoins, je ne suis pas le genre à fermer les yeux, j'aime gardé un oeil sur les choses, une part de moi qui délègue rarement le contrôle. Et que je le garde ne serait probablement pas un problème avec celui là, j'en étais certain.

- Hummm ... Pas trop mal, mec. Oui je n'ai pas le compliment flatteur, je suis plutôt du genre à pousser les gens à vouloir prouver leurs valeurs. Mais c'est le sexe anonyme, gratuit qui veut ça. A quoi prétendre à autre chose, alors que ses mains sont remplacés brièvement par ses lèvres. L'effet désiré s'infiltrant dans mon corps.

Mais si je n'ai rien contre une petite gâterie, c'est pas vraiment la façon dont je veux finir la soirée, pas alors que j'ai l'évidence même que ce serait bien plus ce qu'il attends aussi si je m'occupais de lui proprement.

- T'sais qu'il a jamais mordu personne, tu peux y aller ... Mets moi cette bouche à bon usage.

Je sors une petite fiole de ma poche de mon jean, tenant encore par mes hanches, et la secoue devant son visage.

- Ou peut être que tu as besoin de ça avant pour te mettre en condition ?

Le poppers promis à porter de sa main, une promesse mais après tout il a payé alors je ne serais pas contre lui donner maintenant. Puis si j'ai besoin de chercher un autre plan pour la soirée, autant que je perdes pas de temps avec celui là. Mais c'est aussi parce que je sais les effets particuliers de cette drogue sur le système. Je glisse ma main libre sous son menton pour forcer son regard, face au mien plutôt que sur la drogue.

- Peut être aussi que tu as envie que je l'administre autrement ?


Un sourire narquois sur les lèvres, je laisse mon regard glissait sur le bas de son corps.

avatarHunter Kennedy
New Yorkais
fraîchement débarqué !
j'ai : 25 ans et je suis né(e) le : 05/04/1993 à : Perth, Australie. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 112 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 04/02/2018 Dans la vie, je suis : dealer & braqueur amateur. Côté cœur, je suis : célibataire.

Journal de bord
Il était une fois ...:
Répertoire des liens:
Répertoire des RPs:
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   Lun 26 Mar - 23:47


Shane faisait rarement dans la dentelle, dans cet état là, si ce n’était jamais. Il n’avait pas de patience, que de la volonté et du désir, rien d’autre. Il fallait que ça lui soit livré, si il le décidait ainsi, sinon il était facilement irritable. Et là, pour la soirée, il avait trouvé de quoi faire une pierre deux coups, en plus. Si Jude savait qu’il était là… Mais là, il s’en fichait. Tout ce qu’il voulait, c’était être comblé, comme il le souhaitait, bien entendu, et pas autrement. Son partenaire d’un soir semblait être tout aussi d’accord et sur la même longueur d’onde, on va dire…

Il le gratifia d’un semi compliment, alors que le chatain était déjà à genoux, prêt à opérer, et ça peu importe l’endroit où ils étaient. En réalité, ça l’excitait, tout comme il se fichait que quelqu’un les surprenne. Ce n’est pas comme si ce n’était jamais arrivé, après tout, ce n’était pas le genre de type pudique, qui s’arrêtait à du sexe dans un lit. Oh que non, il lui fallait bien plus… Toujours plus. Son exigence n’avait pas de limites, souvent, elle dépassaient, ses mêmes limites d’entendement.

Alors qu’il « mettait sa bouche à bon usage » comme lui avait demandé son partenaire, celui-ci lui tendit la petite fiole qui contenait ce fameux poppers. Il releva simplement les yeux, alors qu’il était prêt à goûter à sa gourmandise de ce soir, un sourire tout aussi mesquin étirant ses lèvres, laissant entrevoir un léger sourire aiguisé, affamé. Sa main se glissa sous son menton, pour lui relever le visage, maintenant clairement face à lui, ses yeux brillants d’envie.

— On va commencer par la méthode conventionnelle… Et après, tu m’administres ce que tu veux.

Il eut un petit ricanement, avant de lever sa main, pour saisir le poignet du jeune homme, doucement, et apporter la fiole à son nez, se bouchant l’autre narine, pour respirer un grand coup. Une grande bouffée lui traversa les naseaux, ce qui l’électrifia un instant. Comme une drogue puissante, il se sentait de plus en plus encore plus… libre, libéré, désinhibé. Il eut un grand sourire, quand il prit cette bouffée, lâchant ensuite la main de son propriétaire, le regardant toujours de cette manière bestiale. Shane n’avait pas besoin de drogue pour être complètement libéré lors de l’acte, mais la sensation de l’être encore plus était… tellement bonne, pour lui. Sans demander son reste, il se pencha alors de nouveau sur l’entrejambe de son partenaire, la saisissant cette fois-ci, bien dressée, à la base, et venant l’englober directement de sa bouche, ayant assez joué avec. La machine était bien en marche, et pas prête de s’arrêter.

Il fit alors glisser ses lèvres le long de son membre avec une certaine avidité, allant toujours de plus en plus profond, sa pratique le laissant facilement engouffrer la totalement quasiment du membre au fond de sa gorge par moment. Sa salive faisait glisser aisément le tout et ses lèvres l’aspiraient comme jamais. Il y mettait toute son envie, tout son désir, toute sa volonté. Et son expérience honteuse pour sa V1 faisait de lui un connaisseur des hommes dans tous leurs détails.

Il lui offrit ce bienfait pendant plusieurs minutes, remontant parfois ses opales bleues vers le haut, pour l’observer, ou le regarder avec provocation pendant qu’il continuait.

avatarShane Miller
Administrateur Perturbé
j'ai : 32 ans et je suis né(e) le : 08/02/1986 à : Londres. Je suis accroc à mon portable et j'ai envoyé : 68 points de réputation. J'ai emménagé à NYC le : 25/09/2017 Dans la vie, je suis : Psychiatre. Côté cœur, je suis : Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
(HOT) Wild thoughs — Hunter/Shane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPons à l'ancienne  ::  :: Manhattan :: Pink Paradise-
Sauter vers: